Le retour de l’Alberta Golf voit des membres heureux, de futurs tournois à Country Hills


Alors que les golfeurs impatients reviennent sur les greens après des restrictions d’assouplissement à la lumière de la pandémie de COVID-19, des parcours comme le Country Hills Golf club sont ravis de la réponse positive, même s’ils font face à des défis continus associés aux mesures d’éloignement.

Colin Lavender, directeur du tournoi de la Classique financière ATB, que Country Hills organise chaque année, dit que la réouverture du week-end du cours a été bien accueillie par le personnel et leurs membres.

“Les gardiens et le personnel sont heureux de faire quelque chose et de ne pas rester à la maison sur le canapé”, a-t-il déclaré.

«Un membre de notre équipe de terrain m’a dit qu’il serait heureux de le faire gratuitement juste pour sortir. Après des semaines de détention à la maison, les gens ont voulu sortir du cours. »

Lavender a expliqué qu’il était difficile de ne pas avoir de date fixe pour le retour du golf, d’avoir besoin d’une petite équipe de gardiens pour garder les verts et le parcours maintenu, en attendant l’appel du premier ministre Jason Kenny pour rouvrir. Lorsque l’annonce est intervenue le 30 avril, Country Hills a couru pour se préparer.

“Vous ne pouvez pas jouer au hockey ou au basket-ball avec vos amis en ce moment, mais sur un terrain de golf avec plus de 200 acres de terrain, vous pouvez certainement jouer au golf. ”

– Brendan Stasiewich

Sur la base des nouveaux règlements mis en place par le gouvernement de l’Alberta, Country Hills a apporté une multitude de changements pour tenir compte des ordonnances de sécurité publique. Cela implique notamment que ceux qui ont un départ ne doivent arriver que 15 minutes avant l’heure prévue pour le départ – ce qui peut être un ajustement important pour certains golfeurs habitués à pratiquer sur le terrain.

D’autres changements «sans contact» comprennent la fermeture des vestiaires, des toilettes du club-house, du pro shop et le retrait des objets fréquemment touchés, tels que les nettoyeurs de balles et les kits de réparation de divot. Le gouvernement provincial a également exigé qu’aucun golfeur ne touche le drapeau, des moyens sans contact de récupérer leurs balles de la coupe étant mis en œuvre.

D’autres membres de la communauté du golf, comme Brendan Stasiewich, Mackenzie Tour – officiel des médias de PGA TOUR Canada, sont tout aussi excités de voir enfin les terrains de golf rouvrir lentement.

Stasiewich, qui travaille en Ontario avec PGA TOUR Canada, surveille et attend la réouverture des cours à travers le Canada. Il note que c’est l’un des rares sports où l’éloignement social peut être accompli en toute sécurité.

“Vous ne pouvez pas jouer au hockey ou au basket-ball avec vos amis en ce moment, mais sur un terrain de golf avec plus de 200 acres de terrain, vous pouvez certainement jouer au golf.”

cours de golf

Le huitième trou du parcours Talons du Country Hills Golf Club au cours de l’été 2019. Cette section du parcours de golf accueille la Classique financière annuelle ATB pendant la première semaine d’août. Photo fournie par Country Hills Golf Course

Pour Lavender et Stasiewich, la réouverture du golf est une bonne nouvelle, car elle a permis au Mackenzie Tour, l’ensemble annuel d’événements de PGA TOUR Canada de modifier le calendrier de la tournée. L’ATB Financial Classic, organisée à Country Hills du 6 au 9 août, débutera la saison.

Bien que ravie de voir la saison se poursuivre, la pandémie continue de poser des défis uniques au personnel du tournoi, aux bénévoles et aux joueurs, selon Stasiewich et Lavender.

Stasiewich affirme que pour PGA TOUR Canada, les voyages sont le plus grand obstacle à surmonter. Plus de 70% des joueurs sont américains, ce qui soulève des questions sur le potentiel des golfeurs ayant besoin d’une période d’auto-isolement de deux semaines après un voyage. Il y a également un manque de tests potentiels, ce qui rend difficile d’obtenir le feu vert pour la participation des joueurs, dans le cas d’un joueur contractant COVID-19.

Cela crée des défis logistiques pour Lavender, qui dit que cela rend le déroulement du tournoi difficile du point de vue du bénévolat. Pour le tournoi 2019, ils comptaient plus de 280 bénévoles, avec une démographie largement supérieure à 50, ce qui crée des défis potentiels en termes de sécurité des bénévoles d’un groupe d’âge potentiellement vulnérable.

«L’événement se déroulant sans spectateurs, nous n’aurons peut-être pas besoin d’autant de bénévoles cette année», explique Lavender.

Alors que l’événement et le cours tentent de faire face à la restriction actuelle de moins de 15 personnes au même endroit, il y a du réconfort – le golf en Alberta est de retour. Et même s’il a ses restrictions, il permet aux amateurs de golf de passer du temps à faire une activité qu’ils aiment.

«Les gens sont vraiment ravis», explique Lavender.