Le natif de Clarkston, Joel Dahmen, a hâte de commencer la saison du PGA Tour


Joel Dahmen, n ° 70 au classement mondial, a trouvé quelque chose dans lequel il est meilleur que le golf.

“Je suis probablement dans le top 50 pour rester sur le canapé et ne rien faire”, s’est vanté Dahmen. «Je peux le faire aussi bien que n’importe qui. Beaucoup d’heures sur Netflix, sur mon téléphone. »

Le natif de Clarkston a dévoré «Tiger King» en une seule fois. Il est à l’écoute de “Narcos” et mixé dans le drame populaire “Ozark”. Il a fait demi-tour dimanche dernier et a regardé les deux premiers épisodes du documentaire “The Last Dance” sur Michael Jordan et les Chicago Bulls.

“C’est tellement agréable de revenir dans le monde du sport”, a déclaré Dahmen.

Le PGA Tour prévoit de revenir, sans fans, du 11 au 14 juin au Charles Schwab Challenge à Fort Worth, au Texas, probablement la première grande organisation sportive professionnelle du pays à reprendre la compétition au milieu de l’épidémie de coronavirus.

Dahmen est prudemment optimiste quant au calendrier remanié, qui comprend trois des quatre majors.

“Le sport nous unifie un peu”, a-t-il déclaré. «Je repense au 11 septembre et l’une des choses emblématiques dont je me souviens après, c’est que George Bush a lancé le premier terrain au Yankee Stadium. Les sports sont importants pour la culture américaine. Je pense que cela aiderait le processus de guérison. »

Dahmen a connu la meilleure partie de sa carrière avant que le sport ne soit mis à l’écart par la pandémie de coronavirus. Il a affiché une paire de cinquième place dans ses derniers tournois et a eu un coup légitime à sa première victoire sur le PGA Tour au Genesis Invitational au vénérable Riviera Country Club.

Il s’est qualifié pour le British Open pour la deuxième année consécutive. L’événement a été annulé, mais il a déclaré que sa place était assurée pour l’Open 2021. Il a une place enfermée dans le championnat PGA et visait un classement parmi les 60 premiers et une place dans l’US Open pour la deuxième année consécutive.

Dahmen était à égalité au 37e rang après la manche d’ouverture lorsque le championnat des joueurs a été abandonné le 12 mars. Une solide arrivée aurait probablement propulsé Dahmen dans le top 64 et une place dans le match play des championnats du monde de golf.

«Égoïstement, je voulais définitivement continuer à jouer», a déclaré Dahmen, 37e sur la liste des points FedEx. «Je jouais probablement le meilleur golf le plus constant de ma vie, deux fois de suite lors de bons événements avec de bons terrains, mais je suis aussi assez bon pour rouler avec les coups de poing. Je ne suis pas un expert en la matière. J’écouterai des gens plus intelligents que moi et j’essaierai d’être prêt quand je pourrai partir en toute sécurité. »

Les statistiques de Dahmen reflètent son début de saison rapide. La force de son jeu a toujours été frappante, et il a été encore meilleur dans ces catégories. Il a dit que son putt, parfois inconstant, «était un peu mieux, plus cohérent».

Peut-être que la plus grande amélioration de son jeu s’est produite entre ses oreilles. Dahmen travaille sur son approche mentale avec l’entraîneur de golf de l’Oregon State Jon Reehorn. Les deux ont discuté des objectifs de Dahmen pour la saison – le plafond et le sol.

“Il a dit que la plupart des gens finissent par se sentir bien à la fin de l’année, où ils peuvent dormir la nuit”, a déclaré Dahmen. “Je voudrais être dans le top 70 de FedEx (points). C’est probablement là que j’ai un peu ajusté cela. Je m’attends à être dans les classements. “

C’est exactement là où il a passé la majeure partie de l’année civile. Il a fait six coupes droites. Il a terminé à égalité au 12e rang avec un week-end de 68-66 au Sony Open d’Hawaï. Il a partagé 14e à Pebble Beach.

