Patrick Reed PGA TOUR Profile – Nouvelles, statistiques et vidéos


Statut exonéré

  • TOUR DE LA PGA: Vainqueur, Tournoi des Maîtres (jusqu’en 2024-25)

TOUR JOINT

Victoires PGA TOUR (8)

  • 2013 Championnat de Wyndham
  • 2014 Championnats du monde de golf-Championnat de Cadillac, Humana Challenge en partenariat avec la Fondation Clinton
  • 2015 Tournoi des champions Hyundai
  • 2016 The Barclays
  • 2018 Tournoi des Maîtres
  • 2019 LA CONFIANCE DU NORD
  • 2020 Championnats du monde de golf-Championnat du Mexique

ENREGISTREMENT EN MATCH

TOUR DE LA PGA (2-2)

  • 2013 A vaincu Jordan Spieth, Wyndham Championship
  • 2015 Vaincu Jimmy Walker, Hyundai Tournament of Champions
  • 2015 Perdu contre Sean O’Hair, Jordan Spieth, Valspar Championship
  • 2020 Perdu contre Justin Thomas, Xander Schauffele, Sentry Tournament of Champions

Équipes nationales

  • Coupe des présidents 2015, 2017, 2019
  • Ryder Cup 2014, 2016 et 2018
  • Jeux Olympiques 2016

Personnel

  • Le souvenir de golf préféré passe à 6-0 en match play et aide l’Université Augusta à remporter deux championnats nationaux.
  • Son épouse, Justine, était son cadet en 2012 et 2013 et sporadiquement en 2014 après avoir eu le premier bébé du couple en mai. Ils se sont mariés en décembre 2012.
  • A grandi fan de football de Notre Dame. Les équipes préférées sont désormais les Houston Texans et les San Francisco 49ers.
  • Le 26e anniversaire était le même jour que les cérémonies ouvertes pour les Jeux olympiques de 2016.
  • La citation préférée est de sa femme, qui a dit: “Les nerfs signifient simplement que vous êtes prêt.”
  • Organise chaque année un championnat AJGA primé à The Woodlands, au Texas.

Intérêts particuliers

  • Football universitaire, cuisine, billard, antiquités

FAITS SAILLANTS DE L’ANNÉE ACTUELLE

  • Championnats du monde de golf-Championnat du Mexique: A remporté son huitième titre PGA TOUR au Championnat du monde de golf-Championnat du Mexique, sa deuxième victoire WGC et sa deuxième à l’événement. Devenu le cinquième joueur à remporter le championnat WGC-Mexique à plusieurs reprises, rejoignant Tiger Woods, Dustin Johnson, Ernie Els et Phil Mickelson, et le 15e avec plusieurs titres WGC. Mené le peloton dans Strokes Gained: Putting (2.956) et utilisé moins de 100 putts sur 72 trous, réalisant chaque exploit pour la deuxième fois de la saison (premier: Sentry Tournament of Champions).
  • Farmers Insurance Open: A terminé T6 au Farmers Insurance Open, enregistrant son premier top 10 en cinq départs lors de l’événement.
  • Tournoi des Champions Sentry: Perdu face à Justin Thomas lors d’une finale de trois trous au Tournoi des champions Sentry, tombant à 2-2 pour sa carrière en séries éliminatoires. A marqué son sixième finaliste en carrière sur TOUR et le premier depuis le Championnat Valspar 2018. Devenu le premier joueur depuis que le tournoi est passé à The Plantation Course à Kapalua en 1999 avec 100 putts ou moins en une seule année (99). Le pourcentage d’un coup de 62,50% a été le meilleur sur TOUR depuis Bud Cauley au RBC Heritage 2018 (65,28%).

