Visite de la PGA – Wikipedia


le Tour de la PGA (stylisé en toutes lettres majuscules comme TOUR DE LA PGA par ses fonctionnaires) est l’organisateur des principales tournées de golf professionnelles jouées principalement par des hommes aux États-Unis et en Amérique du Nord. Il organise la plupart des événements de la série phare annuelle de tournois également connue sous le nom de PGA Tour, ainsi que PGA Tour Champions (pour les golfeurs de 50 ans et plus) et le Korn Ferry Tour (pour les joueurs professionnels qui ne sont pas encore qualifiés pour jouer). dans le PGA Tour), ainsi que PGA Tour Canada, PGA Tour Latinoamérica et PGA Tour China. Le PGA Tour est une organisation à but non lucratif[2] dont le siège est à Ponte Vedra Beach, en Floride, une banlieue de Jacksonville.[3]

Créé à l’origine par la Professional Golfers ‘Association of America, il a été créé en décembre 1968 en une organisation distincte pour les joueurs de tournée, par opposition aux professionnels de club, les membres focaux de la PGA of America d’aujourd’hui. A l’origine “Tournament Players Division”, elle a adopté le nom de “PGA Tour” en 1975 et organise la plupart des événements de golf professionnel d’une semaine sur l’autre du tournoi connu sous le nom de PGA Tour, y compris The Players Championship, organisé au TPC Sawgrass; la FedEx Cup, avec sa finale au Tour Championship au East Lake Golf Club; et la Coupe biennale des présidents. Les autres événements du PGA Tour sont organisés par différentes organisations, tout comme le LPGA Tour aux États-Unis pour les femmes et d’autres tournées professionnelles pour hommes et femmes à travers le monde.[4] En 2019, il y avait 825 joueurs enregistrés PGA.

La tournée a commencé il y a 91 ans en 1929 et à divers moments, les joueurs du tournoi avaient tenté de fonctionner indépendamment des professionnels du club.[1][5] Avec une augmentation des revenus à la fin des années 1960 en raison de l’élargissement de la couverture télévisuelle, un différend est survenu entre les professionnels de la tournée et la PGA of America sur la façon de distribuer la manne. Les joueurs de la tournée voulaient des bourses plus importantes, où la PGA souhaitait que l’argent soit versé au fonds général pour aider à développer le jeu au niveau local.[6][7] Après la finale de juillet en 1968 au championnat de la PGA, plusieurs professionnels de premier plan se sont dits mécontents du lieu et de l’abondance de pros du club sur le terrain.[8] La friction accrue a entraîné la création d’une nouvelle entité en août, ce qui allait devenir le PGA Tour.[9][10][11][12] Les joueurs du tournoi ont formé leur propre organisation, American Professional Golfers, Inc. (APG), indépendante de la PGA of America.[13][14][15] Son siège était à New York.[10]

Après plusieurs mois,[16] un compromis a été trouvé en décembre: les joueurs de la tournée ont accepté d’abolir l’APG et de former la “Division des joueurs de tournois” de la PGA, une division entièrement autonome sous la supervision d’un nouveau conseil de politique des tournois de 10 membres.[17][18][19][20] Le conseil d’administration était composé de quatre joueurs en tournée, de trois dirigeants de la PGA of America et de trois membres externes, initialement des dirigeants d’entreprise.[18][19][21]

Joseph Dey, le directeur exécutif de l’USGA récemment retraité, a été choisi par le conseil d’administration comme premier commissaire de la tournée en janvier 1969 et a accepté un contrat de cinq ans.[22][23] Il a été succédé par le joueur de tournée Deane Beman au début de 1974,[24] qui a servi pendant vingt ans. Le nom a été officiellement changé en “PGA Tour” en 1975.[25] Beman a été remplacé par le commissaire Tim Finchem en juin 1994. Le 1er janvier 2017, Jay Monahan a succédé à Finchem en tant que commissaire.[26]

Fin août 1981, le PGA Tour a eu un différend commercial avec la PGA of America et a officiellement changé son nom en Tour TPA, pour la “Tournament Players Association”.[27][28] Les problèmes litigieux ont été résolus en sept mois et le nom de la tournée a été rebaptisé “PGA Tour” en mars 1982.[29][30]

Sans les joueurs de la tournée, la PGA of America est devenue principalement une association de professionnels de club, mais a conservé le contrôle de deux événements importants; le championnat PGA et la Ryder Cup.[6] Le premier était un championnat majeur établi, mais le second était un événement d’équipe de match play obscur qui n’était pas particulièrement populaire auprès des amateurs de golf, en raison de la domination prévisible des États-Unis. Avec l’ajout de joueurs d’Europe continentale en 1979 et une couverture télévisuelle étendue, il est devenu très compétitif et est devenu le premier événement international par équipe, récemment dominé par l’Europe. Les deux événements sont des sources de revenus très importantes pour la PGA d’Amérique.

Tours opérés par le PGA TourÉditer

Le PGA Tour ne propose aucun des quatre grands championnats (le Masters Tournament, l’US Open, l’Open Championship et le PGA Championship),[31] ou la Ryder Cup. La PGA d’Amérique, et non le PGA Tour, gère le championnat PGA et le championnat senior PGA, et co-organise la Ryder Cup avec la Ryder Cup Europe, une société contrôlée par le PGA European Tour. De plus, le PGA Tour n’est pas impliqué dans les tournées de golf féminin aux États-Unis, qui sont principalement contrôlées par la LPGA. Le PGA Tour n’est pas non plus l’instance dirigeante du golf aux États-Unis; c’est plutôt le rôle de la United States Golf Association (USGA), qui organise l’US Open. Ce que la PGA Tour organise, ce sont les 43 événements hebdomadaires restants (en 2009), y compris le championnat des joueurs et les événements FedEx Cup, ainsi que la biennale Presidents Cup. Il organise également les tournois principaux sur cinq autres circuits: PGA Tour Champions, le Korn Ferry Tour (anciennement Web.com Tour[32]), PGA Tour Canada, PGA Tour China et PGA Tour Latinoamérica.[33]

Le PGA Tour propose six circuits. Trois d’entre eux sont principalement contestés aux États-Unis, et les trois autres sont des tournées de développement internationales centrées sur un pays ou une région spécifique.

  • PGA Tour, le top tour.
  • PGA Tour Champions, pour les golfeurs de 50 ans et plus
    • Depuis 2016, un tournoi régulier a lieu au Canada, et l’une des majeures seniors se tient au Royaume-Uni, le reste aux États-Unis.
  • Korn Ferry Tour, une tournée de développement aux États-Unis.
  • PGA Tour Latinoamérica, une tournée internationale de développement
  • PGA Tour Canada, une autre tournée internationale de développement
    • Historiquement connue sous le nom de «Canadian Tour», elle a été reprise par la PGA Tour en novembre 2012.[34] La saison 2013, la première sous PGA Tour, a commencé avec une école de qualification en Californie, suivie de neuf tournois au Canada.
  • PGA Tour China, également une tournée internationale de développement
    • Lancé en 2014, il est indépendant de l’ancien China Tour, qui s’est replié après sa saison 2009.

Le PGA Tour organise également un tournoi de qualification annuel, connu sous le nom de “Q-School” et qui se déroule sur six tours chaque automne. Avant 2013, le nom officiel du tournoi était le tournoi de qualification du PGA Tour; c’est maintenant officiellement le tournoi de qualification du Korn Ferry Tour. Lors de l’édition 2012, les 25 premiers, y compris les ex aequo, ont eu le privilège de jouer sur le PGA Tour de l’année suivante. Les finalistes restants dans le top 75, plus les égalités, ont reçu tous les privilèges sur le Korn Ferry Tour. Depuis 2013, tous les concurrents qui ont fait la phase finale de Q-School ont obtenu le statut sur le Korn Ferry Tour au début de la saison suivante, les finalistes recevant des droits supplémentaires comme suit:[35]

  • Les golfeurs qui terminent de la 11e à la 45e (y compris les égalités) sont exemptés jusqu’au deuxième “remaniement” de la saison suivante (huit premières épreuves).
    • Sur le Korn Ferry Tour, un «remaniement» fait référence à une réorganisation de la liste d’admissibilité du tour, qui détermine les joueurs qui peuvent participer aux tournois. Après quatre tournois, et tous les quatre tournois par la suite jusqu’à la finale du Korn Ferry Tour, les joueurs sont reclassés en fonction des revenus de leur tournée de la saison. Cependant, la position de classement des joueurs qui sont exemptés d’un “remaniement” ne change pas.
  • Ceux qui terminent du 2e au 10e (y compris les égalités) sont exemptés jusqu’au troisième remaniement de la saison suivante (12 premiers événements).
  • Le médaillé (meilleur finisseur) a des privilèges de jeu complets pour toute la saison régulière, ce qui entraîne une entrée automatique aux finales du Tour.

