La LNH devrait oublier la reprise du jeu


OK, il est temps d’être un gâté. Annulez la saison de la Ligue nationale de hockey.

La LNH devrait déclarer «Aucun champion de la Coupe Stanley – en raison d’une pandémie» et oublier 2019-2020. Prévoyez un nouveau départ en octobre ou novembre lorsque le pire de COVID-19 sera, espérons-le, dans le rétroviseur.

Jouer quelques matchs de la saison régulière pour conclure une saison régulière abrégée, suivie d’un calendrier des séries éliminatoires de la Coupe Stanley modifié et réduit – le tout sans fans dans les tribunes, est une façon artificielle de dire que ce désordre pandémique n’était qu’une petite bosse dans le route. Nous, les Canadiens, aimons notre hockey, mais nous aimons aussi le beau temps chaud en juillet et août, lorsque les amateurs de hockey devraient jouer au golf, pêcher et camper, et non regarder le hockey à la télévision.

C’est une question d’argent, bien sûr. Les propriétaires ne veulent pas avoir à reverser des millions de dollars aux réseaux de télévision pour des jeux non joués. Les joueurs ne veulent pas renoncer à une bonne partie de leur salaire, ni rater des clauses de bonus dans leurs contrats. Les arènes où les jeux seraient normalement joués ne veulent pas renoncer aux revenus générés par ces jeux.

Mais vraiment, à quoi ça sert? Cela ne semble pas réel d’utiliser juillet, août et une partie de septembre pour terminer la saison et organiser les séries éliminatoires de la Coupe Stanley, puis se retourner et dire «  OK les garçons, profitez de votre une semaine hors saison et rendez-vous au camp d’entraînement jeudi prochain.’

La LNH envisage quelques endroits à utiliser pour terminer la saison régulière, puis met en place un système de séries éliminatoires de 20 ou 24 équipes pour légitimer en quelque sorte la déclaration d’un champion de la Coupe Stanley. Mais avec la frontière entre les États-Unis et le Canada toujours fermée; avec des problèmes de quarantaine toujours en jeu; des hausses de cas positifs ont été signalées dans de nombreux sites rouverts; avec la menace d’une «deuxième poussée» une possibilité réelle; avec la perspective d’un arrêt immédiat de la reprise du jeu si un – oui, un serait suffisant – joueur testé positif pour COVID-19. . . il semble que les obstacles soient presque insurmontables.

Tout le monde devrait juste prendre leurs morceaux. Les joueurs perdent de l’argent; les propriétaires perdent de l’argent; les réseaux perdent de l’argent; les arènes perdent de l’argent. Comme tous les gouvernements et les entreprises l’ont fait. Mais, le menton levé, recommencez en octobre ou novembre pour la saison 2020-21 et espérez une normalité. Cette épave de train d’une saison 2019-2020 s’est écrasée et brûlée et mérite d’être enterrée et oubliée.

  • Patti Dawn Swansson, alias le River City Renegade, qui a beaucoup lu pendant la période de séjour à la maison du COVID-19. Deux des titres: – «You People: The Official Don Cherry Code of Conduct for Wannabe Canadiens, où l’ancienne star de Coach’s Corner explique le lait et le miel et les coquelicots & TOUT LE MONDE COMME ÇA!» – «Toujours à la recherche d’une Ford Bronco blanche après toutes ces années: O.J. Simpson nous emmène sur divers terrains de golf dans sa chasse aux vrais tueurs. »
  • L’écrivain de comédie Omaha Brad Dickson: «Deux demi de coin de la NFL sont accusés de vol à main armée. J’essaie de confirmer qu’ils se sont fait prendre après que leur agent les ait rendus parce qu’ils ne lui auraient pas donné 15%. »
  • Dwight Perry du Seattle Times: «Le premier joueur de base des Cardinals d’Onetime Mark Hamilton vient de devenir, à 35 ans, le Dr Mark Hamilton. En d’autres termes, il est passé de « prendre deux coups à droite » à « prendre deux et m’appeler le matin ». »
  • L’écrivain de comédie Alex Kaseberg, sur Twitter: «La star des Red Sox Mookie Betts est liée à la duchesse de Sussex, Meghan Markle. S’il vous plaît, dites-moi, cela fait de lui duc Mookie.
  • Un autre de Brad Dickson: «Les États-Unis ont la troisième pire réponse au coronavirus au monde. Si nos équipes terminaient au troisième rang des Jeux olympiques, tout le monde demanderait le licenciement des entraîneurs. »
  • D’ESPN via fark.com: «Les Browns offrent la possibilité de scénariser les 15 premières parties d’un match de pré-saison. À ce stade, vous ne pouvez pas faire pire que la dernière décennie d’embauches d’entraîneurs. »
  • Titre sur Fark.com: «Le gouverneur du Michigan dit qu’il n’y a pas de stades pleins cet automne. Ou comme l’appellent les Lions: dimanche. « 
  • De Fark.com, sur la finale de «Last Dance»: «Sachant que leur propriétaire va licencier l’entraîneur et dissoudre l’équipe à la fin de la saison, les Bulls ont tout mis en jeu pour remporter le championnat. Hé, attendez, c’est la même intrigue de «Major League». »
  • L’humoriste Argus Hamilton, à propos de l’actrice Lori Loughlin, plaidant coupable d’avoir frauduleusement fait passer sa fille comme rameuse pour la faire entrer dans l’USC: « La bonne nouvelle est que si le juge l’envoie dans la rivière, sa fille peut l’y ramer. »

Envie de commenter? Courriel brucepenton2003@yahoo.ca

Les vues et opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement la position de cette publication.