Faits saillants de carrière

Saison 2020

  • Championnats du monde de golf-Championnat du Mexique: A remporté son huitième titre PGA TOUR au Championnat du monde de golf-Championnat du Mexique, sa deuxième victoire WGC et sa deuxième à l’événement. Devenu le cinquième joueur à remporter le championnat WGC-Mexique à plusieurs reprises, rejoignant Tiger Woods, Dustin Johnson, Ernie Els et Phil Mickelson, et le 15e avec plusieurs titres WGC. Mené le peloton dans Strokes Gained: Putting (2.956) et utilisé moins de 100 putts sur 72 trous, réalisant chaque exploit pour la deuxième fois de la saison (premier: Sentry Tournament of Champions).
  • Farmers Insurance Open: A terminé T6 au Farmers Insurance Open, enregistrant son premier top 10 en cinq départs lors de l’événement.
  • Tournoi des Champions Sentry: Perdu face à Justin Thomas lors d’une finale de trois trous au Tournoi des champions Sentry, tombant à 2-2 pour sa carrière en séries éliminatoires. A marqué son sixième finaliste en carrière sur TOUR et le premier depuis le Championnat Valspar 2018. Devenu le premier joueur depuis que le tournoi est passé à The Plantation Course à Kapalua en 1999 avec 100 putts ou moins en une seule année (99). Le pourcentage d’un coup de 62,50% a été le meilleur sur TOUR depuis Bud Cauley au RBC Heritage 2018 (65,28%).

Saison 2019

A remporté son septième titre en carrière PGA TOUR au THE NORTHERN TRUST, le premier événement des séries éliminatoires de FedExCup, remportant sa sixième participation consécutive au championnat TOUR avant de terminer à égalité au neuvième rang du classement de FedExCup. A fait les séries éliminatoires pour la septième fois de sa septième saison sur TOUR. A remporté cinq top-10 et effectué 22 coupes en 25 départs.

  • LA FIDUCIE DU NORD: Entrant dans la ronde finale avec une avance d’un coup sur Abraham Ancer, un carde de 2 sous 69 pour devancer Ancer d’un coup et remporter THE NORTHERN TRUST pour la deuxième fois de sa carrière. Cette victoire, sa septième au PGA TOUR, l’a propulsé au deuxième rang du classement de FedExCup et lui a garanti une place dans le championnat TOUR de fin de saison. Converti l’avance / co-avance de 54 trous en une victoire pour la cinquième fois en sept tentatives sur TOUR. Devenu le septième joueur à remporter plusieurs titres lors de l’événement et le deuxième à le faire à l’ère FedExCup, rejoignant Dustin Johnson.
  • Le Championnat Open: A terminé 10e à l’Open Championship, son quatrième top-10 en carrière aux grands championnats.
  • Rocket Mortgage Classic: Avec un T5 au Rocket Mortgage Classic, une séquence de 16 départs sans coup sûr a été enregistrée.
  • Championnats du monde de golf-Champions HSBC: En premier début de saison, a débuté avec un 8-moins 64 en route vers un T7 aux Championnats du Monde de Golf-HSBC Champions. Détenu une avance de deux temps après 18 trous.

Saison 2018

Saison soulignée par son premier titre de champion majeur et sa sixième victoire en PGA TOUR en carrière. A effectué 20 coupes en 26 départs avec sept top-10 parmi 12 top-25. Avancé vers les séries éliminatoires FedExCup pour la sixième saison consécutive et le championnat TOUR pour la cinquième fois consécutive. Fin de saison à la 22e place de la FedExCup après une 28e place au TOUR Championship. A obtenu une place dans l’équipe américaine de la Ryder Cup pour la troisième fois consécutive.