Depuis 2013, 50 golfeurs du Korn Ferry Tour obtiennent des privilèges lors de la prochaine saison du PGA Tour, qui commence maintenant le mois suivant la finale du Tour. Les 25 meilleurs gagnants d’argent au cours de la saison régulière (c’est-à-dire avant les finales du Tour) reçoivent des cartes PGA Tour, tout comme les 25 meilleurs gagnants d’argent en finale. La position prioritaire des 50 golfeurs sur le circuit de la PGA est basée sur l’argent gagné pendant les finales du circuit, sauf que le leader de l’argent de la saison régulière partage le même statut que le leader de l’argent de la finale. En outre, un golfeur qui remporte trois épreuves sur cette tournée au cours d’une année civile gagne une “promotion de la performance” (officieusement une “promotion sur le champ de bataille”) qui confère des privilèges au PGA Tour pour le reste de l’année plus la saison complète suivante.[36]

À la fin de chaque année, les 125 premiers points de la FedEx Cup (les 125 premiers de la liste d’argent avant 2013) reçoivent une carte de visite pour la saison suivante, ce qui leur permet de se qualifier pour la plupart des tournois de l’année prochaine. Cependant, lors de certains événements, appelés invitationals, les exemptions ne s’appliquent qu’aux 70 meilleurs joueurs de l’année précédente. Depuis 2013, les joueurs classés entre 126 et 200 en points FedEx Cup (et qui ne sont pas déjà exemptés par d’autres moyens) sont éligibles pour participer à la finale du Korn Ferry Tour, où ils peuvent retrouver leurs privilèges PGA Tour. Les joueurs non exemptés qui terminent 126e-150e de la FedEx Cup mais qui ne récupèrent pas leurs cartes PGA Tour reçoivent un statut PGA Tour conditionnel pour la saison et sont entièrement exemptés sur le Korn Ferry Tour.

Gagner un événement PGA Tour fournit une carte de visite pour un minimum de deux ans, avec une année supplémentaire ajoutée pour chaque victoire supplémentaire avec un maximum de cinq ans. Remporter un championnat du monde de golf, le Tour Championship, l’Arnold Palmer Invitational ou le Memorial Tournament offre une exemption de trois ans. Les gagnants des championnats majeurs et du championnat des joueurs bénéficient d’une exemption de cinq ans. D’autres types d’exemptions comprennent des exemptions à vie pour les joueurs avec vingt victoires sur le circuit; des exonérations uniques d’un an pour les joueurs du top cinquante de la liste des gains en argent de carrière qui ne sont pas autrement exonérés; deux exemptions d’un an pour les joueurs parmi les vingt-cinq premiers sur la liste de carrière; et des exemptions médicales pour les joueurs qui ont été blessés ou qui traversent une crise familiale, ce qui leur donne la possibilité de récupérer leur carte de visite après une période hors tournée. En 2015, le PGA Tour a ajouté une clause qui gèlerait une exemption pour ceux qui sont tenus d’effectuer un service militaire dans leur pays d’origine en réponse au Bae Sang-moon de Corée du Sud devant quitter le Tour pour cette raison. À la fin de la saison, la personne qui dirige la FedEx Cup obtient une exemption de cinq ans.[[citation requise]

Les non-membres peuvent se frayer un chemin dans le circuit de la PGA en terminant l’équivalent ou mieux de la 125e des points FedEx Cup. Ceux qui échouent mais se classent dans le top 200 des points de la saison en cours sont éligibles pour la finale du Korn Ferry Tour. Pendant la saison, les non-membres peuvent obtenir le statut de membre temporaire spécial en dépassant l’équivalent de 150e lors de la FedEx Cup de la saison précédente. Les membres temporaires spéciaux reçoivent des exemptions de parrainage illimitées, tandis que les non-membres sont limités à sept par saison et à douze événements au total.[37]

Semblable à d’autres sports des ligues majeures, il n’y a aucune règle qui limite les joueurs du PGA Tour aux “hommes seulement”. En 1938, Babe Zaharias est devenue la première femme à participer à un événement du PGA Tour. En 1945, Zaharias est devenue la première et la seule femme à faire une coupe dans un événement du PGA Tour. En 2003, Annika Sörenstam et Suzy Whaley ont joué dans des événements du PGA Tour, et Michelle Wie l’a fait chaque année de 2004 à 2008. En 2011, Isabelle Beisiegel est devenue la première femme à obtenir une carte Tour lors d’une tournée de golf professionnelle “masculine”, la tournée canadienne, maintenant PGA Tour Canada.[38]

Le LPGA Tour, comme tous les autres sports féminins, est réservé aux femmes.[[citation requise]

Une organisation appelée PGA European Tour, distincte du PGA Tour et de la PGA of America, organise une tournée, principalement en Europe, mais avec des événements à travers le monde en dehors de l’Amérique du Nord, qui est juste derrière le PGA Tour dans le prestige mondial . Plusieurs autres tournées régionales sont organisées dans le monde. Cependant, la tournée PGA, la tournée européenne et de nombreuses tournées régionales coparrainent les championnats du monde de golf. Ceux-ci, ainsi que les principaux championnats, comptent généralement dans les listes d’argent officielles de chaque tour ainsi que dans le classement officiel du golf mondial.[[citation requise]

Collecte de fonds de bienfaisanceÉditer

Le PGA Tour met fortement l’accent sur la collecte de fonds caritatifs, généralement au nom des organismes de bienfaisance locaux dans les villes où des événements sont organisés. À l’exception de quelques événements plus anciens, les règles du PGA Tour exigent que tous les événements du Tour soient à but non lucratif; le Tour lui-même est également une entreprise à but non lucratif. En 2005, il a lancé une campagne pour pousser son record de collecte de fonds de tous les temps au-delà d’un milliard de dollars (“Drive to a Billion”), et il a atteint ce niveau une semaine avant la fin de la saison. Cependant, les fonds collectés pour les œuvres de bienfaisance proviennent des revenus positifs des tournois (le cas échéant), et non de tout don monétaire réel du PGA Tour, dont les fonds et les dépenses de la bourse sont garantis. Le nombre d’organismes de bienfaisance qui bénéficient d’avantages des événements PGA Tour, PGA Tour Champions et Korn Ferry Tour est estimé à plus de 2 000. En 2009, le total des dons de bienfaisance a atteint 108 millions de dollars.[39] L’organisation a annoncé avoir généré 180 millions de dollars pour des œuvres de bienfaisance en 2017 grâce aux tournois de ses six tournées.[40]

Couverture médiatiqueÉditer

NationalÉditer

Les droits de retransmission télévisée du PGA Tour sont détenus par CBS Sports et NBC Sports, dans le cadre de contrats renouvelés le plus récemment en 2020 pour durer jusqu’en 2030. Bien qu’il ait envisagé d’invoquer une option de retrait de ses contrats de télédiffusion en 2017, le PGA Tour a finalement décidé Ce faisant. Golf Channel (qui, depuis l’acquisition de NBC Universal par le propriétaire de Golf Channel Comcast, est une division de NBC Sports) est titulaire des droits de télévision payante du PGA Tour depuis 2007. En vertu des contrats, CBS diffuse une couverture le week-end pour une moyenne de 20 événements par saison et NBC diffuse une couverture le week-end pour une moyenne de 10 événements par saison. Golf Channel diffuse une couverture matinale et en début de matinée de tous les événements, ainsi qu’une couverture le week-end des événements non diffusés sur la télévision terrestre, et des rappels en prime time de tous les événements.[41][42][43] Le 9 mars 2020, le PGA Tour a annoncé qu’il était parvenu à un accord pour renouveler ses contrats avec CBS et NBC, qui expirent après la saison 2021, jusqu’en 2030, conservant la plupart des arrangements de diffusion existants.[44][45]

