Jordan Spieth PGA TOUR Profile – Nouvelles, statistiques et vidéos


Statut exonéré

  • TOUR DE LA PGA: Vainqueur, Championnat PGA ou US Open (jusqu’en 2021-2022)

TOUR JOINT

Champion FedExCup

Victoires PGA TOUR (11)

  • 2013 John Deere Classic
  • 2015 Valspar Championship, Masters Tournament, U.S.Open, John Deere Classic, TOUR Championship by Coca-Cola
  • 2016 Tournoi des champions Hyundai, invitation DEAN & DELUCA
  • 2017 AT&T Pebble Beach Pro-Am, Championnat des voyageurs, The Open Championship

Victoires internationales (2)

  • 2014 Emirates Australian Open [Aus]
  • 2016 open d’Australie [Aus]

Victoires supplémentaires (1)

  • 2015 Hero World Challenge

ENREGISTREMENT EN MATCH

TOUR DE LA PGA (4-3)

  • 2013 Vaincu Zach Johnson, David Hearn, John Deere Classic
  • 2013 Perdu contre Patrick Reed, Wyndham Championship
  • 2015 Vaincu Sean O’Hair, Patrick Reed, Valspar Championship
  • 2015 Perdu face à Johnson Wagner, J.B. Holmes, Shell Houston Open
  • 2015 Vaincu Tom Gillis, John Deere Classic
  • 2017 Vaincu Daniel Berger, Championnat des voyageurs
  • 2017 Perdu pour Dustin Johnson, THE NORTHERN TRUST

Équipes nationales

  • Coupe des présidents 2013, 2015, 2017
  • Ryder Cup 2014, 2016 et 2018
  • Coupe Walker 2011

Personnel

  • Né et élevé à Dallas.
  • Sa mère et son père ont tous deux pratiqué des sports collégiaux et son frère, Steven, joue au basket-ball professionnel. Dit que sa sœur cadette, Ellie, qui a des besoins spéciaux, est son héros.
  • A épousé sa chérie du lycée, Annie, en novembre 2018.
  • A lancé la Jordan Spieth Family Foundation en 2014 en tant que plate-forme pour prêter du temps, sensibiliser et aider financièrement les jeunes ayant des besoins spéciaux, les familles des militaires, le golf junior et le cancer pédiatrique et a donné plus de 1,5 million de dollars à des groupes communautaires dans ces quatre piliers.

Intérêts particuliers

  • Basket-ball, plage, pêche; toutes les équipes sportives professionnelles de la région de Dallas

Faits saillants de carrière

Saison 2019

Qualifié pour les éliminatoires FedExCup et avancé au championnat BMW pour la septième saison consécutive, terminant la saison n ° 44 au classement FedExCup. N’a pas progressé au TOUR Championship pour la deuxième saison consécutive après l’avoir fait dans chacun de ses cinq premiers sur TOUR. Recueilli quatre top-10 et effectué 19 coupes en 23 départs.

  • LA FIDUCIE DU NORD: Tourné un tour final 67 pour terminer T6 à THE NORTHERN TRUST. A marqué son score le plus bas au tour final depuis le championnat PGA 2018 (66). Avec 21 putts en finale, a touché moins de 22 en une ronde pour la deuxième fois de sa carrière (21 / R1 / 2019 Genesis Open).
  • le tournoi commémoratif présenté par Nationwide: Ouverture du tournoi commémoratif présenté par Nationwide avec un 66 en route vers un T7. A remporté le troisième top 10 consécutif sur le PGA TOUR, un exploit qu’il n’avait pas accompli depuis le début de la saison 2017-18.
  • Championnat PGA: Terminé T3 au championnat PGA, cassant une séquence de 18 départs PGA TOUR sans top 10 (premier depuis 2018 The Open Championship / T9). Mené le peloton dans Strokes Gained: Putting, le faisant dans un événement pour la première fois depuis les Championnats du monde de golf 2016 – FedEx St.Jude Invitational, et la marque de 2,659 coups par manche dans cette catégorie a été la première de sa carrière au-dessus de 2,5.
  • Genesis Open: Avec un tour final 81 à l’Open de Genesis, n’a pas réussi à casser 80 pour la troisième fois sur le PGA TOUR (82 / R3 / 2013 le tournoi commémoratif présenté par Nationwide, 80 / R3 / 2014 TOUR Championship, 81 / R4 / 2019 Genesis Ouverte), terminant finalement T51 en 1-over. Le tour final comprenait un double bogey, un triple bogey et un quadruple bogey, enregistrant chacun des trois dans le même tour pour la première fois dans sa carrière PGA TOUR.

