Projecteur Watseka | Questions familiales pour Schroeders sur le terrain de golf


WATSEKA – Darin Hartman a déclaré que cela «se produit tout le temps».

L’entraîneur de golf de Watseka depuis 2000 verra les cousines Natalie et Jordan Schroeder se réunir dans un clubhouse de terrain de golf et se demander comment elles ont tiré sur la journée.

Leurs réponses ont été positives la saison dernière, le plus souvent. Natalie a inscrit le cinquième meilleur score de neuf trous féminins à 42,7 coups pour les Warriors, tandis que Jordan n’était pas loin derrière chez les garçons à 44,6.

« Il y a beaucoup de compétitivité, mais j’aime ça parce qu’ils s’en nourrissent », a déclaré Hartman. « Pour cette raison, cela rend les enfants autour d’eux meilleurs. »

La campagne à venir marque la dernière au cours de laquelle la future Natalie et la future Jordan seront les coéquipières de Watseka.

Les deux nourrissent des aspirations de l’État à une époque où l’état des saisons d’automne de l’IHSA est mis en doute en raison de la pandémie de COVID-19.

Natalie était à un coup de se qualifier pour le tournoi national de classe 1A pour filles, tandis que Jordan est la seule avancée de section des garçons Warrior en 2019.

«J’étais assez fière de (ma saison junior)», a déclaré Natalie. «Mais j’ai raté la coupe d’un coup pour aller à l’état. En dernière année, j’espère faire ça parce que c’était une sorte de déception. « 

« Je m’attends à avoir un coup de feu sur l’État », a ajouté Jordan, « si j’y travaille cet été. »

Cela ne devrait pas être un problème, selon Hartman. Il a déclaré que les deux Schroeders affichent une éthique de travail féroce, construite par le père de chaque enfant, et que le frère aîné de Natalie, Nathan, diplômé de Watseka en 2017, pratique ce sport à un niveau élevé.

Natalie et Jordan se souviennent d’avoir suivi un cours tout au long de leur vie grâce au père de Natalie, Paul, et au père de Jordan, Tom.

« Ils jouent au golf chaque week-end et chaque jour qu’ils le peuvent », a déclaré Natalie. « Nous étions en quelque sorte des tagalongs (en disant), » Pouvons-nous aller avec vous les gars? « Mais maintenant que nous sommes plus âgés, nous commençons à comprendre que c’est plus une compétition. »

En dehors de l’action avec les Warriors, Natalie et Jordan revendiquent de récentes victoires en tête-à-tête contre leurs pères comme faits saillants de leur carrière.

« J’ai toujours regardé mon père et j’ai essayé d’apprendre de lui », a déclaré Jordan. « Surtout ceux qui ont un bon tour ce jour-là, nous commençons à parler de détritus. »

Hartman savait qu’il obtenait une paire de golfeurs de qualité à Natalie et en Jordanie lorsque chacun est entré au lycée. Non seulement parce que Nathan était également un athlète solide – qui jouait au basket-ball à Millikin – mais aussi parce que Hartman savait comment Paul et Tom jouaient au golf.

« La partie intéressante est que leurs parents … veulent qu’ils excellent dans le jeu, mais ils ne les poussent pas », a déclaré Hartman. «Il y a une grande différence. Il y a des parents qui poussent leurs enfants au point qu’ils finissent par détester ce qu’ils font. Ces deux-là ont toujours apporté l’amour du jeu à leurs enfants, mais ce n’était pas tout. »

Natalie, une sélection en titre de l’équipe première de golf féminin de News-Gazette All-Area, avait l’habitude de travailler aux côtés de garçons Warrior tels que son cousin et Lukas Ball, la deuxième équipe de l’équipe N-G All-Area 2019.

Les avantages, a-t-elle dit, se manifestent dans son jeu global.

«Je vais depuis les t-shirts pour hommes. Cela m’a aidé à aller mieux », a déclaré Natalie. « Maintenant que je commence à en apprendre davantage sur le jeu, je peux commencer à choisir ce sur quoi je dois me concentrer et ce que je dois améliorer. »

Hartman a été témoin de la croissance de Natalie du point de vue de la réalisation de la capacité naturelle qui ne lui permettra pas d’atteindre tous ses objectifs.

« C’est là qu’elle a tourné un coin », a déclaré Hartman. « Quand elle a commencé à se concentrer mentalement … son jeu a vraiment décollé. »

Jordan cite Ball diplômé de 2020 et un autre ancien de Watseka, Cam Barragree, diplômé de 2019, comme deux gars dont il a beaucoup appris en tant que sous-classe.

« Au lieu d’essayer de frapper (le ballon) aussi loin que possible », a déclaré Jordan, « j’essaie de le placer à différents endroits pour obtenir le score le plus bas. »

Hartman ancêtre la Jordanie à jouer plus un rôle de leadership avec Ball et le senior sortant Leevi Bruens n’est plus sur la liste des garçons.

« Je peux certainement voir Jordan combler ce trou cette année en tant que junior », a déclaré Hartman. « Il fera un excellent travail pour que cela soit fait pour nous. »

Dans l’ensemble, il semble que le dernier chapitre de l’histoire du golf de la famille Schroeder s’annonce positif.

« Ce n’est jamais une personne qui sort. Nous nous assurons toujours que nous pouvons tous sortir ensemble », a déclaré Natalie. « C’est notre truc de famille. »