Les tournois généralement présentés dans le package de NBC comprennent des événements marquants tels que le championnat des joueurs, les trois derniers tournois des éliminatoires de la FedEx Cup et l’événement biennal de la Presidents Cup. Le contrat de 2011 accordait des droits numériques plus étendus, ainsi que la possibilité pour NBC de diffuser une couverture supplémentaire d’événements sur Golf Channel pendant ses fenêtres de diffusion.[46] À partir de 2022, la couverture des trois derniers tournois éliminatoires de la FedEx Cup commencera en alternance chaque année entre CBS et NBC, plutôt que de les avoir exclusifs à NBC.[44][45]

Le PGA Tour exploite un service de streaming appelé PGA Tour Live, qui propose une couverture précoce des événements précédant la couverture télévisée de Golf Channel, y compris des groupes en vedette. Le service est proposé sous forme d’abonnement; jusqu’en 2019, il était exploité par BAMTech (anciennement MLB Advanced Media) et, pendant une période, a également été intégré à ESPN +. De 2019 à 2021, il a été exploité sous la plateforme de streaming par abonnement NBC Sports NBC Sports Gold, ajoutant une couverture de trous en vedette pendant les fenêtres de Golf Channel. Depuis 2017, suite à un pilote à la fin de la saison 2016, des portions de la couverture PGA Tour Live sont également diffusées gratuitement via le compte Twitter du PGA Tour.[47][48] Dans le cadre du contrat 2022-2030, le service reviendra à ESPN +.[45]

En 2005, le PGA Tour a conclu un accord avec XM Satellite Radio pour coproduire une chaîne, le PGA Tour Network (maintenant Sirius XM PGA Tour Radio), qui propose une couverture des événements et des émissions-débats sur le golf (qui, depuis 2013, a également inclus des simulcasts audio de certains programmes Golf Channel). Son contrat avec Sirius XM a été renouvelé jusqu’en 2021.[49][50][51]

InternationalÉditer

Le PGA Tour est également largement couvert en dehors des États-Unis. Au Royaume-Uni, Sky Sports a été le principal diffuseur de la tournée pendant plusieurs années jusqu’en 2006. Setanta Sports a remporté les droits exclusifs du Royaume-Uni et de l’Irlande pendant six ans à partir de 2007 pour un coût déclaré de 103 millions de livres sterling. L’accord comprend le Champions Tour et les événements du Nationwide Tour, mais comme les offres télévisées américaines, il n’inclut pas les principaux championnats, et contrairement à l’accord américain, il n’inclut pas les championnats du monde de golf. Setanta a mis en place la chaîne Setanta Golf pour présenter sa couverture.[52] Le 23 juin 2009, la branche britannique de Setanta est entrée dans l’administration et a cessé de diffuser. Eurosport a récupéré les droits de télévision pour le reste de la saison 2009.[53] Sky Sports a retrouvé les droits TV avec un contrat de huit ans de 2010 à 2017.[54] En Corée du Sud, SBS, qui est le diffuseur TV exclusif de la tournée dans ce pays depuis le milieu des années 1990, a accepté en 2009 de prolonger son contrat avec le PGA Tour jusqu’en 2019. Dans le cadre de cet accord, il est devenu sponsor de la saison de tournoi d’ouverture, un événement réservé aux gagnants qui a été renommé Championnat SBS à compter de 2010.[55] En 2011 cependant, le constructeur automobile coréen Hyundai a repris le parrainage du titre, mais SBS reste toujours un sponsor de l’événement.[56]

En juin 2018, il a été annoncé que la société mère d’Eurosport, Discovery Inc., avait acquis des droits médias internationaux exclusifs sur le PGA Tour en dehors des États-Unis, à partir de 2019, dans le cadre d’un accord de 12 milliards de dollars sur 12 ans. Le contrat couvre les chaînes internationales de Discovery (y compris Eurosport), les accords de sous-licence avec les diffuseurs locaux et le développement d’une tournée PGA internationale sur le service d’abonnement le plus haut, qui a été dévoilée en octobre sous la marque GolfTV. Le service remplacera PGA Tour Live sur les marchés internationaux à l’expiration des droits existants, à commencer par l’Australie, le Canada, l’Italie, le Japon, les Pays-Bas, le Portugal, la Russie et l’Espagne en janvier 2019.[57][58][59]GolfTV a également acquis les droits de la Ryder Cup et de l’European Tour sur certains marchés, et a signé un accord avec Tiger Woods pour développer un contenu original centré sur lui.[60][61]

La structure de la saison du PGA TourÉditer

Aperçu de la saison (2007-2013)Éditer

Trois des quatre majors se déroulent en huit semaines entre juin et août. Dans le passé, cela a menacé de rendre les 2-1 / 2 derniers mois de la saison anti-climatiques, car certains des meilleurs joueurs ont moins concurrencé à partir de ce moment-là. En réponse, le PGA Tour a introduit un nouveau format, la FedEx Cup. De janvier à la mi-août, les joueurs s’affrontent dans des événements de «saison régulière» et gagnent des points FedEx Cup, en plus du prix en argent. À la fin de la saison régulière, les 125 premiers gagnants des points FedEx Cup sont éligibles pour participer aux “playoffs”, quatre épreuves se déroulant de la mi-août à la mi-septembre. La taille des terrains pour ces épreuves est réduite de 125 à 100 à 70 et enfin les 30 traditionnels pour le Tour Championship. Des points FedEx Cup supplémentaires sont gagnés lors de ces événements. À la fin du championnat, le premier vainqueur est le champion de la saison. Pour mettre ce nouveau système en place, le PGA Tour a apporté des changements importants au calendrier traditionnel.[[citation requise]

En 2007, le championnat des joueurs a déménagé au mois de mai pour organiser un événement marquant sur cinq mois consécutifs. Le Tour Championship s’est déplacé vers la mi-septembre, avec une épreuve internationale par équipe (Ryder Cup ou Presidents Cup) fin septembre. Le calendrier a été légèrement modifié en 2008 et 2009. Après la troisième épreuve éliminatoire de la FedEx Cup, le championnat BMW, le Tour prend une semaine complète de congé. En 2008, la pause est venue avant la Ryder Cup, avec le Tour Championship la semaine suivante. En 2009, la pause a été suivie du Championnat du Tour, la Coupe des Présidents ayant lieu deux semaines après.[[citation requise]

La tournée se poursuit tout au long de l’automne, en mettant l’accent sur la ruée vers les joueurs les moins performants pour gagner suffisamment d’argent pour conserver leurs cartes de visite. Un circuit connu sous le nom de Fall Series, à l’origine avec sept tournois mais maintenant avec quatre, a été introduit en 2007. Au cours de son année inaugurale, ses événements se sont déroulés sur sept semaines consécutives, commençant la semaine suivant le Tour Championship. Comme pour le calendrier des éliminatoires de la FedEx Cup, le calendrier des Fall Series a également été modifié en 2008 et 2009. Le premier événement des Fall Series 2008 a eu lieu en face de la Ryder Cup, et les Fall Series ont pris une semaine de congé pour le Tour Championship avant de continuer. avec ses six événements restants.[[citation requise]

La série d’automne a connu des changements majeurs pour 2009, l’un de ses événements se déplaçant en mai et un autre abandonnant complètement le calendrier. Il est revenu à sa date de début d’origine de la semaine après le Championnat du Tour. Puis, comme en 2008, il a fallu une semaine de congé, cette fois pour la Coupe des Présidents. Il a ensuite continué avec des événements pendant trois semaines consécutives, a pris une autre semaine de congé pour les champions HSBC (maintenant élevé au statut de championnat du monde de golf) et s’est terminé la semaine suivante.[[citation requise]

Plus récemment, la série d’automne a été réduite à quatre événements, tous organisés après le Championnat du Tour, pour 2011. Cela faisait suite au passage de la Classique Viking à la saison régulière en tant qu’événement alternatif.[[citation requise]

L’année 2007 a vu l’introduction d’un tournoi au Mexique, un autre événement organisé la même semaine que le Championnat Match Play de WGC-Accenture.[62] Un tournoi à Porto Rico a été introduit en 2008 en tant qu’événement alternatif organisé en face du championnat WGC-CA.[[citation requise]

