Profil de Brooks Koepka PGA TOUR – Nouvelles, statistiques et vidéos


Statut exonéré

  • TOUR DE LA PGA: Vainqueur, Championnat PGA ou US Open (jusqu’en 2023-24)

Victoires PGA TOUR (7)

  • 2015 Gestion des déchets Phoenix Open
  • 2017 US Open
  • 2018 US Open, Championnat PGA
  • 2019 LA COUPE CJ @ NINE BRIDGES, Championnat PGA, Championnats du monde de golf-FedEx St. Jude Invitational

Victoires internationales (7)

  • 2012 Challenge de Catalunya [EurChall]
  • 2013 Open de golf de Montecchia [EurChall]
  • 2013 Fred Olesen Challenge de Espana [EurChall]
  • 2013 Scottish Hydro Challenge [EurChall]
  • 2014 Turkish Airlines Open [Eur]
  • 2016 Dunlop Phoenix [Jpn]
  • 2017 Dunlop Phoenix [Jpn]

ENREGISTREMENT EN MATCH

TOUR DE LA PGA (0-1)

  • 2016 Perdu contre Sergio Garcia, AT&T Byron Nelson

Équipes nationales

  • Ryder Cup 2016, 2018
  • Coupe des présidents 2017

Personnel

  • Son grand-oncle est Dick Groat, un arrêt-court vainqueur des World Series pour les Pirates de Pittsburgh et le joueur par excellence de la Ligue nationale en 1960.
  • Aime être sur le jet d’eau, la pêche, le paddleboard et la suspension avec des amis pendant les semaines de repos.
  • Les équipes sportives préférées sont le Manchester United Football Club, les Los Angeles Lakers et Green Bay Packers.

Intérêts particuliers

  • Baseball, basket-ball, tennis de table, pêche, football “propre” (football), football

FAITS SAILLANTS DE L’ANNÉE ACTUELLE

  • LA COUPE CJ @ NINE BRIDGES: Dans sa défense du titre à LA CJ CUP @ NINE BRIDGES, T51 a résisté au T51 pendant deux tours avant de se retirer en raison d’une blessure au genou gauche.

Faits saillants de carrière

Saison 2020

  • LA COUPE CJ @ NINE BRIDGES: Dans sa défense du titre à LA CJ CUP @ NINE BRIDGES, T51 a résisté au T51 pendant deux tours avant de se retirer en raison d’une blessure au genou gauche.

Saison 2019

A remporté trois fois, dont son quatrième championnat majeur (championnat PGA) et son premier titre aux championnats du monde de golf (WGC-FedEx St. Jude Invitational), et a accédé au championnat TOUR pour la quatrième fois en cinq saisons, terminant la saison à égalité au troisième rang le classement FedExCup. Réclamé la première place du tout premier Wyndham Rewards Top 10 en menant le classement FedExCup à la fin de la saison régulière. A défendu avec succès son titre au championnat PGA, devenant le premier joueur à remporter une victoire consécutive à la fois à l’US Open et au championnat PGA. Devenu le cinquième joueur de l’histoire du PGA TOUR à terminer parmi les cinq premiers des quatre tournois majeurs en une seule année et le cinquième à remporter un tournoi majeur et un WGC au cours de la même saison. A été l’un des deux joueurs à terminer chaque saison de 2016-17 à 2018-19 dans le top 10 du classement FedExCup, rejoignant Justin Thomas. A occupé la première place du classement FedExCup pendant quatre semaines, prenant la tête pour la première fois de sa carrière après la victoire au WGC-FedEx St. Jude Invitational. Passé à la position de n ° 1 dans le classement officiel mondial de golf pour la première fois de sa carrière après une victoire lors de son premier début de saison. A mené le PGA TOUR dans la moyenne de notation Par-4 (3,95) et codirigé les victoires (3) et les finalistes (3). A remporté neuf top-10 et raté une seule coupe en 21 départs.