  • Ryder Cup: A disputé sa troisième Ryder Cup consécutive au Golf National à Paris, en France. A terminé la semaine avec un dossier de 1-2-0, alors que les Européens battaient les États-Unis, 17,5-10,5. A contribué un point à l’équipe américaine avec une victoire de 3 et 2 sur Tyrrell Hatton dans le match en simple.
  • US Open: A terminé quatrième et trois coups derrière le champion Brooks Koepka à l’US Open. A commencé la ronde finale avec cinq birdies dans ses sept premiers trous en route vers un 68 de moins de 2 ans. A obtenu son troisième top-15 en cinq départs à l’US Open.
  • Championnat Wells Fargo: A enregistré son sixième top-10 consécutif sur TOUR avec une huitième place en solo au Wells Fargo Championship.
  • Zurich Classic de la Nouvelle-Orléans: En premier départ depuis sa victoire au Masters Tournament, il a terminé le T7 avec son coéquipier Patrick Cantlay lors du Zurich Classic de la Nouvelle-Orléans. Avec des manches de 71 et 69, le duo était l’une des trois équipes à tirer sous les deux rondes Foursomes (R2 et R4) (Brendan Steele / Jamie Lovemark, Chad Campbell / Matt Jones). Pour la première fois depuis le TOUR Championship 2017, les quatre grands champions en titre étaient sur le terrain lors d’un événement PGA TOUR (Reed / Masters, Brooks Koepka / U.S. Open, Jordan Spieth / The Open, Justin Thomas / PGA Championship). Était le seul des quatre à faire la coupe.
  • Tournoi des maîtres: Tourné un tour final 1-sous 71 pour un total de 15-sous 273 pour gagner le tournoi des maîtres par un coup sur Rickie Fowler. A remporté son sixième titre PGA TOUR, et premier championnat majeur, lors de son 166e départ à l’âge de 27 ans, 8 mois, 3 jours. A marqué sa sixième fois avec 54 trous d’avance / co-avance sur le PGA TOUR et la quatrième victoire dans ce scénario. C’était sa première avance de 54 trous dans un championnat majeur. A été de 13 sous les normale-5 pour la semaine, deux de moins que le record du tournoi. Win a marqué son quatrième top 10 consécutif sur TOUR, une première dans sa carrière. Est devenu le quatrième vainqueur de championnat majeur pour la première fois consécutive au Masters, après Sergio Garcia (2017), Danny Willett (2016) et Jordan Spieth (2015).
  • Championnats du monde de golf-Dell Technologies Match Play: Tombé à Alex Noren en huitièmes de finale au Championnat du monde de golf-Dell Technologies Match Play. A atteint les huitièmes de finale pour la deuxième fois de sa carrière en battant Jordan Spieth lors de l’un des cinq matches de la dernière journée de jeu de groupe au cours duquel chaque joueur était assuré d’avancer avec une victoire.
  • Arnold Palmer Invitational présenté par Mastercard: Faisant son troisième départ à l’Arnold Palmer Invitational, il a décroché le top 10 pour la première fois avec un T7. Géré quatre scores inférieurs à la normale pour terminer 8 sous.
  • Championnat Valspar: A terminé T2 au Championnat de Valspar avec 9-moins de 275, à un coup du champion Paul Casey, à trois ans de sa défaite en séries éliminatoires contre Jordan Spieth lors de l’épreuve de 2015. Bogeyed le 72e trou à laisser tomber d’une part de l’avance.
  • Hero World Challenge: Avec des manches de 72-66-71-68 au Hero World Challenge, a terminé T5 à 11 sous 277. A marqué son troisième top cinq à son quatrième départ à l’événement.

Saison 2017

Avancé aux séries éliminatoires de FedExCup pour la cinquième fois consécutive, atteignant le championnat TOUR pour la quatrième fois consécutive. A terminé sa saison au n ° 22 de la FedExCup. A effectué 25 coupes en 29 départs tout en affichant 15 top-25, dont quatre top-10. Après au moins une victoire lors de chacune des quatre saisons précédentes, s’est retrouvé sans victoire en 2016-17, avec un meilleur résultat de T2 au championnat PGA. A joué pour l’équipe de la Coupe des présidents des États-Unis au Liberty National, avec une fiche de 3-1-1, s’inclinant contre Louis Oosthuizen en simple dimanche.