TournoisÉditer

La saison 2013, qui était la dernière avant la transition de la tournée à un calendrier s’étalant sur deux années civiles, a compté 40 événements en argent officiel en 38 semaines, dont trois événements alternatifs joués la même semaine qu’un tournoi de statut supérieur. L’autre événement qui est considéré comme faisant partie de la saison 2013 est la Coupe biennale des présidents, qui associe une équipe de golfeurs représentant les États-Unis à une équipe “internationale” composée de joueurs non européens (les Européens jouent à la place à la Ryder Cup, qui se tient en soirée). années numérotées).[[citation requise]

Avant la transition, le Tour a organisé un groupe d’événements connus sous le nom de PGA Tour Fall Series, qui a fourni une dernière opportunité aux golfeurs de se hisser parmi les 125 meilleurs revenus de la saison et de conserver ainsi leurs cartes Tour. Avec le passage à une saison d’octobre à septembre, plusieurs des anciens événements de la série d’automne ouvriront maintenant la saison. Le Tour sanctionne également deux événements en Asie au cours de cette partie de l’année:

  • Le CIMB Classic, un événement à champ limité organisé en Malaisie et le premier événement sanctionné du Tour en Asie du Sud-Est. Le champ est limité à 40 joueurs – les 25 meilleurs joueurs disponibles au classement final de la FedEx Cup, les dix meilleurs joueurs asiatiques disponibles et cinq exemptions de sponsors, avec au moins une place réservée à un joueur malaisien. L’édition 2013, qui faisait partie de la saison 2014, était la première en tant qu’événement d’argent officiel.[63]
  • Les champions WGC-HSBC, traditionnellement organisés la semaine après le tournoi de Malaisie. Malgré son élévation au statut de Championnat du monde de golf en 2009, ce n’était pas au départ un événement officiel.[64] À partir de 2010, si l’événement a été remporté par un membre du PGA Tour, il comptait comme une victoire officielle et portait l’exemption de trois ans des autres WGC.[65] À partir de 2013, les HSBC Champions sont devenus un événement d’argent officiel, et les victoires sont officielles pour les membres du Tour et les non-membres du Tour.[[citation requise]

La plupart des membres de la tournée jouent entre 20 et 30 tournois au cours de la saison. La géographie de la tournée est déterminée par la météo. Il commence à Hawaï en janvier et passe la plupart de ses deux premiers mois en Californie et en Arizona pendant ce que l’on appelle le «West Coast Swing», puis se déplace vers le sud-est américain pour le «Southern Swing». Chaque swing culmine dans un événement de tournée important. En avril, les tournées commencent à dériver vers le nord. Les mois d’été se passent principalement dans le nord-est et le Midwest, et à l’automne (automne) la tournée se dirige à nouveau vers le sud.[[citation requise]

Dans la plupart des événements réguliers en tournée, le terrain est soit 132, 144 ou 156 joueurs, selon la période de l’année (et les heures de clarté disponibles). Tous les joueurs effectuant la coupe gagnent de l’argent pour le tournoi, le gagnant recevant généralement 18% de la bourse totale.[[citation requise]

En 2008, le PGA Tour Policy Board a approuvé un changement dans le nombre de joueurs qui feront la coupe. La coupe continuera d’être faible à 70 professionnels et à égalité, sauf si cela se traduit par un champ post-coupe de plus de 78 joueurs. Dans ce cas, le score de coupure sera sélectionné pour faire un terrain aussi proche de 70 joueurs que possible sans dépasser 78. Les joueurs qui sont coupés dans de telles circonstances mais qui se sont classés 70e ou pire obtiendront des crédits pour avoir fait la coupe et gagneront des officiels argent et points FedEx Cup. Cette politique a affecté deux des trois premiers événements avec coupures, le Sony Open à Hawaï et le Buick Invitational. Fin février, le Policy Board a annoncé une politique de réduction révisée, en vigueur à partir de la Honda Classic. La nouvelle politique prévoit une coupure de 36 trous pour les 70 professionnels et égalités les plus faibles et, si cette coupure entraîne plus de 78 joueurs, une deuxième coupe de 54 trous pour les 70 professionnels et égalités faibles. Ceux qui ne survivent pas à la coupe de 54 trous sont désignés comme MDF (fait la coupe, n’a pas terminé).[66] Pour la saison 2020, la ligne de coupe a été réduite à plus de 65 traverses et a éliminé la coupe à 54 trous.

Dans le cas où le PGA Tour ne peut garantir quatre tours de jeu, le PGA Tour peut raccourcir un événement à 54 trous. Un événement de 54 trous est toujours considéré comme officiel, avec plein de points et d’argent accordés. Tout tournoi arrêté avant que 54 trous ne soient terminés est rétabli au score de 36 trous et la victoire est considérée comme non officielle.[[citation requise]

Système de classement prioritaireÉditer

Le PGA Tour maintient un système de classement prioritaire qui est utilisé pour sélectionner les champs pour la plupart des tournois en tournée. Ci-dessous le 2016-2017[67] système de classement, par ordre de priorité.

  1. Vainqueur du championnat PGA ou de l’US Open avant 1970 ou au cours des cinq dernières saisons et de la saison en cours
  2. Vainqueur du championnat des joueurs au cours des cinq dernières saisons et de la saison en cours
  3. Vainqueurs du Masters Tournament des cinq dernières saisons et de la saison en cours
  4. Vainqueurs de l’Open Championship au cours des cinq dernières saisons et de la saison en cours
  5. Vainqueurs du Tour Championship au cours des trois dernières saisons et de la saison en cours
  6. Vainqueurs des championnats du monde de golf au cours des trois dernières saisons et de la saison en cours
  7. Gagnants du Arnold Palmer Invitational et du Memorial Tournament au cours des trois dernières saisons et de la saison en cours, à commencer par les gagnants de 2015
  8. Leader de la liste finale des points FedExCup au cours de chacune des cinq dernières saisons
  9. Leaders de la liste finale du PGA Tour Money avant 2017 pour les cinq saisons suivantes
  10. Les gagnants des tournois co-sponsorisés ou approuvés du PGA Tour, dont les victoires sont considérées comme officielles, au cours des deux dernières saisons ou au cours de la saison en cours; les gagnants reçoivent une saison d’exemption supplémentaire pour chaque victoire supplémentaire, jusqu’à cinq saisons
  11. Gains de carrière
    A Les joueurs parmi les 50 premiers en termes de gains de carrière à la fin de la saison précédente peuvent choisir d’utiliser une exemption unique pour la saison suivante
    B. Les joueurs parmi les 25 meilleurs joueurs en carrière à la fin de la saison précédente peuvent choisir d’utiliser cette exemption spéciale unique pour la saison suivante
  12. Exemptions de parrainage (un maximum de huit, pouvant inclure des amateurs ayant un handicap de 0 ou moins), sur la base suivante:
    A. Au moins deux commanditaires invités doivent être des membres de la PGA Tour non autrement exemptés.
    B. Pas moins de deux des meilleurs finalistes de la tournée Web.com 2016, sinon tous peuvent être logés autrement.
  13. Deux acteurs internationaux désignés par le commissaire.
  14. L’actuel champion professionnel du PGA Club jusqu’à 6 événements ouverts (3 doivent être opposés aux événements The Open Championship et World Golf Championships), en plus de toute sélection de sponsors. L’exemption ne s’applique pas aux événements ouverts à champ limité.
  15. Champion de la section PGA ou joueur de l’année de la section dans laquelle le tournoi est joué.
  16. Quatre scores faibles lors des qualifications ouvertes qui se dérouleront normalement le lundi de la semaine du tournoi.
  17. Anciens champions de l’événement particulier contestés cette semaine-là, s’ils sont coparrainés par le PGA Tour et le même sponsor du tournoi, comme suit:
    A. Gagnants avant le 28 juillet 1970: exemptions illimitées pour de tels événements.
    B. Gagnants après le 1er janvier 2000: cinq saisons d’exemptions pour de tels événements.
  18. Membres à vie (qui sont des membres actifs du PGA Tour depuis 15 ans et ont remporté au moins 20 événements coparrainés).
  19. Top 125 sur la liste des points FedExCup de la saison précédente.
  20. Top 125 du palmarès officiel de la saison précédente grâce au championnat de Wyndham
  21. Joueurs qui ont terminé supérieur ou égal au top 125 sur la liste des points FedExCup de la saison 2015-2016 de la PGA Tour ou au top 125 sur la liste d’argent de la saison 2015-16 via le championnat de Wyndham en tant que non-membres
  22. Extension médicale majeure: si elle est accordée par le commissaire, si elle n’est pas éligible, et si nécessaire pour remplir le champ, extension médicale spéciale
  23. Gagnant principal de l’argent des 25 meilleurs joueurs de la saison régulière de la saison précédente en utilisant l’argent combiné gagné sur la liste d’argent de la saison régulière de la tournée officielle de Web.com et la liste de l’argent des finales de la tournée Web.com, -Temps gagnants de la tournée Web.com de la saison précédente.
  24. Premier gagnant d’argent du Web.com Tour Medical
  25. Le Top 10 et les liens, non autrement exemptés, parmi les professionnels du tournoi ouvert précédent dont la victoire a un statut officiel sont exemptés dans le prochain tournoi ouvert dont la victoire a un statut officiel.
  26. Meilleurs finalistes de la visite Web.com
  27. Meilleurs finisseurs du Web.com Tour medical
  28. Joueurs remportant trois événements Web.com Tour au cours de la saison en cours
  29. Extension médicale mineure
  30. Vingt-cinq finisseurs au-delà de la 125e place sur la liste des points FedExCup de la saison précédente (126-150)
  31. Crise médicale / familiale non exemptée et majeure
  32. Réorganiser les catégories 33-37
  33. Anciens champions, vainqueurs de tournois par équipe et membres vétérans de plus de 150 sur la liste des points FedExCup
  34. Anciens membres champions
  35. Membres temporaires spéciaux
  36. Vainqueurs de tournoi par équipe
  37. Membres vétérans

