Le malchanceux 13: les blessures les plus étranges du golf


DANIELA HOLMQVIST

La Suédoise de 32 ans a été mordue par une araignée rouge (veuve noire d’Australie) en février 2013 alors qu’elle participait à la pré-qualification pour l’Open d’Australie féminin au Royal Canberra Golf Club.

Holmqvist, qui a obtenu l’adhésion sur le LPGA Tour en 2014, a lancé la morsure avec l’un de ses t-shirts pour drainer le poison et a fini de terminer son tour… Robuste comme des ongles!

“Obtenu par une veuve noire aujourd’hui sur le parcours, un caddie a dit que les gens en mourraient et que je devrais consulter un médecin … J’ai tiré un 74”, a-t-elle écrit plus tard sur Twitter.

SAM TORRANCE

L’Ecossais a raté son match en simple lors de la Ryder Cup en 1993 après s’être cassé l’orteil lors d’une altercation avec une usine de Yucca.

Torrance – qui a enregistré 21 victoires sur l’European Tour (T10e de tous les temps) – a attaqué l’usine au milieu de la nuit, après l’avoir confondue avec un intrus.

“Pendant des mois après, mes collègues m’ont impitoyablement côtelé”, a expliqué Torrance.

“Chaque fois que je heurte les arbres, quelqu’un me dit:” Attention Sammy, c’est une jungle là-bas! “”

LEE TREVINO

Le grand vainqueur à six reprises a subi d’importantes blessures à la colonne vertébrale après avoir été frappé par la foudre lors du Western Open en 1975.

Trevino, qui a été intronisé au Temple de la renommée du golf mondial en 1981, attendait une tempête intense sous un arbre à côté du 13e green.

Soudain, l’éclairage a frappé un lac voisin et le courant s’est propagé à l’endroit où Trevino et l’Américain Jerry Hear étaient assis.

‘The Merry Mex’ n’a remporté que neuf de ses 29 titres sur le PGA Tour après l’accident…

«Cela a tout changé. Je ne sais pas à quel point j’aurais été bon si cela ne s’était pas produit. Je n’ai jamais été le même. Cela a conduit à une opération sur mon dos en 1976, et une fois qu’ils vous ont blessé, vous n’êtes plus jamais le même. Vous ne pouvez pas balancer dur dessus, vous ne pouvez pas le creuser dans le brut; les mensonges en montée et à flanc de colline, vous devez être prudent. Et vous perdez de la vitesse. D’une certaine manière, vous perdez tout », a-t-il déclaré.

RETIEF GOOSEN

Le Sud-Africain avait 15 ans lorsqu’il a été frappé par la foudre alors qu’il jouait avec son ami – Henri Potgieter – au Pietersburg Golf Club en 1975.

Alors que Potgieter a été renversé par le courant, Goosen a été complètement aplati et ses vêtements ont été brûlés.

«Je l’ai vu allongé sur le dos. Sa langue était dans sa gorge et ses yeux étaient en arrière, et il respirait bizarrement », a déclaré Potgieter à Golf World des années plus tard.

Heureusement, Goosen a survécu à l’incident et a remporté 37 victoires professionnelles, dont deux titres de l’US Open, et a été intronisé l’an dernier au World Golf Hall of Fame.

THOMAS LEVET

Le Français de 51 ans s’est fracturé le tibia après avoir sauté dans le lac vert du Golf National après avoir remporté son Open national en 2011.

Levet a atterri sur des rochers et a été contraint de se retirer du Championnat Open, pour lequel il ne s’était qualifié qu’en raison de son succès en Open de France.

“Je suis extrêmement déçu de rater l’Open”, a-t-il déclaré. “Je vais avoir des vis et une plaque insérées qui assureront que mon tibia récupère complètement.”

Levet, qui a remporté six titres en carrière sur le circuit européen, s’est également blessé au début de 2012 en se cassant certaines côtes à la suite de trébucher dans les escaliers sur le chemin d’un tee lors de l’événement Volvo Champions.

MEL REID

L’Anglaise a été mordue par un serpent venimeux en 2012 alors qu’elle jouait au Sanya Ladies Open à Hainan, en Chine.

Reid, six fois vainqueur du Ladies European Tour, a continué à jouer après avoir été traitée sur le parcours et a miraculeusement réussi un birdie dans le trou même sur lequel elle a été mordue.

«Tout le monde en fait beaucoup, mais ce n’était qu’un peu effrayant à cause de la quantité de serpents venimeux là-bas, a-t-elle déclaré au Sun.

«Je traversais un lopin de terre marécageux et j’ai senti quelque chose de tranchant sur ma jambe, comme une égratignure.

«Je me disais« qu’est-ce que c’était? »Et j’ai commencé à courir. Mon caddie, Lee, était du genre: «Reidy: cours plus vite, c’est encore toi!» »

GREG NORMAN

L’ancien n ° 1 mondial a failli perdre sa main gauche en 2014 après une rencontre alarmante avec une tronçonneuse sur sa propriété de Jupiter Island, en Floride.

“J’ai eu une prémonition, pour vous dire la vérité, alors que je préparais ma tronçonneuse que quelque chose de grave allait se produire”, a déclaré Norman à la BBC.

«J’étais à environ quatre branches d’être fait, et il y avait une branche sur la poitrine haute et j’ai coupé à travers et a enlevé mon doigt de la gâchette. La branche était à peu près prête, tombait tout droit, et je suis allée la saisir avec ma main gauche, mais elle était un peu plus lourde que je ne le pensais. »

«Le poids a pris mon bras, juste au-dessus de l’endroit où vous portez votre montre sur votre poignet gauche, et l’a emmené directement dans les chaînes alors qu’il se déroulait.

«J’ai eu beaucoup de chance à bien des égards. Si la tronçonneuse tournait à pleine vitesse, ma main aurait été coupée et il me manquait le nerf et les muscles du cubitus. J’ai donc été extrêmement, extrêmement chanceux à cet égard, par fractions de millimètres. »

Incroyablement, Norman n’a eu besoin que d’une heure de chirurgie pour réparer des lésions nerveuses mineures et a recommencé à jouer au golf en quelques semaines.

© Golf Australia. Tous les droits sont réservés.