PGA TOUR en train de revoir sa politique de rythme de jeu


JERSEY CITY, N.J. – Des incidents récents concernant le rythme de jeu ont amené le PGA TOUR à approfondir sa politique en la matière, et la technologie ShotLink pourrait apporter une réponse.

La politique actuelle de rythme de jeu du TOUR ne concerne que les joueurs dont les groupes ont perdu leur position. Le TOUR étudie actuellement l’opportunité d’élargir sa politique pour s’adresser également aux joueurs dont les groupes sont en position, mais qui prennent trop de temps pour frapper un coup.

“Nous savons que les habitudes individuelles des joueurs lorsqu’ils se préparent à frapper un coup peuvent rapidement devenir un point focal dans le monde d’aujourd’hui, et nos joueurs et fans sont très passionnés par ce problème”, a déclaré Tyler Dennis, chef des opérations du PGA TOUR. . «Nous avons exploité notre technologie ShotLink pour fournir à chaque joueur un rapport de rythme de jeu auquel il peut accéder, qui décompose les différentes parties de son jeu et donne un retour sur le temps moyen que le joueur prend pour frapper un coup particulier.

«Nous sommes actuellement en train de revoir cet aspect du rythme de jeu et de nous demander:« Y a-t-il une meilleure façon de le faire? »Nous pensons que la technologie joue certainement un rôle clé dans tout cela et nous pensons à de nouveaux et innovants façons de l’utiliser pour faire face à ces situations.

Il y a de nombreux facteurs à prendre en compte pour décider du temps approprié pour jouer un coup, a déclaré Dennis.

“Nous avons appris au fil des ans que le rythme a de nombreux facteurs qui jouent un rôle, et c’est en fait assez compliqué”, a-t-il ajouté. «Le temps total pour jouer un tour est affecté par des choses comme le nombre de joueurs sur le parcours, les intervalles de départ, la quantité de lumière du jour, l’organisation du parcours et la météo. Certaines d’entre elles sont des choses que nous pouvons influencer, et d’autres non. »

Le nombre de fans et de médias suivant un groupe peut également avoir un impact sur le rythme de jeu, a déclaré Justin Rose.

“La foule est beaucoup plus grande ici et beaucoup plus vocale et il y a beaucoup plus de mouvement et de distraction, je pense que cela crée évidemment l’atmosphère que nous voulons jouer devant”, a déclaré Rose. «Vous ne pouvez pas jouer sur les deux tableaux. Vous ne pouvez pas vous amuser et faire du tapage ici et pourtant vous attendre à ce que les gars frappent des coups sur une horloge à travers des situations où l’environnement n’est pas prêt pour qu’ils jouent. “

Le sujet est redevenu un sujet d’actualité cette semaine après que deux vidéos de Bryson DeChambeau sont devenues virales sur Twitter. DeChambeau s’est senti obligé de se défendre après avoir vu la réponse sur les réseaux sociaux.

“Quand les gens commencent à me parler du jeu lent et de la façon dont je tue le jeu, je fais ceci et cela pour le jeu, c’est complet et vous savez quoi”, a déclaré DeChambeau après son troisième tour samedi. “Ce n’est pas juste.”

La première vidéo montrait DeChambeau arpentant un tir d’approche de 70 verges après avoir frappé son coup de départ bien à gauche du 16e trou par-4 pilotable au deuxième tour. Après être revenu à sa balle, DeChambeau a dû attendre que les joueurs du sixième tee à proximité frappent. Il a laissé son partenaire de jeu, Tommy Fleetwood, jouer son coup tandis que DeChambeau attendait que le tee soit dégagé. Ces facteurs ont augmenté le temps nécessaire à DeChambeau pour frapper son tir.

Une autre vidéo montre que DeChambeau a mis 2 minutes et 20 secondes pour frapper un putt au huitième trou, son avant-dernier trou de la journée vendredi. DeChambeau s’est défendu en disant qu’il marchait rapidement entre les tirs pour réduire le temps global qu’il faut pour jouer un trou.

«C’était une lecture très difficile», a-t-il dit à propos du putt du n ° 8. «C’était sur une couronne, essayant de le lire au mieux de mes capacités. Je ne pouvais pas trouver un moyen de jouer quatre pouces parce que c’est ce que le livre disait. Voilà à quoi cela ressemblait, ou c’est ce qu’il disait dans le livre, mais cela ne ressemblait pas à mes yeux. Nous nous sommes promenés, avons pris un peu de temps. J’étais prêt à frapper. Mon caddie m’a retiré parce qu’il a vu quelque chose de différent. C’est juste ce qui va arriver de temps en temps.

«C’est à chaque fois? Non, c’est probablement 1% du temps que je prends plus de deux minutes.

«Vous me regardez, la plupart du temps, je fais de mon mieux pour arriver au prochain coup. Le temps de se dépêcher pour moi et la façon dont je joue le jeu – ce n’est pas toujours la façon dont certaines personnes le voient, mais le temps de se dépêcher est entre les tirs. »

Justin Thomas a joué avec DeChambeau lors des deux premiers tours au Liberty National.

“J’aime Bryson en tant que personne, mais c’est un golfeur lent”, a déclaré Thomas aux journalistes samedi. “Je déteste dire ça parce que je ne veux pas que Bryson pense que je le jette sous le bus ou quelque chose comme ça, mais c’est juste malheureux où le rythme de jeu est dans le jeu en ce moment.”

Le groupe de DeChambeau a encore joué en 4:51 vendredi. C’était juste une minute plus lente qu’au tour 1 et cohérent avec les autres groupes au deuxième tour.

Le TOUR a vu des résultats positifs en augmentant les intervalles entre les départs cette année. “Nous constatons de grandes améliorations du débit et en particulier de la vitesse à laquelle nous pouvons récupérer suite à un problème avec un groupe qui se traduit par un ralentissement momentané du rythme”, a déclaré Dennis.

Dans le cadre de la politique actuelle de rythme de jeu du TOUR, les joueurs sont «à l’heure» lorsque leur groupe tombe hors de position. Les joueurs disposent d’un temps alloué entre 40 et 50 secondes (en fonction de facteurs tels que l’ordre de jeu) pour frapper un coup. Le premier mauvais temps entraîne un avertissement, tandis qu’un deuxième mauvais temps dans le même tour est une pénalité d’un coup. Les joueurs sont condamnés à une amende pour un deuxième mauvais temps dans une saison, et chaque mauvais temps par la suite, et pour chaque fois, ils sont mis «sur l’horloge» après la 10e fois.

Il n’existe actuellement aucune politique d’évaluation des pénalités ou des amendes lorsque les groupes de joueurs sont en place, mais le TOUR pourrait envisager d’en ajouter un.

“Nous nous concentrons actuellement sur l’utilisation de notre technologie ShotLink pour nous aider avec ces facteurs”, a déclaré Dennis. «Cette année, nous avons déployé la version 2.0 d’une application qui permet aux officiels de surveiller chaque groupe en temps réel, depuis leurs positions sur le parcours, et de réagir plus rapidement lorsqu’un groupe prend du retard.»