Certains tournois s’écartent de ce système; par exemple, l’Open de Phoenix n’a que cinq exemptions de parrainage et trois places de qualification pour le lundi, tandis que les tournois sur invitation tels que Arnold Palmer Invitational, Memorial Tournament et Dean & DeLuca Invitational ont des catégories d’admissibilité complètement différentes.

Catégories d’événementsÉditer

  • Majors: Les quatre principaux événements annuels du golf mondial sont le Masters Tournament, l’US Open, le (British) Open Championship et le PGA Championship. Ces événements reçoivent chacun automatiquement 100 points OWGR.
  • Championnats du monde de golf (WGC): Un ensemble d’événements co-sanctionnés par la Fédération Internationale des Tours PGA qui attirent les meilleurs golfeurs du monde entier, y compris ceux qui ne sont pas membres du PGA Tour. A noter que le HSBC Champions est devenu un événement WGC au milieu de la saison 2009.
  • Unique: Deux tournois sont considérés comme uniques, pour différentes raisons:
    • Le Sentry Tournament of Champions, le premier tournoi de l’année civile, a un champ composé uniquement de gagnants de la compétition de la saison précédente. Il en résulte un champ beaucoup plus petit que tout autre tournoi à l’exception du Tour Championship, sans coupure après 36 trous de jeu.
    • The Players Championship is the only event, apart from the majors and the World Golf Championships, which attracts entries from almost all of the world’s elite golfers. It is the designated OWGR flagship event for the PGA Tour and awards 80 OWGR points to its winner. Only major championships can be awarded more OWGR points. For purposes of the FedEx Cup standings, The Players has had an identical point allocation to that of the majors since the Cup was instituted in 2007.

The FedEx Cup, presented to the winner of the season-ending playoffs.
  • Playoff event: The final three events of the season (four from 2007 to 2018). The top 125 players on the points list are eligible for the first event and the field size decreases to The Tour Championship with 30 players.

The Ryder Cup, contested in even-numbered years between teams from Europe and the United States.
  • Équipe: A United States team of 12 elite players competes in the Ryder Cup and the Presidents Cup in alternate years. The Ryder Cup, pitting a team of U.S. golfers against a European team, is arguably the highest profile event in golf, outranking the majors. The Presidents Cup, which matches a team of U.S. golfers against an international team of golfers not eligible for the Ryder Cup, is less well established, but is still the main event of the week when it is played. There is no prize money in these events, so they are irrelevant to the money list, but an immense amount of pride rides on the results.
  • Ordinaire: Routine weekly tour events. The “regular” events vary somewhat in status, but this is fairly subjective and not usually based on the size of the purse. Some of the factors which can determine the status of a tournament are:
    • Its position in the schedule, which influences the number of leading players that choose to enter.
    • Its age and the distinction of its past champions.
    • The repute of the course on which it is played.
    • Any associations with “legends of golf.” Six events in particular have such associations (four of these are invitational events):
  • Sur invitation: These events are similar to the regular ones, but have a slightly smaller field and do not follow the normal PGA Tour exemption categories. Invitational tournaments include the Charles Schwab Challenge, the Arnold Palmer Invitational, the RBC Heritage, the Memorial Tournament. The tournaments usually have an association with a golf legend, or in the case of the RBC Heritage, a famous course. The table below illustrates some of the notable features of the exemption categories for these events:[68]
Tournoi Champ
Taille
Exemptions based on
FedEx Cup standings
Parrainer
exemptions
Method of filling field
Année précédente Courant
Arnold Palmer Invitational 120 Top 70 Top 70 18 Current FedEx Cup standings
RBC Heritage 132 Top 125 Top 10 8 Standard exemption categories
Défi Charles Schwab 120+ Top 80 Top 80 12 Current FedEx Cup standings
Tournoi commémoratif 120 Top 70 Top 70 14 Alternating current and previous year’s
FedEx Cup standings
  • Alterner: Events which are played in the same week as a higher status tournament (either a WGC or the Open Championship) and therefore have weakened fields and reduced prize money. They are often considered an opportunity for players who would not qualify for certain events due to their world rankings, positions on the FedEx Cup points list, or position on the Tour’s priority list to move up more easily or have an easier attempt at a two-year exemption for winning a tournament. Because of their weaker fields, these events usually receive the minimum amount of world ranking points reserved for PGA Tour events (24 points) and fewer FedEx Cup points than most tournaments (300 points instead of 500). Alternate event winners also do not earn Masters invitations. Fields for alternate events have 132 players. These events have 12 unrestricted sponsor exemptions, four more than the regular events.
  • Fall Series (defunct): Prior to the 2013 season, the PGA Tour included a fall series consisting of those events after the final playoff event of the FedEx Cup season (The Tour Championship) through the end of the calendar year. These events provided extra opportunities for players to retain their cards by finishing within the top 125 of the money list. Since fall 2013 (the 2014 season), the events held in the fall have opened the tour season, and receive full FedEx Cup points allocations and Masters invitations.

There are also a number of events which are recognized by the PGA Tour, but which do not count towards the official money list. Most of these take place in the off season (November and December). This slate of unofficial, often made-for-TV events (which have included the PGA Grand Slam of Golf, the Wendy’s 3-Tour Challenge, the Franklin Templeton Shootout, the Skins Game, etc.) is referred to as the “Challenge Season” or more commonly as the “Silly Season.”

Changes since the 2013 seasonÉditer

On March 20, 2012, the tour announced radical changes to the tour’s season and qualifying process.[69][70] Further details of these changes relating to the Fall Series were announced on June 26,[71] with the remaining details announced on July 10.[72] One of the final details received a minor tweak, effective for the 2013 season only, on September 11.[73]

First, the 2013 season was the last to be conducted entirely within a calendar year. Since the 2014 season, the season starts in October of the previous calendar year, shortly after the Tour Championship.[72] The tournaments in the now season-opening Fall Series are awarded full FedEx Cup points.[71]

As a result of the schedule change, the qualifying school no longer grants playing rights on the PGA Tour, but only privileges on the Korn Ferry Tour.[72]

The criterion for retaining tour cards at the end of the season also changed. Through 2012, the top 125 players on the money list at the end of the PGA Tour season retained their tour cards. For the 2013 season only, the top 125 players on tous les deux the money list and the FedEx Cup points list at the end of the FedEx Cup regular season in August retained their cards.[73] The tour also said that it would decide at a later time whether to keep this aspect of the qualifying system in place in future seasons.[73] Otherwise, the planned move by the tour to have the top 125 players on the FedEx Cup points list retain their tour cards took effect with the 2014 season. The next 75 players on the points list, along with the top 75 on the money list of the Korn Ferry Tour at the end of that tour’s regular season, are eligible to play a series of three tournaments in September known as the Korn Ferry Tour Finals. The Finals field, however, is not expected to consist of all 150 players, as some of the PGA Tour players will be exempt by other criteria, such as a tournament win in the previous two years.[74] A total of 50 PGA Tour cards for the next season is awarded at the end of the Finals. The 25 leading money winners during the Korn Ferry Tour regular season receive cards, and total money earned during the Finals determines the remaining 25 card earners.[75] For all 50 new card earners, their positions on the PGA Tour’s priority order for purposes of tournament are be based on money earned in the Finals.[72] College players who turn professional can enter the series if their earnings are equivalent to a top-200 PGA Tour or top-75 Korn Ferry Tour finish.