  • Championnat des technologies Dell: Après avoir ouvert le Dell Technologies Championship avec un pair égal à 71, il s’est terminé avec des manches de 67-69-66 pour terminer T6 et six coups derrière le champion Justin Thomas. A maintenant terminé dans le top six lors de ses trois derniers départs au TPC Boston (T4-2015, T5-2016, T6-2017). Avec son quatrième top-10 de la saison, il est passé au n ° 22 au classement FedExCup.
  • Championnat PGA: À 6-sous 278, a terminé T2 et deux coups derrière Justin Thomas au championnat PGA, marquant son premier top-10 en 16 départs majeurs au championnat. Il avait terminé T12 à l’Open Championship 2016 pour sa meilleure sortie précédente en majeur. Grâce à son solide jeu à Quail Hollow, il est passé du n ° 11 au n ° 9 au classement de la Coupe des présidents américains. Entré dans la 72e prise à 7 sous la normale et espérant mettre une certaine pression sur le leader Justin Thomas (qui jouait le 17e trou à l’époque), mais un bogey sur le 18e trou au par-4 le laissa tomber à 6 sous et un éventuelle égalité à trois pour la deuxième.
  • Championnat des voyageurs: À son sixième départ consécutif dans le championnat des voyageurs, a terminé T5. En route vers son dernier tour de moins de 66 ans, a réussi 14 des 14 fairways parfaits. Classé T2 pour la semaine dans les fairways en régulation avec 44 sur 56.
  • Tournoi des Champions SBS: A terminé T6 pour son troisième top 10 en quatre départs au Tournoi des Champions SBS (T6-2017, 2-2016, 1-2015, T16-2014). N’a pas affiché un tour hors pair en 16 essais au cours de plantation au Kapalua Resort. Son pire effort a été un tour final, égal à 73 en 2014.

Saison 2016

Avancé aux séries éliminatoires de FedExCup pour la quatrième saison consécutive, se rendant au championnat TOUR pour la troisième fois consécutive. Entré dans la finale des séries éliminatoires dans la position n ° 2 au classement FedExCup et terminé T24 à East Lake pour terminer sa saison un meilleur n ° 3 en carrière au classement FedExCup. A enregistré 18 top-25 en 28 départs. Parmi ceux-ci, 11 figuraient parmi les 10 premiers, y compris sa première victoire aux séries éliminatoires de FedExCup aux Barclays. Onze top-10 étaient deuxièmes seulement devant Dustin Johnson qui menait le TOUR avec 15.