  • Championnat de TOUR: A terminé T3 au TOUR Championship, son deuxième top-10 à l’événement et le troisième de sa carrière dans les Playoffs FedExCup. A joué dans le dernier groupe lors de la ronde finale avec Rory McIlroy, terminant avec un 2 sur 72 pour égaler Justin Thomas pour le troisième. A mené le peloton en distance de conduite (321,1 verges).
  • Championnats du monde de golf – FedEx St. Jude Invitational: Avec un score de 16-moins 264, a remporté sa première victoire aux Championnats du monde de golf et septième titre en carrière PGA TOUR au Championnat du monde de golf-FedEx St. Jude Invitational. Entré dans la ronde finale derrière Rory McIlroy d’un coup avant de tirer un 65 sans bogey pour gagner par trois. Avec cette victoire, il a décroché les meilleurs honneurs du Wyndham Rewards Top 10 et est devenu le premier triple vainqueur de la saison. Devenu le cinquième joueur à remporter un WGC et un majeur dans la même saison, rejoignant Tiger Woods (huit fois), Geoff Ogilvy (2006), Rory McIlroy (2014) et Dustin Johnson (2016). Devenu le premier joueur à gagner sur le PGA TOUR en entrant dans la semaine au n ° 1 du classement FedExCup depuis Bryson DeChambeau au Championnat Dell Technologies 2018.
  • Le Championnat Open: Avec un T4 à l’Open Championship, il est devenu le cinquième joueur à terminer parmi les cinq premiers des quatre tournois majeurs en une seule année, rejoignant Jack Nicklaus, Tiger Woods, Rickie Fowler et Jordan Spieth. A pris la première place au classement FedExCup pour la première fois de sa carrière.
  • US Open: Dans sa tentative de devenir le premier joueur depuis Willie Anderson en 1903-05 à remporter trois Open des États-Unis consécutifs, a terminé en solo deuxième, à trois coups de Gary Woodland. A remporté son quatrième top-2 consécutif dans les grands championnats (Win / 2018 PGA Championship, T2 / 2019 Masters Tournament, Win / 2019 PGA Championship, 2nd / 2019 U.S.Open). Est devenu le premier joueur de l’histoire de l’US Open à enregistrer quatre scores dans les années 60 et à ne pas gagner (69-69-68-68). En tête des Verts en pourcentage de régulation (75,0%) pour le deuxième championnat majeur consécutif.
  • Championnat PGA: A remporté son quatrième titre majeur, ouvrant le championnat PGA avec un 7 de moins de 63 en route vers sa deuxième victoire consécutive à l’événement. Est devenu le premier joueur à remporter des titres consécutifs au championnat PGA et à l’US Open et a rejoint six autres gagnants de plusieurs titres aux deux tournois (Walter Hagen, Gene Sarazen, Ben Hogan, Jack Nicklaus, Lee Trevino et Tiger Woods). A été le 29e joueur à atteindre quatre victoires dans les championnats majeurs et le premier depuis Rory McIlroy en 2014. Est devenu le quatrième joueur de l’ère moderne à remporter quatre tournois majeurs ou plus en huit départs, rejoignant Ben Hogan, Jack Nicklaus et Tiger Woods . A été le premier joueur à remporter le championnat PGA de fil en fil depuis Hal Sutton en 1983 (cinquième au total) et le premier dans un championnat majeur depuis Jordan Spieth au Tournoi des maîtres 2015. A été le premier joueur de l’histoire du championnat PGA à conserver une avance de sept coups ou plus après 36 trous (7) et le premier à le faire après 54 trous (7). Un score de 36 trous de 128 était le premier score de 128 ou mieux dans l’histoire du championnat majeur. Mené le peloton dans Strokes Gained: Tee to Green (4.339 par round), Strokes Gained: Approach the Green (2.383 par round) et Birdies (19).
  • AT&T Byron Nelson: En tant que joueur le mieux classé dans le domaine au FedExCup et au classement mondial de golf officiel, il a terminé quatrième en solo à l’AT & T Byron Nelson pour son deuxième top cinq dans une séquence de trois départs lors de l’événement. Mené le peloton à distance des putts effectués, faisant 433 pieds et 7 pouces de putts.
  • Tournoi des maîtres: A inscrit quatre scores inférieurs à la normale, mis en évidence par un premier tour de 66, pour égaliser Dustin Johnson et Xander Schauffele au deuxième rang du tournoi des maîtres. A représenté le premier top 10 en quatre départs lors de l’événement. A joué le par 5 en 13-under, à égalité avec Tony Finau pour le meilleur dans le domaine.
  • La Honda Classic: Birdied deux de ses trois derniers trous dans la ronde finale de The Honda Classic pour afficher un 4-under 66 et réclamer une part de la deuxième place avec Rickie Fowler à 8-under 272. La deuxième place a marqué son septième sur le PGA TOUR et premier top-25 de l’événement en cinq départs.
  • LA COUPE CJ @ NINE BRIDGES: À son premier départ de la saison et premier depuis qu’il a été nommé Joueur de l’année PGA TOUR 2017-18, il a remporté LA COUPE CJ @ NINE BRIDGES sur l’île de Jeju, en Corée du Sud, par quatre tirs sur Gary Woodland. Atteint la normale 21 à moins de 72 trous pour la première fois de sa carrière et établit le record du tournoi. La ronde finale 64 comprenait un 7 de moins de 29 en arrière de neuf mis en évidence par une finition birdie-birdie-par-eagle. A marqué son cinquième titre en carrière au PGA TOUR lors de son 105e départ à l’âge de 28 ans, 5 mois et 18 jours. Passé au n ° 1 du classement mondial officiel du golf pour la première fois de sa carrière, supplantant Dustin Johnson.