In addition, the leading money winners on the Korn Ferry Tour in both the regular season and Finals receive automatic invitations to The Players Championship (note that if a golfer tops both money lists, only one Players invitation is awarded).[75]

Finally, two events held in Asia after the end of the PGA Tour’s current regular season – the CIMB Classic in Malaysia and the HSBC Champions, a World Golf Championships event held in China – became full PGA Tour events, with official prize money, for the first time. Before 2013, neither event had full PGA Tour status despite being sanctioned by the Tour. Wins in the CIMB Classic were not classified as official PGA Tour wins, and HSBC Champions victories were official wins only for current PGA Tour members. Money earned in these events did not count as official PGA Tour earnings for any purpose.

Money winners and most wins leadersÉditer

Players who lead the money list on the PGA Tour win the Arnold Palmer Award (1981–2018).

An Money winner Earnings ($) Most wins
2019 Brooks Koepka 9,684,006 3: Brooks Koepka, Rory McIlroy
2018 Justin Thomas (2/2) 8,694,821 3: Bryson DeChambeau, Dustin Johnson, Justin Thomas, Bubba Watson
2017 Justin Thomas (1/2) 9,921,560 5: Justin Thomas
2016 Dustin Johnson 9,365,185 3: Jason Day, Dustin Johnson
2015 Jordan Spieth 12,030,465 5: Jason Day, Jordan Spieth
2014 Rory McIlroy (2/2) 8,280,096 3: Rory McIlroy, Jimmy Walker
2013 Tiger Woods (10/10) 8,553,439 5: Tiger Woods
2012 Rory McIlroy (1/2) 8,047,952 4: Rory McIlroy
2011 Luke Donald 6,683,214 2: Keegan Bradley, Luke Donald, Webb Simpson, Steve Stricker,
Nick Watney, Bubba Watson, Mark Wilson
2010 Matt Kuchar 4,910,477 3: Jim Furyk
2009 Tiger Woods (9/10) 10,508,163 6: Tiger Woods
2008 Vijay Singh (3/3) 6,601,094 4: Tiger Woods
2007 Tiger Woods (8/10) 10,867,052 7: Tiger Woods
2006 Tiger Woods (7/10) 9,941,563 8: Tiger Woods
2005 Tiger Woods (6/10) 10,628,024 6: Tiger Woods
2004 Vijay Singh (2/3) 10,905,166 9: Vijay Singh
2003 Vijay Singh (1/3) 7,573,907 5: Tiger Woods
2002 Tiger Woods (5/10) 6,912,625 5: Tiger Woods
2001 Tiger Woods (4/10) 5,687,777 5: Tiger Woods
2000 Tiger Woods (3/10) 9,188,321 9: Tiger Woods
1999 Tiger Woods (2/10) 6,616,585 8: Tiger Woods
1998 David Duval 2,591,031 4: David Duval
1997 Tiger Woods (1/10) 2,066,833 4: Tiger Woods
1996 Tom Lehman 1,780,159 4: Phil Mickelson
1995 Greg Norman (3/3) 1,654,959 3: Lee Janzen, Greg Norman
1994 Nick Price (2/2) 1,499,927 6: Nick Price
1993 Nick Price (1/2) 1,478,557 4: Nick Price
1992 Fred Couples 1,344,188 3: John Cook; Fred Couples; Davis Love III
1991 Corey Pavin 979,430 2: Billy Andrade, Mark Brooks, Fred Couples, Andrew Magee,
Corey Pavin, Nick Price, Tom Purtzer, Ian Woosnam
1990 Greg Norman (2/3) 1,165,477 4: Wayne Levi
1989 Tom Kite (2/2) 1,395,278 3: Tom Kite; Steve Jones
1988 Curtis Strange (3/3) 1,147,644 4: Curtis Strange
1987 Curtis Strange (2/3) 925,941 3: Paul Azinger; Curtis Strange
1986 Greg Norman (1/3) 653,296 4: Bob Tway
1985 Curtis Strange (1/3) 542,321 3: Curtis Strange; Lanny Wadkins
1984 Tom Watson (5/5) 476,260 3: Tom Watson; Denis Watson
1983 Hal Sutton 426,668 2: Seve Ballesteros, Jim Colbert, Mark McCumber, Gil Morgan,
Calvin Peete, Hal Sutton, Lanny Wadkins, Fuzzy Zoeller
1982 Craig Stadler 446,462 4: Craig Stadler, Tom Watson, Calvin Peete
1981 Tom Kite (1/2) 375,699 4: Bill Rogers
1980 Tom Watson (4/5) 530,808 7: Tom Watson
1979 Tom Watson (3/5) 462,636 5: Tom Watson
1978 Tom Watson (2/5) 362,429 5: Tom Watson
1977 Tom Watson (1/5) 310,653 5: Tom Watson
1976 Jack Nicklaus (8/8) 266,439 3: Ben Crenshaw, Hubert Green
1975 Jack Nicklaus (7/8) 298,149 5: Jack Nicklaus
1974 Johnny Miller 353,022 8: Johnny Miller
1973 Jack Nicklaus (6/8) 308,362 7: Jack Nicklaus
1972 Jack Nicklaus (5/8) 320,542 7: Jack Nicklaus
1971 Jack Nicklaus (4/8) 244,491 6: Lee Trevino
1970 Lee Trevino 157,037 4: Billy Casper
1969 Frank Beard 164,707 3: Billy Casper, Raymond Floyd, Dave Hill, Jack Nicklaus
1968 Billy Casper (2/2) 205,169 6: Billy Casper
1967 Jack Nicklaus (3/8) 188,998 5: Jack Nicklaus
1966 Billy Casper (1/2) 121,945 4: Billy Casper
1965 Jack Nicklaus (2/8) 140,752 5: Jack Nicklaus
1964 Jack Nicklaus (1/8) 113,285 5: Tony Lema
1963 Arnold Palmer (4/4) 128,230 7: Arnold Palmer
1962 Arnold Palmer (3/4) 81,448 8: Arnold Palmer
1961 Gary Player 64,540 6: Arnold Palmer
1960 Arnold Palmer (2/4) 75,263 8: Arnold Palmer
1959 Art Wall, Jr. 53,168 5: Gene Littler
1958 Arnold Palmer (1/4) 42,608 4: Ken Venturi
1957 Dick Mayer 65,835 4: Arnold Palmer
1956 Ted Kroll 72,836 4: Mike Souchak
1955 Julius Boros (2/2) 63,122 6: Cary Middlecoff
1954 Bob Toski 65,820 4: Bob Toski
1953 Lew Worsham 34,002 5: Ben Hogan
1952 Julius Boros (1/2) 37,033 5: Jack Burke, Jr., Sam Snead
1951 Lloyd Mangrum 26,089 6: Cary Middlecoff
1950 Sam Snead (3/3) 35,759 11: Sam Snead
1949 Sam Snead (2/3) 31,594 7: Cary Middlecoff
1948 Ben Hogan (5/5) 32,112 10: Ben Hogan
1947 Jimmy Demaret 27,937 7: Ben Hogan
1946 Ben Hogan (4/5) 42,556 13: Ben Hogan
[1945 Byron Nelson (2/2) 63,336 18: Byron Nelson
1944 Byron Nelson (1/2) 37,968 8: Byron Nelson
1943 No records kept 1: Sam Byrd, Harold McSpaden, Steve Warga
1942 Ben Hogan (3/5) 13,143 6: Ben Hogan
1941 Ben Hogan (2/5) 18,358 7: Sam Snead
1940 Ben Hogan (1/5) 10,655 6: Jimmy Demaret
1939 Henry Picard 10,303 8: Henry Picard
1938 Sam Snead (1/3) 19,534 8: Sam Snead
1937 Harry Cooper 14,139 8: Harry Cooper
1936 Horton Smith 7,682 3: Ralph Guldahl, Jimmy Hines, Henry Picard
1935 Johnny Revolta 9,543 5: Henry Picard, Johnny Revolta
1934 Paul Runyan 6,767 7: Paul Runyan
1933 9: Paul Runyan
1932 4: Gene Sarazen
1931 4: Wiffy Cox
1930 8: Gene Sarazen
1929 8: Horton Smith
1928 7: Bill Mehlhorn
1927 7: Johnny Farrell
1926 5: Bill Mehlhorn, Macdonald Smith
1925 5: Leo Diegel
1924 5: Walter Hagen
1923 5: Walter Hagen, Joe Kirkwood, Sr.
1922 4: Walter Hagen
1921 4: Jim Barnes
1920 4: Jock Hutchison
1919 5: Jim Barnes
1918 1: Pat Doyle, Walter Hagen, Jock Hutchison
1917 2: Jim Barnes, Mike Brady
1916 3: Jim Barnes