  • UBS Hong Kong Open: Tirs de 68-69-65-67 à l’UBS Hong Kong Open sur la tournée européenne à la mi-octobre pour assurer un T3 avec Soomin Lee, Matthew Fitzpatrick et Jason Scrivener, six coups derrière le vainqueur Justin Rose.
  • Ryder Cup: Faisant sa deuxième apparition en Ryder Cup, il est allé 3-1-1 dans ses cinq matchs pour mener l’équipe américaine à une victoire de 17-11 sur l’Europe lors de la biennale (la première victoire des États-Unis depuis 2008). Lui et Jordan Spieth ont été les seuls Américains à avoir disputé les cinq matches de Hazeltine. Face à face avec Rory McIlroy dans l’un des matchs les plus excitants (en particulier sur les neuf premiers) de l’histoire de la Ryder Cup, finissant par faire le birdie sur le n ° 18 pour une victoire de 1, renforçant sa stature comme l’un des joueurs du match meilleurs concurrents de match play. Amélioration de son dossier général de la Ryder Cup à 6-1-2.
  • Championnat de la Deutsche Bank: Après avoir décroché son cinquième titre TOUR au Barclays, il a affiché quatre scores inférieurs au pair au Deutsche Bank Championship pour remporter une part de la cinquième place avec Fabian Gomez et James Hahn. A marqué son deuxième top-5 consécutif au championnat de la Deutsche Bank après un résultat T4 en 2015.
  • Les Barclays: A détenu une part d’avance de 18 trous, plus une avance de 36 trous en solo, avant d’entrer dans la ronde finale des Barclays un coup derrière le leader de 54 trous, Rickie Fowler. Jouant dans l’appariement final de la ronde finale avec Fowler, il était à égalité avec neuf trous à jouer avant que Fowler ne croque le n ° 11. Doublé son avance sur Fowler avec un birdie au n ° 12. .16, tout ce dont il avait besoin était un bogey dans le dernier trou pour gagner par un coup sur Sean O’Hair et Emiliano Grillo, tous deux déjà au club-house. Un mensonge branché dans un bunker de fairway a conduit à un lay-up forcé et à un éventuel bogey à deux coups roulés pour un 1 sous 71 et une victoire en un coup. A remporté son cinquième titre TOUR à 26 ans, rejoignant Jordan Spieth (21) et Rory McIlroy (23) en tant que plus jeunes vainqueurs avec cinq titres TOUR au cours des 10 dernières années. Au n ° 7 du classement FedExCup, est entré dans les Playoffs FedExCup en tant que joueur le mieux classé sans victoire. Les Barclays ont marqué sa deuxième victoire par derrière, un exploit qu’il a également réalisé au Tournoi des champions Hyundai 2015. C’était également la troisième fois qu’il remportait la victoire après avoir conservé la tête en solo de 36 trous.
  • Compétition olympique de golf masculin: A représenté les États-Unis lorsque le golf est revenu aux Jeux olympiques pour la première fois depuis 1904 aux Jeux olympiques de Rio 2016. Terminé T11 dans le champ des 60 joueurs.
  • le tournoi commémoratif présenté par Nationwide: A décroché son neuvième top-10 de la saison au Memorial Tournament présenté par Nationwide (T8).
  • Valero Texas Open: De retour au Texas trois semaines plus tard, Birdie a réussi le 72e trou par-5 au Valero Texas Open pour égaliser l’avance à 11 ans avec Charley Hoffman, jouant dans le même groupe. Quand Hoffman a coulé un putt de birdie d’embrayage pour la victoire, Reed a terminé seul à la deuxième place. Ouvert avec un 7 de moins de 65 ans pour s’asseoir à seulement un arrière de l’avance de 18 trous de Brendan Steele. L’arrivée a marqué son deuxième finaliste de la saison 2015-16 et son huitième top-10 en 13 départs.
  • Shell Houston Open: A inscrit son troisième top 10 consécutif de la saison au Shell Houston Open. À son troisième départ au GC de Houston, il a terminé le T10 avec Rickie Fowler et Sean O’Hair.
  • Championnats du monde de golf – Match play Dell: Avancé hors du jeu de groupe aux Championnats du monde de golf-match play Dell avec des victoires sur Daniel Berger (1-up), Matthew Fitzpatrick (4 et 3) et Phil Mickelson (5 et 4) avant de perdre contre Dustin Johnson (3 et 2) en huitièmes de finale pour un résultat T9. Dans son match contre Mickelson, il a fait deux aigles, ainsi que trois birdies, et a été 7-up à travers 10 trous avant de gagner, 5 et 4.
  • Championnat Valspar: Entré dans la ronde finale du championnat de Valspar, où il est tombé en séries éliminatoires contre Spieth l’année précédente, à quatre coups de la tête et a tiré un tour final 73 pour terminer T7 pour son deuxième top-10 de l’événement.
  • AT&T Pebble Beach Pro-Am: À son quatrième départ au AT&T Pebble Beach Pro-Am, il a terminé avec 12 coups sous 275 pour un T6 à cinq coups du champion Vaughn Taylor. Il s’agissait de son troisième top-15 lors de l’événement (T6-2016, T13-2014, T7-2013). Il a également terminé avec moins de 12 ans en 2013 et 2015.
  • Tournoi des champions Hyundai: Défendant son titre au Tournoi des champions de Hyundai, il a terminé deuxième en solo, mais à huit coups loin du champion Spieth. N’avait pas de bogey jusqu’au 69e trou du tournoi (par-5 15e). A marqué son deuxième runner-up montrant de sa carrière (2015 Valspar Championship).
  • Hero World Challenge: Un an après une arrivée en T3 à ses débuts au Hero World Challenge, a affiché des manches de 69-65-66-66 pour terminer 22-moins 266, ce qui est bon pour une deuxième place (trois coups derrière le champion Bubba Watson). A marqué son sixième top-10 consécutif dans le monde entier lors de l’UBS Hong Kong Open.
  • Championnats du monde de golf-Champions HSBC: A tiré des rondes de 65-70-68-70 la semaine suivante aux Championnats du monde de golf – Champions HSBC au T7 avec Matthew Fitzpatrick, Jordan Spieth et Haotong Li en Chine.
  • CIMB Classic: A ouvert la saison 2015-16 de la PGA TOUR avec quatre manches dans les années 60 (68-68-66-69) pour terminer 17 sous la normale au CIMB Classic, bon pour un T10.

Saison 2015

Saison soulignée par sa quatrième victoire en carrière et son meilleur résultat en carrière n ° 12 au classement FedExCup.