Saison 2018

Nommé Joueur de l’année du PGA TOUR, remportant l’Open des États-Unis et le Championnat de la PGA et terminant n ° 9 de la FedExCup. Est devenu le premier joueur depuis Jordan Spieth en 2014-15 à remporter deux tournois majeurs dans la même saison. Avec son deuxième US Open consécutif, il est devenu le premier joueur depuis Curtis Strange en 1988 et 1989 à défendre avec succès son titre lors de l’événement. A terminé dans le top 10 du classement FedExCup pour la deuxième saison consécutive, réalisant 15 coupes en 17 départs, dont six top-10. A affiché quatre manches de la saison de 63 matchs à quatre reprises en 17 départs de la PGA TOUR, y compris la ronde finale la plus basse jamais atteinte au championnat THE PLAYERS. Clôturé la saison avec 13 rondes dans les années 60 dans quatre événements FedExCup Playoffs.

  • Ryder Cup: A disputé sa deuxième Ryder Cup pour les États-Unis et s’est rendu 1-2-1 cette semaine au Golf National de Paris, en France. A finalement été battu par les Européens, 17,5-10,5. Fait équipe avec Tony Finau et a remporté le match de vendredi à quatre balles contre Justin Rose et Jon Rahm, 1-up, et divisé par deux son match en simple contre Paul Casey.
  • LA FIDUCIE DU NORD: A égalité Justin Thomas et Patrick Cantlay pour la huitième place à THE NORTHERN TRUST. A remporté son premier top 10 en quatre départs lors de l’événement.
  • Championnat PGA: À son 100e début de carrière en PGA TOUR, il a remporté son deuxième championnat majeur de la saison et le troisième au classement général, remportant le championnat PGA par deux coups sur Tiger Woods. À 16 ans et moins de 264, établir un record du championnat PGA 72 trous. A égalé le record du championnat de la PGA pour le score le plus bas en un seul tour avec un 7 de moins de 63 au deuxième tour. Avec la victoire, est devenu le premier joueur depuis Jordan Spieth en 2015 à remporter deux tournois majeurs en une saison. Est devenu le 20e joueur à remporter le championnat des États-Unis et de la PGA au cours de sa carrière.
  • Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational: Terminé avec un 67 de moins de 3 ans pour terminer cinquième en solo au Championnat du monde de golf-Bridgestone Invitational. A joué les deux par 5 du Firestone Country Club dans un collectif de 8 sous la semaine en route vers son deuxième top-10 en quatre départs lors de l’événement.
  • US Open: Est devenu le premier vainqueur à répétition à l’US Open depuis Curtis Strange en 1989 avec sa victoire d’un coup sur Tommy Fleetwood. Avec un score final de 1 sur 281, il est devenu le premier vainqueur du TOUR avec un score de 72 trous au-dessus du pair depuis 2013, le vainqueur de l’US Open Justin Rose (1 sur). Passé au quatrième rang du classement mondial officiel du golf et au 13e rang du classement FedExCup après la victoire, son troisième en 95 départs. À l’âge de 28 ans, 1 mois, 14 jours, est devenu le plus jeune joueur à remporter deux matchs consécutifs à l’US Open depuis Ralph Guldahl en 1938 (28). La victoire était la cinquième consécutive en majeur d’un Américain dans la vingtaine, remontant à la victoire de Koepka à l’US Open de 2017. En plus de devenir le 22e multiple vainqueur de l’US Open, il est devenu le septième à le faire au cours des années consécutives. Est devenu le quatrième champion en titre de l’US Open (cinq fois) à détenir la tête / co-tête de 54 trous l’année suivante: Bobby Jones (1924 / a terminé 2e; 1930 / Won), Tom Watson (1983/2), Retief Goosen ( 2005 / T11), Koepka (2018 / Gagné). Ouvert avec un 5 sur 75, devenant le premier vainqueur depuis Raymond Floyd (1986) à ouvrir avec un 75 ou plus.
  • Fort Worth Invitational: Finaliste finaliste de Justin Rose (par trois coups) lors de sa première apparition au Fort Worth Invitational. La semaine a été marquée par des 63 de deuxième et dernière ronde de moins de 63 ans et a marqué son meilleur résultat depuis sa victoire à l’US Open de 2017. A terminé son meilleur résultat précédent de la saison (T2 / Championnats du monde de golf-Champions HSBC, également remporté par Rose). Son total de 17 sous 263 a dépassé son score de 72 trous le plus bas de sa carrière (265/2016 AT&T Byron Nelson). En tête du peloton de la semaine en coups gagnés: hors du tee (+5,172).
  • Championnat des joueurs: Lors de la dernière manche du championnat THE PLAYERS, a réalisé un 2 au 16e par-5 (6-fer / 208 yards) pour le quatrième albatros de l’histoire du tournoi et deuxième au n ° 16 (Rafa Cabrera Bello / 2017 / R4). Avec un 63, a enregistré le score le plus bas du tour final (auparavant: 64 / deux fois – Fred Couples / 1996, Davis Love / 2003) et a égalé le score bas de 18 trous (huitième instance; le plus récent: Webb Simpson / 2018 / R2) dans l’histoire des joueurs.
  • Championnats du monde de golf-Champions HSBC: A commencé sa saison avec un T2 aux Championnats du monde de golf-HSBC Champions, terminant deux coups derrière le vainqueur Justin Rose. A commencé le dernier tour six derrière le leader du troisième tour et a tiré un 71 de clôture pour son cinquième finaliste sur TOUR.