Multiple money list titlesÉditer

The following players have won more than one money list title through 2019:

  • 10: Tiger Woods
  • 8: Jack Nicklaus
  • 5: Ben Hogan, Tom Watson
  • 4: Arnold Palmer
  • 3: Sam Snead, Curtis Strange, Greg Norman, Vijay Singh
  • 2: Byron Nelson, Julius Boros, Billy Casper, Tom Kite, Nick Price, Rory McIlroy, Justin Thomas

Player and rookie of the year awardsÉditer

PGA Tour players compete for two player of the year awards. le PGA Player of the Year award dates back to 1948 (originally named the PGA Golfer of the Year) and is awarded by the PGA of America. Since 1982 the winner has been selected using a points system with points awarded for wins, money list position and scoring average. le PGA Tour Player of the Year award,[76] also known as the Jack Nicklaus Trophy, is administered by the PGA Tour and was introduced in 1990; the recipient is selected by the tour players by ballot, although the results are not released other than to say who has won. More often than not the same player wins both awards; in fact, as seen in the table below, the PGA and PGA Tour Players of the Year have been the same every year from 1992 through 2018.

le Rookie of the Year award was also introduced in 1990.[77] Players are eligible in their first season of PGA Tour membership if they competed in less than seven events from any prior season. Several of the winners had a good deal of international success before their PGA Tour rookie season, and some have been in their thirties when they won the award. In March 2012, a new award, the PGA Tour Courage Award, was introduced in replacement of the defunct Comeback Player of the Year award.[78]

Note: No award was presented in 1968 due to the rift between the PGA of America and the professional golfers on the PGA tour.

Multiple Player of the Year AwardsÉditer

The following players have won more than one PGA Player of the Year Award through 2019:

The following players have won more than one PGA Tour Player of the Year Award through 2019 (first awarded in 1990):

Career money leadersÉditer

The top ten career money leaders on the tour as of the 2019 season, are as follows:

Rang Joueur Pays Prize money (US$)
1 Tiger Woods États Unis 118,704,468
2 Phil Mickelson États Unis 90,613,345
3 Vijay Singh Fidji 71,216,128
4 Jim Furyk États Unis 71,070,547
5 Dustin Johnson États Unis 61,755,908
6 Justin Rose Angleterre 53,487,409
7 Adam Scott Australie 53,170,434
8 Matt Kuchar États Unis 50,002,667
9 Sergio García Spain 49,879,561
dix Ernie Els Afrique du Sud 49,320,727

A complete list updated weekly is available on the PGA Tour’s website.[82]

Due to increases in prize funds over the years, this list consists entirely of current players. Two players on the list, Vijay Singh and Davis Love III, are eligible for PGA Tour Champions (having respectively turned 50 in February 2013 and April 2014). Both have lifetime exemptions on the PGA Tour for 20 wins and 15 years on the Tour, and Love has won a tournament on the main PGA Tour since turning 50. The figures are not the players’ complete career prize money as they do not include FedEx Cup bonuses, winnings from unofficial money events, or earnings on other tours such as the European Tour. De plus, les golfeurs d’élite gagnent souvent plusieurs fois plus en avenant et en intérêts commerciaux liés au golf qu’avec l’argent en prix.