  • BMW Masters: A terminé deuxième derrière Kristoffer Broberg lors des éliminatoires à mort subite au BMW Masters de Shanghai. Ouvert avec des rondes de 71-69-64 et a pris une avance d’un coup sur le neuf de retour dimanche avec un aigle sorti d’un bunker sur le n ° 15 suivi d’un birdie sur le n ° 16. Après un bogey sur le n ° 17, terminé avec un pair pour un tour final 71 et un total de 271 pour correspondre à Broberg. En séries éliminatoires, le Suédois a drainé un putt birdie de 15 pieds sur le premier trou supplémentaire pour remporter son premier titre du Tour européen.
  • Coupe des présidents: A participé 1-2-1 à ses quatre matches de Coupe des Présidents lors de la victoire de l’équipe américaine 15½-14½ en Corée du Sud.
  • Championnat TOUR de Coca-Cola: Il a conclu sa saison avec une 27e place au TOUR Championship par Coca-Cola pour conclure la saison.
  • Championnat de la Deutsche Bank: Entamant sa troisième carrière au championnat de la Deutsche Bank, il a obtenu un brevet pour les rondes intermédiaires de 4 sous 67 et un tour final, de moins de 70 à T4, sept coups derrière Rickie Fowler. L’arrivée a marqué son quatrième top-10 de la saison, mais le premier depuis une défaite en séries éliminatoires en mars au championnat de Valspar. Plus tard, a terminé T28 au Championnat BMW.
  • US Open: Avec des rondes d’ouverture de 66-69, a partagé l’avance de 36 trous à l’US Open avec Spieth. Plus tard, il a ajouté des manches de 76-71 pour terminer T14, son meilleur résultat en six départs de championnat majeurs.
  • Championnat Valspar: Au championnat de Valspar, il est presque devenu le premier multiple vainqueur de la saison. A commencé la ronde finale sur le parcours de Copperhead à 5 sous 208, à quatre coups du leader de 54 trous Ryan Moore. A coulé un embrayage, un putt de birdie de 31 pieds sur le 72e trou, bon pour un sans bogey, 5 sous 66 et une place en séries éliminatoires avec Jordan Spieth et le vainqueur du Championnat de Valspar 2008 Sean O’Hair. Après de solides hauts et bas sur les deux premiers trous supplémentaires pour sauver le par et rester en séries éliminatoires, a été victime, avec O’Hair, du birdie de Spieth putt sur le troisième trou supplémentaire, n ° 17. Deux ans plus tôt, a battu Spieth en mort subite au Wyndham Championship en route vers sa première victoire en carrière au PGA TOUR.
  • La Honda Classic: Après une ouverture consécutive, 3 moins de 67 ans à la Honda Classic, ont affiché des scores de 70-73 dans les deux derniers tours pour assurer un T7 dans l’épreuve d’arrivée lundi.
  • Tournoi des champions Hyundai: A été embrayé dans le tronçon au Hyundai Tournament of Champions, comblant l’écart avec le leader du tournoi Jimmy Walker en creusant un coin de 80 verges pour l’aigle sur le 16e par-4 et en plaçant des birdies sur les numéros 15 et 18 pour forcer les éliminatoires. L’ancien joueur hors concours de l’Université d’Augusta a ensuite drainé un putt birdie de 19 pieds et 6 pouces sur le premier trou supplémentaire pour améliorer son dossier en séries éliminatoires à 2-0, marquant ainsi sa quatrième victoire sur le PGA TOUR à son 72e départ. Devenu juste le quatrième joueur au cours des 20 dernières années à enregistrer sa quatrième victoire au TOUR avant l’âge de 24 ans et 6 mois. De plus, ses quatre victoires sont la référence actuelle sur le TOUR pour les joueurs de moins de 25 ans. Amélioration de son record à 2-0 en séries éliminatoires, remportant la sixième série éliminatoire depuis le déménagement du Tournoi des Champions à Kapalua en 1999. A marqué son premier come-from – derrière la victoire, ayant détenu ou partagé la tête de file avant le dernier tour lors de ses trois précédentes victoires. Terminé avec seulement trois bogeys au cours de la semaine (quatrième tour sur le n ° 17, deuxième tour sur le n ° 7 et deuxième tour sur le n ° 8).