Après avoir réussi des birdies sur les 15e et 16e trous de Riviera, le birdie de Dahmen a mis le numéro 17 pour prendre une part de la tête qui a glissé au-delà du bord de la tasse. Son nouvel état d’esprit était pleinement visible sur le dernier tronçon de trous, y compris le n ° 18 lorsque, ayant besoin d’un birdie, il a visé le drapeau traditionnel du dimanche situé sur une petite étagère.

“J’ai réussi un très bon putt (sur 17)”, a-t-il déclaré. «Ce n’était pas un putt facile, mais c’était tellement amusant d’être à la chasse. Je n’ai pas touché mon meilleur fer à repasser à 18 ans, mais pour la première fois, je ne jouais pas pour un chèque de règlement. J’aurais pu viser 30 pieds à droite. J’étais fier d’avoir pris le relais. »

Il a pris cette mentalité dans l’Arnold Palmer Invitational à Bay Hill, un parcours difficile avec une configuration semblable à celle de l’Open des États-Unis. Dahmen, qui semble briller sur des pistes exigeantes, a obtenu une part de cinquième.

Le temps de Dahmen pendant la pause du PGA Tour est occupé par plus que Netflix. Lui et sa femme, Lona, profitent du temps chaud à leur domicile de Scottsdale, en Arizona, à un moment où ils voyagent habituellement d’un tournoi à l’autre.

Lona est un «chef incroyable», alors Dahmen propose des viandes fumées sur un grill Traeger ou un œuf vert. Il a également intensifié son jeu de fitness. Il a gagné en force et en flexibilité.

“Je pouvais juste me voir revenir si mal”, a déclaré le joueur de 32 ans. «Je peux prendre du poids et jamais de ma vie je ne pourrais prendre du poids. C’est un moment où je peux être endolori trois, quatre jours à la fois et pousser mon corps. »

Il y a même eu un développement prometteur dans sa relation amour-haine avec son vélo Peloton.

«J’ai fait ma première sortie pour toujours la semaine dernière», a-t-il déclaré. “Cette chose me donne des coups de pied parce que la dame ou le gars à l’écran vous hurle dessus, et vous avez l’impression que vous ne pouvez pas la laisser tomber. J’essaie de le faire deux fois par semaine. “

Pendant ce temps, le jeu de Dahmen ressemble au moins à celui des golfeurs amateurs. Bien sûr, il n’y a aucune comparaison avec les chiffres qu’il inscrit au tableau de bord. Son score final commence souvent par un «6» alors que la plupart des amateurs commencent généralement par un «8», un «9» ou le redoutable «1».

Comme de nombreux amateurs de golf, Dahmen joue une fois par semaine avec ses copains, peut-être avec quelques billets verts en jeu.

“Je joue avec les mêmes six gars tous les vendredis”, a déclaré Dahmen. «Je joue une fois par semaine, pas vraiment de pratique. Ce ne sont que des gars formidables et des joueurs honnêtes. “

Dahmen essaie de séparer le golf de sa vie familiale, il n’a donc pas de filet à frapper ni de green dans sa cour. Il intensifiera ses séances d’entraînement avec Rob Rashell, directeur de l’enseignement au TPC Scottsdale, et suivra davantage le cours en mai si le PGA Tour reste dans les temps pour un retour en juin.

Dahmen est inscrit à l’Open de Scottsdale à la mi-mai. L’événement compte plus de 150 joueurs, dont des dizaines de joueurs de la PGA et du Champions Tour. Dahmen a remporté le tournoi en 2017.

Il veut reprendre là où il s’était arrêté en mars lorsque la tournée reprendra à Fort Worth, suivi par le RBC Heritage à Harbour Town et le Travelers Championship au Connecticut.

“Ces trois premiers tournois sont certains de mes favoris”, a déclaré Dahmen. “Je vais me préparer au cours du mois prochain, comme si nous le préparions en juin.”