Saison 2017

A réalisé la coupe en 20 des 24 départs (avec sept top-10) au cours de la campagne 2016-17, avec la saison mise en évidence par sa première victoire en championnat majeur à l’US Open. A terminé l’année avec une meilleure 10e place en carrière au classement FedExCup et sa première apparition en Coupe des Présidents.

  • Dunlop Phoenix: Birdied a réussi les deux premiers trous de la ronde finale et a terminé avec un aigle au 72e trou pour conserver le titre Dunlop Phoenix, affichant un 4-sous 67 pour terminer 20-moins 264 au Phoenix Country Club à Miyazaki. A remporté neuf coups sur son compatriote Xander Schauffele (71), le thaïlandais Prayad Marksaeng (67) et le sud-coréen Lee Sang-hee (72).
  • Championnat de TOUR: A inscrit un dossier de 2-2-0 à ses débuts en Coupe des présidents, aidant les États-Unis à remporter la victoire 19-11 contre l’équipe internationale. Ses deux victoires sont survenues dans une compétition à quatre balles alors qu’il était en équipe avec Dustin Johnson.
  • Championnat PGA: Avec des scores de 66-69-68-69–272 (-8), était l’un des deux seuls joueurs à afficher quatre scores inférieurs au pair au championnat TOUR. Il a terminé seul à la sixième place avec 8-moins de 272.
  • Le Championnat Open: A terminé T13 au championnat PGA alors qu’il cherchait à rejoindre Tiger Woods (2000), Jack Nicklaus (1980), Ben Hogan (1948) et Gene Sarazen (1922) en tant que joueurs ayant remporté l’US Open et le championnat PGA la même année.
  • US Open: A terminé T6 à l’Open Championship alors qu’il cherchait à rejoindre les joueurs suivants qui ont remporté l’US Open et l’Open Championship consécutivement dans la même saison (5): Tiger Woods (2000), Tom Watson (1982), Lee Trevino (1971), Gene Sarazen (1932), Bobby Jones (1926, 1930).
  • Zurich Classic de la Nouvelle-Orléans: A remporté l’US Open à Erin Hills avec des manches de 67-70-68-67-272 pour son premier championnat majeur et son deuxième titre PGA TOUR dans son 80e PGA TOUR à 27 ans, 1 mois et 15 jours. Après une ouverture de trois sous-neuf dans le tour final, trois-putts le 10e trou pour son cinquième bogey de la semaine, et le premier sur le neuf de retour. Avec trois birdies consécutifs aux trous 14, 15 et 16 et deux pars de clôture, il est revenu d’un coup sûr en début de journée pour sceller une confortable victoire en quatre temps sur Hideki Matsuyama et Brian Harman. A égalé le total de 16 buts de Rory McIlroy à partir de 2011 pour la plupart des coups sous la normale après 72 trous à un US Open. Partage de 36 trous à 7 sous 137 avec Paul Casey, Brian Harman et Tommy Fleetwood. Est devenu le troisième joueur au cours des 30 dernières années à remporter l’US Open avec 67 ou mieux au tour final – Hale Irwin (1990), Tiger Woods (2000). A atteint 17 des 18 verts au tour final et a mené les Verts en régulation pour la semaine avec 62 des 72 (86,11%). C’est la sixième fois au cours des 50 dernières années que le champion de l’US Open gagne par une marge de quatre coups ou mieux. C’était son cinquième départ à l’US Open et son 15e championnat majeur. L’un des trois seuls joueurs à afficher les quatre tours en deçà de la moyenne (Charley Hoffman, Brandt Snedeker).