Saison 2018

Avancé aux séries éliminatoires de FedExCup pour la sixième saison consécutive, mais n’a pas réussi à accéder au championnat TOUR pour la première fois de sa carrière, terminant n ° 31 au classement FedExCup. Parmi les 18 coupes effectuées en 23 départs, a enregistré cinq top-10, sa dernière en six saisons sur TOUR. A terminé troisième meilleur de la saison au cours des semaines consécutives au Houston Open and Masters Tournament. Saison terminée suite à un T55 au Championnat BMW. A joué avec sa troisième équipe de Ryder Cup pour les États-Unis.

  • Ryder Cup: A disputé sa troisième Ryder Cup consécutive pour les États-Unis et a terminé avec un dossier de 3-2-0 cette semaine au Golf National à Paris, en France. Jumelé avec Justin Thomas pour remporter trois des quatre matchs. Perdus, 5 et 4, à Thorbjorn Olesen en simple, tandis que les Européens battaient les États-Unis 17,5-10,5.
  • Le Championnat Open: Dans sa défense du titre, a ouvert avec un 1 sur 72 pour siéger T50 au 147e Open Championship à Carnoustie, son plus haut tour d’ouverture en six apparitions à l’Open. Avec des rondes médianes de 67-65, détenait une part de l’avance de 54 trous. A été jumelé avec un autre membre de la Classe de 2011, Xander Schauffele, lors du jumelage final de dimanche. N’a pas réussi à faire un birdie dans la ronde finale, terminant avec un 76 pour terminer T9.
  • Championnat des voyageurs: Avec un 63 de première ronde au championnat des voyageurs (T42), il a gagné une part de la tête avec Zach Johnson et égalé son score le plus bas au premier tour du PGA TOUR (63 / R1 / 2017 Travelers Championship).
  • Tournoi des maîtres: A terminé troisième au Masters après avoir reculé de neuf coups (T9) à travers 54 trous. Atteint 14-under pour le tournoi et égalisé l’avance avant de faire bogey au 72e trou. La phase finale 64 était le plus bas du tournoi de la semaine et un record du parcours à Augusta National (63 – Greg Norman / 1996, Nick Price / 1986). Tenu en tête au premier tour après un 66 de moins de 6 ans, cherchait à gagner avec le plus de coups derrière dans l’histoire du tournoi (Jack Burke, Jr. a remporté le Masters de 1956 avec huit coups en arrière). Le résultat de la troisième place était son quatrième top-cinq en cinq apparitions à Augusta National (2018 / 3rd, T2 / 2016, Won / 2015, T2 / 2014).
  • Open de Houston: Terminé T3 À son sixième départ à l’Open de Houston. Compenser un bogey au 10e par-4 avec cinq birdies et un aigle-3 au n ° 4 pour inscrire un 6e de moins de 66 tours. Couler un putt par 29 pieds au 72e trou pour réclamer le top cinq . A marqué son 55e top-10 en 136 départs. Auparavant, il avait manqué deux coupes lors de l’événement (2014, 2017), mais a suivi chacune avec un top-cinq (T2 / 2015, T3 / 2018).
  • Genesis Open: Avec une finale de moins de 4 en 67, a enregistré son troisième top-15 (T9) en six départs à l’Open de Genesis (T12 / 2014, T4 / 2015, T9 / 2018).
  • Tournoi des Champions Sentry: A surmonté un premier 75 avec trois rondes sous la normale pour terminer neuvième au Tournoi des champions Sentry à son premier départ de la saison.
  • Hero World Challenge: Avec une finale de moins de 3 en 69, a terminé T3 à son cinquième départ au Hero World Challenge (T16 / 2013, 1/2014, 4/2015, T6 / 2016, T3 / 2017). À 12-moins de 276, a terminé à égalité avec Tommy Fleetwood, six coups derrière le champion Rickie Fowler.