CommissionersÉditer

Notes and referencesÉditer

  1. ^ une b “PGA War On”. Toledo Blade. Ohio. Presse associée. June 15, 1967. p. 42.
  2. ^ Burke, Monte (May 8, 2013). “The PGA Tour: A Not-For-Profit Money Machine”. Forbes. Récupéré 1 août, 2018.
  3. ^ Mafi, Nick (January 19, 2018). “Foster + Partners Unveils Its Stunning Design of the New PGA Tour Headquarters”. Résumé architectural. Récupéré October 31, 2018.
  4. ^ Mile, Chris (2009). “Golf Organizations – How Golf Works”. Miles of Golf. Récupéré October 31, 2018.
  5. ^ “Internal PGA feud flares again”. Palm Beach Post. UPI. July 26, 1966. p. 13.
  6. ^ une b Awtrey, Stan (February 11, 2009). “Professionals’ split was a good thing for the game”. Tour de la PGA. Récupéré 30 août 2013.
  7. ^ “Feud sours picture at Open”. Spartanburg Herald. Caroline du Sud. Presse associée. June 14, 1967. p. 14.
  8. ^ “Touring pros studying break”. Spokesman-Review. Spokane, Washington. Presse associée. July 23, 1968. p. 12.
  9. ^ McCarthy, Denis (August 14, 1968). “Golf tour pros break with PGA”. Palm Beach Post. p. 19.
  10. ^ une b Green, Bob (August 20, 1968). “Rebel golfers number 205: pros form APG”. Eugene Register-Guard. Oregon. Presse associée. p. 3B.
  11. ^ “Touring golf pros set up own shop”. Milwaukee Journal. press dispatches. August 20, 1968. p. 11.
  12. ^ “Rebel touring pros organize to battle for tournament, television jackpot”. Palm Beach Post. Presse associée. August 20, 1968. p. 15.
  13. ^ Mulvoy, Mark (September 2, 1968). “The revolt of the touring pros”. Sports Illustrated: 20.
  14. ^ Nicklaus, Jack (September 16, 1968). “Rebuttal to a searing attack”. Sports Illustrated: 30.
  15. ^ “Making an impact: Golf 1895-2004”. USA aujourd’hui. January 8, 2004. Récupéré August 13, 2012.
  16. ^ “PGA, sponsors eye settlement”. Eugene Register-Guard. Oregon. Presse associée. September 6, 1968. p. 3B.
  17. ^ “History: 1960–69”. PGA of America. Récupéré 30 août 2013.
  18. ^ une b “Tour golfers, PGA settle fuss over tourney control”. Spokesman-Review. Spokane, Washington. Presse associée. December 14, 1968. p. 15.
  19. ^ une b “Pro golf struggle is settled; PGA forms tourney group”. Milwaukee Journal. December 14, 1968. p. 18.
  20. ^ “Dispute in U.S. settled”. Glasgow Herald. Scotland, U.K. December 16, 1968. p. 5.
  21. ^ “A year later and, peace on golf tour”. Daytona Beach Morning Journal. Floride. Presse associée. August 5, 1969. p. 8.
  22. ^ “Dey named new czar of pro golf”. Spokesman-Review. Spokane, Washington. Presse associée. January 23, 1969. p. 12.
  23. ^ “Dey named new player commissioner”. Lodi News-Sentinel. Californie. UPI. January 23, 1969. p. dix.
  24. ^ “Beman faces change, challenge in golf”. Lakeland Ledger. Floride. Presse associée. January 6, 1974. p. 6C.
  25. ^ “History: 1970–79”. PGA of America. Récupéré August 13, 2012.
  26. ^ “Monahan appointed as PGA Tour’s next Commissioner”. PGA Tour. November 7, 2016.
  27. ^ “Pro Golf Tour Changes Name”. Le New York Times. August 31, 1981. Récupéré June 18, 2008.
  28. ^ “Touring pros get new name – TPA”. Eugene Register-Guard. Oregon. Presse associée. August 31, 1981. p. 2B.
  29. ^ “Tour Changes Its Name Again”. New York Times. March 20, 1982. Récupéré June 17, 2008.
  30. ^ “Professional golf gets a new look”. Montreal Gazette. Presse associée. March 20, 1982. p. H10.
  31. ^ “The Players Championship increases purse to $15 million”. Golf Channel. Presse associée. January 25, 2020. Récupéré January 30, 2020.
  32. ^ “Korn Ferry becomes new sponsor of PGA Tour developmental Tour”. Golf.com. June 19, 2019. Récupéré 12 août 2019.
  33. ^ “PGA Tour moves licensing business”. SportsBusinessDaily.com. Récupéré January 24, 2019.
  34. ^ “Canadian Tour to convert to PGA Tour Canada” (Press release). PGA Tour. October 18, 2012. Récupéré February 6, 2013.
  35. ^ Martin, Sean (December 17, 2013). “Q-School roundup: Status breakdown”. Tour de la PGA. Récupéré January 8, 2014.
  36. ^ “What is the Web.com Tour Battlefield Promotion and how do you earn it?”. TheGolfNewsNet.com. Récupéré January 24, 2019.
  37. ^ PGA Tour Special Temporary Membership: How to get it, what it means
  38. ^ “Isabelle Beisiegel earns men’s tour card”. ESPN. Presse associée. May 27, 2011. Récupéré August 22, 2013.
  39. ^ “PGA Tour Charity Blog”. PGA Tour. Archived from the original on June 29, 2011. Récupéré May 18, 2012.
  40. ^ “Running a charity on the PGA Tour”. PGA Tour. January 7, 2018.
  41. ^ Andreeva, Nellie (September 1, 2011). “PGA Tour Signs New 9-Year Agreements With NBC & CBS”. Date limite. Récupéré November 18, 2018.
  42. ^ Wacker, Brian (September 3, 2017). “PGA Tour opts to continue its relationship with CBS, NBC”. Golf Digest. Récupéré November 18, 2018.
  43. ^ “PGA Tour signs 9-year extension with networks”. ESPN. September 1, 2011. Récupéré November 18, 2018.
  44. ^ une b “SBJ Media: PGA Tour, Mountain West Get New Rights Deals”. Sports Business Daily. Récupéré December 17, 2019.
  45. ^ une b c “CBS, NBC re-up with the PGA Tour in a 9-year, $6.3 billion deal”. adage.com. March 9, 2020. Récupéré March 9, 2020.
  46. ^ “Analysis: CBS, NBC Extend PGA Rights, But Golf Channel Also Gains”. Multichannel. Récupéré November 18, 2018.
  47. ^ Spangler, Todd (July 31, 2018). “NBC Sports, PGA Tour Ink Three-Year Deal for Live-Streaming Golf Subscription Package”. Variété. Récupéré 1 août, 2018.
  48. ^ “PGA Tour, Twitter Extend Multi-year Deal for Free Global Streaming of PGA Tour Live”. Sports Video Group. Récupéré January 27, 2019.
  49. ^ “XM, PGA Ink Golf Channel Agreement”. Radio World. March 15, 2005. Récupéré November 18, 2018.
  50. ^ “SiriusXM Extends Deal For PGA Tour Radio”. All Access. March 12, 2018. Récupéré November 18, 2018.
  51. ^ “SiriusXM PGA Tour Radio Adds Golf Channel Programming”. Radio World. December 31, 2013. Récupéré January 26, 2020.
  52. ^ “Broadcaster is seeking £200m for TV soccer”. The Sunday Times. July 1, 2006.
  53. ^ “Eurosport to show remainder of 2009 Tour events in UK” (Press release). PGA Tour. June 25, 2009. Récupéré 30 août 2013.
  54. ^ “Sky Sports, PGA Tour extend deal for U.K viewers”. PGA Tour. November 23, 2009. Récupéré 30 août 2013.
  55. ^ “SBS to sponsor season-opening event through 2019” (Press release). PGA Tour. May 7, 2009. Récupéré 30 août 2013.
  56. ^ “Hyundai taking over sponsorship at Kapalua”. PGA Tour. November 4, 2010. Récupéré 30 août 2013.
  57. ^ Murray, Ewan (June 4, 2018). “Sky faces battle to keep golf rights as PGA Tour strikes $2bn Discovery deal”. Le gardien. Récupéré 5 juin 2018.
  58. ^ Clarke, Stewart (June 4, 2018). “Discovery Inks International Deal for PGA Tour Golf Rights”. Variété. Récupéré 5 juin 2018.
  59. ^ Clarke, Stewart (October 22, 2018). “Discovery and PGA Tour Tee Up ‘GOLFTV’ Streaming Brand for 2019 Launch”. Variété. Récupéré November 18, 2018.
  60. ^ Weinman, Sam. “Tiger Woods, Discovery’s GOLFTV, announce exclusive content partnership promising “unparalleled” insight into golfer”. Golf Digest. Récupéré January 4, 2019.
  61. ^ Lafayette, Jon. “Discovery Expands GolfTV With European Tour Deal”. Broadcasting & Cable. Récupéré January 4, 2019.
  62. ^ “PGA Tour to conduct official-money event in Mexico”. PGA Tour. January 13, 2006. Archived from the original on January 8, 2008. Récupéré May 18, 2012.
  63. ^ “First Tour-sanctioned event in Southeast Asia set for October” (Press release). PGA Tour. March 3, 2010. Récupéré 30 août 2013.
  64. ^ “China gets World Golf Championship with asterisk”. Golf.com. Presse associée. April 29, 2009. Archived from the original on June 3, 2009. Récupéré September 30, 2009.
  65. ^ “HSBC Champions, Round 1 Notebook, HSBC Champions and PGA Tour eligibility”. Tour de la PGA. Récupéré 30 août 2013.
  66. ^ “PGA Tour Policy Board makes immediate changes to cut policy” (Press release). PGA Tour. February 28, 2008. Récupéré 30 août 2013.
  67. ^ “2016-17 PGA Tour Eligibility Ranking”. Récupéré July 22, 2017.
  68. ^ “2017–18 PGA Tour Player Handbook & Tournament Regulations” (PDF). Récupéré July 11, 2018.
  69. ^ “PGA Tour announces changes”. ESPN. March 21, 2012. Récupéré March 23, 2012.
  70. ^ Harig, Bob (March 21, 2012). “Decoding tour’s schedule changes”. ESPN. Récupéré March 23, 2012.
  71. ^ une b “Fall Series events to offer full FedExCup points” (Press release). PGA Tour. June 26, 2012. Récupéré 30 août 2013.
  72. ^ une b c Elling, Steve (July 10, 2012). “PGA Tour finalizes controversial makeover as Qualifying School gone after six-decade run”. CBS Sports: Eye on Golf. Récupéré July 10, 2012.
  73. ^ une b c “Notes: Consistency becomes even more important in 2013”. PGA Tour. Presse associée. September 11, 2012. Récupéré 30 août 2013.
  74. ^ “Top 25 assured of PGA Tour card”. ESPN. Presse associée. July 10, 2012. Récupéré July 11, 2012.
  75. ^ une b Dell, John (July 10, 2012). “Web.com impact expanded with qualifying changes”. Tour de la PGA. Récupéré 30 août 2013.
  76. ^ “PGA Tour Player of the Year: Past winners”. PGA Tour. December 18, 2009. Récupéré 30 août 2013.
  77. ^ “PGA Tour Rookie of the Year: Past winners”. PGA Tour. December 18, 2009. Récupéré 30 août 2013.
  78. ^ Hoggard, Rex (September 23, 2013). “Stenson had a ‘comeback’ year, but won’t receive award”. Golf Channel. Récupéré September 24, 2013.
  79. ^ “Spieth clinches points-based PGA of America player of the year award”. Fox Sports. Presse associée. August 18, 2015.
  80. ^ “No comeback player award this season”. ESPN. November 8, 2011. Récupéré May 18, 2012.
  81. ^ Harig, Bob (November 11, 2009). “No comeback player of year in ’09”. ESPN. Récupéré May 18, 2012.
  82. ^ “PGA Tour Career Money Leaders”. Tour de la PGA. Récupéré August 27, 2019.

Liens externesÉditer