  • Valero Texas Open: En équipe avec son frère cadet, Chase, un non-membre du PGA TOUR qui a obtenu une exemption de sponsor, pour participer à la Zurich Classic de la Nouvelle-Orléans. La paire a réussi un birdie dans les trois derniers trous de la ronde finale pour un 10-sous 62 au format quatre balles pour assurer une finition T5, ce qui a permis à Chase de prendre le départ sur le terrain lors du Wells Fargo Championship de la semaine suivante.
  • Championnats du monde de golf-Dell Technologies Match Play: Lors de l’Open de Valero Texas, a surmonté un 74 sur 2 au deuxième tour au TPC San Antonio avec des scores de week-end de 70-65 pour terminer seul en deuxième position avec 11-sous 277, un coup derrière Kevin Chappell. En route vers son 7-moins de 65 ans dans la ronde finale, a réussi un birdie au 72e trou pour se mettre à égalité en tête, jusqu’à ce que Chappell fasse un birdie au trou à domicile par-5 pour la victoire. Le 65 était le score le plus bas de la journée et a égalé le plus bas de la semaine.
  • Ouverture des Hôpitaux Shriners pour enfants: Avancé hors du jeu de groupe aux Championnats du monde de golf-Dell Technologies Match Play avant de perdre contre Alex Noren (3 et 1) en huitièmes de finale pour terminer T9.
  • : Lors de son premier départ de la saison PGA TOUR 2018-19 et premier depuis qu’il a été nommé joueur de l’année PGA TOUR 2017-18, il a remporté LA COUPE CJ @ NINE BRIDGES sur l’île de Jeju, en Corée du Sud, par quatre coups sur Gary Woodland. Atteint la normale 21 à moins de 72 trous pour la première fois de sa carrière et établit le record du tournoi. La ronde finale 64 comprenait un 7 de moins de 29 en arrière de neuf mis en évidence par une finition birdie-birdie-par-eagle. A marqué son cinquième titre en carrière au PGA TOUR lors de son 105e départ à l’âge de 28 ans, 5 mois et 18 jours. Passé au n ° 1 du classement mondial officiel du golf pour la première fois de sa carrière, supplantant Dustin Johnson.

Saison 2016

Avancé aux séries éliminatoires de FedExCup pour une deuxième fois consécutive, grâce à 10 classements parmi les 25 premiers en 18 départs au cours de la saison régulière du PGA TOUR. Parmi ceux-ci, cinq figuraient parmi les cinq premiers. Il s’est maintenu en vie au cours des trois premiers des quatre événements des séries éliminatoires, avant de terminer sa saison après le championnat BMW au n ° 35 au classement de FedExCup. A obtenu une place dans l’équipe de la Ryder Cup des États-Unis pour la première fois.