Saison 2017

Avancé au championnat TOUR de fin de saison pour la cinquième fois en autant de tentatives, terminant la saison n ° 2 au classement FedExCup. A réussi la coupe en 20 des 23 départs, avec la saison mise en évidence par sa troisième victoire au championnat majeur, remportant l’Open Championship à Royal Birkdale. A également ajouté des victoires au Pro-Am et au championnat des voyageurs AT & T Pebble Beach, portant son total à 11 victoires PGA TOUR.

  • Coupe des présidents: En faisant sa troisième apparition consécutive à la Coupe des présidents, il a obtenu un dossier de 3-1-1 pour aider les États-Unis à remporter une victoire de 19-11 contre l’équipe internationale au Liberty National. Jumelé à Patrick Reed, a remporté trois matchs et en a divisé un autre au cours de leurs quatre sessions. Tombé 2 et 1 à Jhonattan Vegas en simple, récoltant des côtes de ses coéquipiers pour n’avoir jamais remporté un match en simple en compétition par équipe en tant que pro.
  • Championnat de TOUR: A commencé le championnat TOUR dans la position n ° 1 au classement FedExCup, mais une arrivée T7 à East Lake n’a pas suffi à retenir Justin Thomas, qui a terminé deuxième à East Lake pour remporter la FedExCup. A affiché quatre scores au pair ou mieux pour réclamer l’indice T7, lui donnant la septième place ou mieux dans chacun des quatre événements des séries éliminatoires de FedExCup.
  • Championnat BMW: A clôturé le championnat BMW avec un 6 de moins de 65 ans pour terminer le T7, maintenant son avance au classement FedExCup avant le championnat TOUR. A ouvert le tournoi avec un 6-sous 65, à trois coups de feu de l’avance de Marc Leishman. Postes du milieu affichés de 70-71.
  • Championnat des technologies Dell: Après être entré dans la ronde finale du Championnat Dell Technologies à deux coups derrière les co-leaders Justin Thomas et Marc Leishman, il a tenu brièvement la tête à 16 sous les 13 trous avant que les bogeys sur deux des cinq derniers trous ne conduisent à un 4 sous les 67. À 14-moins de 270, a terminé à trois coups derrière Thomas et vice-champion pour la deuxième semaine consécutive dans les séries éliminatoires de FedExCup. Avec l’arrivée, a dépassé Dustin Johnson pour reprendre la tête du classement FedExCup, 27 points devant Justin Thomas. A été l’un des quatre joueurs à enregistrer 6-moins 30 sur les neuf premiers dans le tour final (Harold Varner III / 67, Marc Leishman / 70, Jason Day / 66).
  • LA FIDUCIE DU NORD: A chuté à 4-3 en séries éliminatoires sur le PGA TOUR avec sa perte sur le premier trou supplémentaire à un birdie Dustin Johnson à THE NORTHERN TRUST. Détenu une avance de trois coups et 54 trous sur Johnson, qui a été étendu à cinq après cinq trous, mais a affiché son seul double bogey du tournoi au sixième trou de normale 3 lorsqu’il a frappé son coup de départ dans l’eau. Après bogey au neuvième trou et birdie par Johnson au n ° 10, la paire était à égalité à 11 sous. A joué les huit derniers trous pour terminer à égalité à 13 sous avant de perdre les séries éliminatoires. A marqué 1 sous au neuf de la semaine et 12 sous le neuf de retour. Troisième tour 6-moins 64 record de parcours égalés établi par Russell Henley au premier tour. A marqué sa 15e avance / co-avance de 54 trous sur le PGA TOUR, convertissant neuf de ses 11 derniers en victoire. Passé du n ° 3 au n ° 2 au classement FedExCup.
  • Championnat PGA: A terminé T28 au championnat PGA alors qu’il cherchait à remporter la quatrième et dernière étape du Grand Chelem en carrière. S’il l’avait fait, il serait devenu le plus jeune joueur à réaliser l’exploit.