Saison 2014

Saison soulignée par des victoires au Humana Challenge et aux Championnats du monde de golf-Cadillac Championship, faisant de lui l’un des sept vainqueurs multiples de la saison. A également obtenu une place dans l’équipe américaine de la Ryder Cup pour la première fois.

  • Championnat du monde de match play Volvo: À la mi-octobre 2014, il a terminé T5 au Championnat du monde de match play de l’European Tour, s’inclinant en quart de finale face à George Coetzee, 2 et 1, au London GC en Angleterre.
  • Ryder Cup: Il a fait ses débuts à la Ryder Cup et s’est imposé 3-0-1 lors de ses quatre matches de la victoire européenne à la biennale de Gleneagles en Écosse.
  • Championnat TOUR de Coca-Cola: Au TOUR Championship by Coca-Cola, a terminé T19 à East Lake GC et n ° 21 au classement FedExCup.
  • Championnat de la Deutsche Bank: Plus tard, il a ajouté un T74 au Deutsche Bank Championship et un T53 au BMW Championship pour se qualifier pour la dernière fois des Playoffs.
  • Les Barclays: Dans le premier événement des séries éliminatoires de FedExCup, The Barclays, a réussi un birdie sur trois de ses quatre derniers trous au Ridgewood CC dimanche pour réclamer le T9 à 9 sous, cinq coups en arrière de Hunter Mahan. Son 65e dimanche a égalé son score faible de la ronde finale de l’année (Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational).
  • Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational: A terminé T4 aux Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational pour enregistrer son deuxième top-10 en seulement son troisième départ dans un championnat du monde de golf, tous à venir cette saison. A inscrit son premier top-10 de la saison qui n’a pas abouti à une victoire. Ses deux autres top-10 étaient tous deux victoires, au Humana Challenge et au Cadillac Championship.
  • Quicken Loans National: Tenu une avance de deux coups après le troisième tour au Quicken Loans National avant un tour final 77 l’a laissé tomber à T11.
  • Championnats du monde de golf-Championnat de Cadillac: A remporté sa troisième victoire en 14 départs, remportant le Championnat du monde de golf-Championnat de Cadillac avec des manches de 68-75-69-72. Cela a conduit à une victoire d’un coup sur Bubba Watson et Jamie Donaldson. Son total de 4 sous 284 était le plus grand total de victoires au Championnat de Cadillac et égalait le score de victoire de Mark McCumber en 1985 pour le plus haut de tous les événements à Doral. À 23 ans, 7 mois, 4 jours, il est devenu le plus jeune joueur à avoir remporté un championnat du monde de golf, avec Tiger Woods (23 ans, 7 mois, 30 jours) le plus jeune précédent avec sa victoire au Bridgestone Invitational 1999. La victoire l’a rapproché de Rory McIlroy sur la liste des joueurs de moins de 25 ans avec plusieurs victoires. Ne traînait que McIlroy (six) mais proposait une victoire devant Russell Henley (deux) et Harris English (deux). A rejoint Jimmy Walker (trois) en tant que seuls multiples vainqueurs du TOUR de la saison, améliorant ainsi son record avec une avance / co-avance de 54 trous à un parfait 3 pour 3 Détenait auparavant au moins une part de l’avance après chaque tour dans ses deux victoires cette saison.
  • Humana Challenge en partenariat avec la Fondation Clinton: A pris une avance de sept coups dans la ronde finale du Défi Humana et a tenu le coup pour une victoire de deux coups de fil en fil. Coups de feu 63-63-63-71. A enregistré sa deuxième victoire en carrière à l’âge de 23 ans, 5 mois et 14 jours lors de son 46e départ en carrière. Il s’agissait de sa deuxième victoire lors de ses neuf derniers départs sur le TOUR (Championnat de Wyndham 2013). Devient juste le deuxième gagnant fil à fil de l’événement (Rik Massengale en 1977). A mené le peloton avec 30 birdies. Ce n’était que le sixième vainqueur de fil en fil sur TOUR depuis 2010 et est devenu le premier joueur de l’histoire du PGA TOUR à afficher des scores de 63 ou mieux lors de ses trois premiers tours. Est le deuxième plus jeune vainqueur du Humana Challenge, derrière Jack Nicklaus (23 ans, 13 jours en 1963). Est devenu le 12e joueur à porter une avance de la phase finale du Humana Challenge à la victoire depuis 1990. A converti ses deux pistes / co-pistes de troisième ronde en victoire. Son score total de 54 trous de 189 a brisé le faible score de 54 trous au Humana Challenge (191 par Pat Perez en 2009). Son total de 54 trous de 189 est survenu en un coup du score le plus bas de 54 trous de l’histoire du TOUR (Steve Stricker au John Deere Classic 2010). Il a battu le record de 54 trous du TOUR par rapport au pair par deux tirs, avec un 27 sous. La première victoire est venue avec son épouse comme cadet et la deuxième avec le beau-frère Kessler Karain.