  • Dunlop Phoenix: Tenu au large de la dernière journée du favori des fans, Yuta Ikeda, pour remporter le Dunlop Phoenix, avec des birdies sur les deux derniers trous menant à une victoire de 6 sous 65 et un coup sur Ikeda. Il a marqué sa sixième victoire internationale
  • Championnat des voyageurs: Ayant débuté pour la toute première fois à la Ryder Cup, est allé 3-1 lors de ses quatre matchs dans la victoire des États-Unis 17-11 à Hazeltine. Son total de trois points (à égalité avec Brandt Snedeker) était deuxième seulement après 3 points et demi de Patrick Reed. Clôturé la semaine avec une victoire dominante de 5 et 4 sur le champion en titre des Masters Danny Willett.
  • US Open: À son prochain départ, il a terminé T9 au championnat des voyageurs, mis en évidence par un 64e de troisième ronde.
  • FedEx St. Jude Classic: Malgré une cheville encore tendre blessée après l’US Open, a affiché quatre tours de pair ou mieux au championnat PGA pour réclamer une part de quatrième place avec Hideki Matsuyama et Branden Grace. Avec trois birdies et un aigle, a joué le 18e trou de normale 5 au Baltusrol GC avec une moyenne de 5 sous.
  • AT&T Byron Nelson: A inscrit son deuxième finaliste consécutif lors de son prochain départ au FedEx St. Jude Classic. Mis en évidence par un deuxième tour, sans bogey 65, a terminé le tournoi à 10-sous 270, trois coups derrière le vainqueur Daniel Berger. L’arrivée en T2 a marqué sa deuxième performance consécutive parmi les trois premiers au TPC Southwind après une arrivée en T3 en 2015.
  • Championnats du monde de golf – Match play Dell: A terminé avec moins de 265 buts (avec Sergio Garcia) à l’AT & T Byron Nelson, préparant ses premières éliminatoires sur le PGA TOUR. Perdu au pair de Garcia, le finaliste finaliste a terminé sa meilleure sortie sur TOUR cette saison. Entré dans la ronde finale avec une avance de deux coups sur Jordan Spieth (marquant sa toute première avance sur TOUR en entrant dans la ronde finale), mais son 1 sur 71 ouvrit la porte à la victoire de retour de Garcia. Avec des birdies sur les numéros 7 et 9, il est passé à 17 sous au virage et a même construit la tête à trois à un moment donné, mais a subi des bogeys consécutifs sur les numéros 14 et 15. Amélioré sa finition dans chacun de ses trois départs à l’événement (MC / 2014, T16 / 2015, P2 / 2016). Déplacé au n ° 23 de la FedExCup avec l’apparence des séries éliminatoires.
  • Tournoi des champions Hyundai: A obtenu une place dans le couple final dimanche au Tournoi des champions Hyundai avec un troisième tour de 10 en vertu de 63, juste un timide du record du tournoi. Clôturé avec un doublé 71 pour terminer T3 et neuf coups derrière le vainqueur en fuite Jordan Spieth à son tout premier départ à Kapalua. A inscrit son deuxième top-10 de la saison avec une finition T8 au Pro-Am AT&T Pebble Beach.
  • Tournoi des champions Hyundai: Jouant dans le cadre des Championnats du monde de golf – Match Play pour la deuxième fois de sa carrière, Dell a atteint les quarts de finale pour la première fois. A eu une fiche de 2-1 en jeu de groupe avec des victoires contre Billy Horschel et Jaco Van Zyl et a battu Matt Kuchar au quatrième tour. Perdu en quart de finale face à l’éventuel champion Jason Day pour une finale T5.
  • Hero World Challenge: À 18 ans et moins de 270 ans, il a terminé septième en solo au Hero World Challenge, à sept coups du vainqueur Bubba Watson. Il a affiché la meilleure performance des trois joueurs faisant leurs débuts lors de l’événement organisé par Tiger Woods. La semaine a été marquée par un troisième tour de 7-moins de 65 ans.
  • : Après avoir fait le voyage de Shanghai, en Chine, à Las Vegas, il s’est retrouvé dans le groupe final dimanche au Shriners Hospitals for Children Open grâce à une ouverture de 62. Il est entré dans le dernier tour à un coup de pied de Rod Pampling. Cardé un 4-moins de 67 en finale pour terminer seul en deuxième position, son troisième finaliste sur TOUR.

Saison 2015

A connu une saison décisive, avec sa première victoire au PGA TOUR (Waste Management Phoenix Open), une 24e place dans la FedExCup et les meilleurs résultats en carrière dans le top 10 (huit), le top 25 (14) et des coupes (20 ). S’est hissé jusqu’au 12e rang du classement FedExCup en éliminatoires après avoir terminé T6 aux Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational, T5 au championnat PGA et T6 au championnat Wyndham.

  • Championnat TOUR de Coca-Cola: Clôturé la saison avec une finition T18 à son premier départ au TOUR Championship par Coca-Cola. Ouvert avec un pair pair 72 à Carnoustie au Championnat Alfred Dunhill Links de l’European Tour début octobre. Était stellaire après cela, tirant un deuxième tour 69 (à Kingsbarn) et des tours de week-end de 64-67 à St. Andrews seulement pour tomber à deux coups du vainqueur Thorbjorn Olesen. Installé pour le T2 avec son compatriote Chris Stroud en Ecosse.
  • Championnat de Wyndham: A terminé T6 au Wyndham Championship à son deuxième départ en carrière à Greensboro.
  • Championnat PGA: A surmonté un 73 sur 1 dans la première manche du championnat de la PGA avec des scores ultérieurs de 69-67-66 pour terminer T5 à 13-moins 275 à Whistling Straits. Au premier tour, ont suivi trois bogeys consécutifs avec cinq birdies consécutifs, sur les numéros 10-14. En route vers son 66 dimanche, il a réalisé six birdies et un aigle, contre seulement deux bogeys.
  • Open canadien RBC: A terminé T10 à l’Open Championship à St. Andrews, stimulé par la fermeture sans bogey dans les 37 derniers trous. A cinq classements parmi les 20 premiers en seulement 10 matches de championnat majeurs, menés par un T4 à l’Open des États-Unis de 2014. Son meilleur résultat précédent à l’Open Championship était le T67 en 2014.
  • FedEx St. Jude Classic: Tenu en tête du deuxième tour du FedEx St. Jude Classic. Finalement terminé T3 après les manches de week-end de 71-70.
  • Gestion des déchets Phoenix Open: Lors de son premier départ à l’Open de Phoenix pour la gestion des déchets, il a entamé la dernière ronde à trois coups de la tête de Martin Laird (13 sous). Dimanche, a tiré un 5-under 66 sans bogey, mis en évidence par un putt d’aigle de 50 pieds depuis le green au 15e trou par-5 pour remporter sa première victoire en carrière sur le PGA TOUR par un coup sur Bubba Watson, Ryan Palmer et Hideki Matsuyama . Terminé à 15 ans et moins 269. Interrogé sur la confiance qu’il dégage, il a attribué cela à un changement de personnalité positif qu’il a subi lorsque sa mère est devenue une survivante du cancer.
  • Ouverture des Hôpitaux Shriners pour enfants: Enregistré consécutivement dans le top 10 pour la première fois sur le circuit de la PGA avec quatre manches dans les années 60 aux Hôpitaux Shriners pour enfants ouverts au T4, cinq coups derrière le vainqueur Ben Martin.
  • Frys.com Open: A ouvert la saison avec des classements consécutifs dans le top 10 au Frys.com Open (T8) et au Shriners Hospitals for Children Open (T4), marquant ainsi la première fois qu’il avait réussi à battre le top 10 consécutif sur TOUR.

Saison 2014

A effectué 12 des 16 coupes sur le PGA TOUR, avec deux top-10 en tant que non-membre. Vous avez gagné suffisamment de points / d’argent FedExCup non-membres pendant la saison pour obtenir une adhésion temporaire spéciale. Parlay que dans un top 125 sur la liste des points FedExCup non-membre pour gagner sa carte TOUR pour la saison 2014-15. A terminé huitième du classement final de l’European Tour’s Race to Dubai après la dernière épreuve fin novembre 2014. Après l’événement, l’European Tour l’a nommé Sir Henry Cotton Rookie of the Year.

  • Turkish Airlines Open: A commencé la ronde finale de l’Open de Turkish Airlines de l’European Tour en novembre 2014 à égalité au cinquième rang, deux coups derrière le leader de 54 trous Wade Ormsby. A réussi quatre birdies au premier rang à la Montgomerie Maxx Royal, puis a ajouté un autre birdie sur le n ° 10 et un aigle sur le n ° 13 lors de son 7 sans 65 bogey, qui a conduit à son premier titre en tournée européenne, un triomphe en un coup sur Ian Poulter. A joué ses 33 derniers trous au pair ou mieux. Il s’agit de sa cinquième victoire depuis qu’il est devenu professionnel et du premier titre du Tour européen à remporter quatre victoires au Challenge européen.
  • Championnat Alfred Dunhill Links: Tourné le week-end de 64-68 au championnat Alfred Dunhill Links de l’European Tour en octobre 2014 au T9, quatre coups derrière le champion Oliver Wilson.
  • Omega European Masters: En septembre, a disputé l’Omega European Masters en Suisse, terminant un coup sûr des séries éliminatoires de David Lipsky-Graeme Storm. J’ai profité de quatre rondes de moins de 70 ans à Crans-sur-Sierre GC (65-65-66-67) jusqu’au T3 avec Tyrrell Hatton.
  • US Open: A terminé T4 à l’Open des États-Unis au Pinehurst’s no 2, à 10 coups du vainqueur en fuite Martin Kaymer. En terminant dans le top quatre, une place garantie à l’US Open 2015. L’apparition en Caroline du Nord était son quatrième départ dans un tournoi majeur, avec sa seule autre coupe faite à venir au Championnat PGA 2013 (T70).
  • Omega Dubai Desert Classic: Sur l’European Tour, disputé à l’Omega Dubai Desert Classic, ouvrant 69-65 à Emirates GC pour asseoir un coup sur l’avance de 36 trous de Rory McIlroy. Terminé avec des manches de 70-70 à T3 avec Romain Wattel, deux coups derrière le vainqueur Stephen Gallacher.
  • Frys.com Open: Ayant débuté son premier championnat non majeur PGA TOUR, a terminé T3 à Frys.com Open. Les rondes de 67-64 ont mené à une avance de 36 trous en un coup suivi d’un 67 de troisième ronde et d’un avantage de deux coups avec 18 trous à jouer. Les espoirs de titre ont été déçus avec des bogeys sur les numéros 16 et 17, terminant à trois coups derrière le champion Jimmy Walker.