Saison 2013

A effectué 16 des 26 coupes sur TOUR, avec cinq top-10 et sa première victoire au TOUR, au championnat de Wyndham avec sa femme, Justine, en tant que caddie. A terminé n ° 54 au classement final de FedExCup.

  • Championnat de Wyndham: A remporté sa première victoire sur TOUR, au championnat de Wyndham, en battant Jordan Spieth en séries éliminatoires sur le deuxième trou supplémentaire (n ° 10) avec un birdie-3. A remporté sa première victoire en carrière au PGA TOUR à l’âge de 23 ans, 13 jours lors de son 38e début de carrière. Devenu le premier joueur à remporter le TOUR avec sa femme en tant que caddie depuis que Steve Stricker a remporté le Championnat BMW 1996 avec sa femme, Nicki, caddying. La première victoire de Stricker au TOUR est survenue à l’Open de Kemper 1996 avec sa femme comme caddie. Rejoint Vaughn Taylor en tant que seuls produits de l’Université d’État d’Augusta à gagner sur TOUR. A mené le peloton des Verts en matière de réglementation, atteignant 60 des 72 (83,3%). A remporté sa première opportunité en détenant au moins une part des 54 trous. A terminé T66 via une invitation de sponsor au Championnat Wyndham 2011, son seul départ précédent à Greensboro.
  • Open canadien RBC: Au Canada, a débuté avec 4 sous 68 en première et deuxième rondes de l’Omnium canadien RBC jusqu’au T9 à Glen Abbey GC.
  • John Deere Classic: En juillet, il a égalé son record de carrière avec un 8 de moins de 63 au deuxième tour de la Classique John Deere pour prendre une part de l’avance de 36 trous à 12 sous la normale. Les rondes de week-end de 67-70 étaient assez bonnes pour un T7.
  • FedEx St. Jude Classic: A terminé cinquième au FedEx St. Jude Classic, stimulé par un troisième tour, 6 sous 64 (un timide du tour le plus bas en carrière). Il avait raté la coupe lors de ses deux premiers départs lors de l’événement (2011 et 2012).
  • AT&T Pebble Beach National Pro-Am: A enregistré le premier top-10 de sa carrière à son 19e départ, terminant T7 au AT&T Pebble Beach National Pro-Am. A été l’une des deux recrues à terminer dans le top 10 (James Hahn, T3).

Saison 2012

Lundi, il s’est qualifié avec succès pour six tournois de la PGA et a joué dans 12 tournois, réussissant la coupe dans sept des 12 tournois et enregistrant quatre top-25. Lundi qualifié pour le Zurich Classic de la Nouvelle-Orléans (T24), Wells Fargo Championship (T32), HP Byron Nelson Championship (coupe manquée), Travellers Championship (T47), True South Classic (T21) et Justin Timberlake Shriners Hospitals for Children Classic ( T22). Il a également participé au Valero Texas Open (T35), FedEx St.Jude Classic (coupe manquée), John Deere Classic (coupe manquée), Reno-Tahoe Open (coupe manquée), Frys.com Open (T11) et Children’s Miracle Network Hospitals Classic sur les exemptions des sponsors. A également joué deux événements sur le circuit Adams et un événement Korn Ferry Tour.

Faits saillants amateurs

  • A remporté deux championnats d’État au lycée à University Lab School à Baton Rouge, La.
  • A remporté des championnats consécutifs de la NCAA avec Augusta State University, en 2010 et 2011. A gagné 3-0 en match play les deux années.
  • Deux fois première équipe All American au collège.

DIPLÔMÉ ÉCOLE Q