Saison 2013

  • Omega European Masters: A eu quatre rondes de moins de 70 ans en septembre au T7 à l’Omega European Masters en Suisse.
  • Le Championnat Open: A gagné une place dans l’Open Championship, remportant les honneurs des médaillés aux finales internationales de qualification pour l’Europe, tirant des manches de 69-65 à Sunningdale. Seul un autre PGA TOUR a démarré à ce moment-là est venu au championnat PGA (T70). J’ai raté la coupe à l’Open.
  • Scottish Hydro Challenge: La troisième victoire de la saison, une victoire qui lui a valu une promotion immédiate sur le circuit européen, est venue au Scottish Hydro Challenge, une victoire en trois coups sur Byeong-Hun An, Andrea Pavan, Steven Tiley et Sam Walker. Tourné un 62 de troisième ronde au Macdonald Spey Valley GC à Aviemore, en Écosse. En remportant trois fois, il est devenu le premier Américain à remporter trois épreuves du Challenge Tour en une saison et a rejoint Taco Remkes (2008), Edoardo Molinari (2009), Benjamin Hebert et Sam Little (2011) et Kristoffer Broberg (2012) pour gagner le Promotion en saison du Challenge Tour.
  • Fred Olesen Challenge de Espana: La deuxième victoire est venue aux îles Canaries, un énorme triomphe de 10 coups sur Luis Claverie au Fred Olesen Challenge de Espana. Mené d’un tir après 18 trous et à égalité avec Edouard Dubois à la mi-course. Il a pris le contrôle du tournoi avec un deuxième 64 pour la semaine, sa journée de 7 sous au troisième tour lui donnant une avance de quatre coups avec 18 à jouer. Son dernier tour, 5 sous 66 lui a valu la victoire en 10 coups sur trois joueurs. Sa victoire a brisé le record de marge de victoire de l’European Challenge Tour en huit coups, détenu conjointement par Bradley Dredge (Open de Madère 2003) et Markus Brier (Open d’Autriche 2004).
  • WNB Golf Classic: A fait ses débuts au Korn Ferry Tour, lors de la WNB Golf Classic, en ouvrant avec un 74 au Texas, puis en tirant trois tours consécutifs inférieurs à la normale (68-71-71) en T40.

Saison 2012

Engagé sur un calendrier complet en Europe et a remporté trois fois sur l’European Challenge Tour, gagnant une promotion immédiate sur l’European Tour pour le reste de la saison et en 2014. La première victoire de la campagne est survenue au Montecchia Golf Open, en tirant une troisième -round 62 et une victoire de sept coups sur Agustin Domingo à Padoue, en Italie.

  • Challenge de Catalunya: A remporté son premier tournoi professionnel en remportant le Challenge de Catalunya fin septembre. Dans l’épreuve de 54 trous, a tiré un 65e de finale pour distancer Alessandro Tadini de trois coups.
  • Défi finlandais: Terminé T5 la semaine suivante, au Finnish Challenge. Ouvert avec un 67 et terminé avec un 66.
  • Défi anglais: Il a apprécié son premier top 10 de sa carrière, réalisant une performance T7 au English Challenge. Ne pouvait pas courir à la victoire, tirant un 75e de finale, lui laissant huit coups derrière le vainqueur Chris Paisley.

Faits saillants amateurs

  • A joué au golf à la Florida State University, où il a remporté trois événements, dont le Rice Planters Amateur 2009. Était un All-American à quatre reprises, un choix All-ACC à trois reprises et un golfeur de l’année de l’ACC à deux reprises.
  • Qualifié pour l’US Open 2012 en tant qu’amateur. Après avoir raté la coupe (77-77), a choisi de devenir professionnel, rejoignant l’European Challenge Tour.