  • Le Championnat Open: Avec des manches de 65-69-65-69, a terminé avec un total de 72 trous de 12 sous 268 pour remporter le 146e Open Championship (et le Claret Jug) par trois coups sur Matt Kuchar, remportant son troisième titre majeur. Un an après que Henrik Stenson et Phil Mickelson se soient affrontés à l’Open, Spieth et Kuchar ont produit leur propre part de drame dans un duel épique dans le duel final au cours des deux derniers tours. A joué les cinq derniers trous à 5 sous. Après un bogey au n ° 13, qui comprenait une décision de 20 minutes qui l’a emmené au practice pendant un injouable, est allé birdie-eagle-birdie-birdie-par. A décroché sa 11e victoire au PGA TOUR et sa troisième de la saison, se hissant au premier rang du classement FedExCup. La victoire est survenue lors de son 121e départ à l’âge de 23 ans, 11 mois et 26 jours, rejoignant Jack Nicklaus en tant que seuls joueurs à avoir remporté trois étapes du Grand Chelem avant l’âge de 24 ans. Nicklaus a remporté le championnat PGA 1963 à l’âge de 23 ans. de 23 ans, 6 mois. Quatre jours seulement avant d’avoir 24 ans, il a remporté 11 victoires avant l’âge de 24 ans, juste derrière les 15 victoires de Tiger Woods (depuis 1983). La victoire à Royal Birkdale a marqué son septième rang parmi les quatre premiers en 19 départs au championnat majeur, n’ayant besoin que d’une victoire au championnat PGA pour terminer le Grand Chelem en carrière. L’Open Championship a marqué sa première participation avec quatre manches dans les années 60 dans un championnat majeur. Ce faisant, il est devenu le cinquième joueur à réaliser l’exploit à l’Open, rejoignant Greg Norman (1983), Nick Price (1994), Tiger Woods (2000), Henrik Stenson (2016). Amélioré à neuf sur 14 lors de la réalisation de la tête / co-chef de file dans la ronde finale d’un événement PGA TOUR, y compris neuf de ses 10 dernières tentatives. Dans l’ensemble, il a occupé la tête / le co-lead 15 fois (sur 70 manches au total) dans les grands championnats (trois fois après le premier tour, quatre fois après le deuxième tour, cinq fois après le troisième tour et trois fois après les victoires). De plus, il a rejoint cette liste de joueurs qui menaient après chaque tour mais étaient à égalité en tête dans au moins un tour des championnats ouverts de 72 trous: Harry Vardon (1899, 1903), J.H. Taylor (1900), Lee Trevino (1971), Gary Player (1974), Jordan Spieth (2017). La semaine comprenait des tours sans bogey assortis de 65 dans les premier et troisième tours, les 65 premiers le liant à Louis Oosthuizen (2015) pour le plus bas tour d’ouverture par un champion de l’Open.
  • Championnat des voyageurs: Dans son premier départ dans le championnat des voyageurs à TPC River Highlands, a ouvert avec un 63, sa ronde d’ouverture faible sur le PGA TOUR, puis a conservé la tête en solo après chaque tour avant de gagner en séries éliminatoires contre son compatriote Daniel Berger 2011 . A creusé un coup de bunker sur le premier trou supplémentaire, n ° 18, pour que birdie remporte son 10e titre en carrière au PGA TOUR à son 120e départ. A rejoint Tiger Woods en tant que seul joueur de l’ère moderne avec 10 victoires au PGA TOUR à l’âge de 24 ans. Cette victoire était la première fois qu’il remportait un tournoi à son premier départ. Amélioration de son dossier en séries éliminatoires à 4-2.
  • DEAN & DELUCA sur invitation: Le champion en titre DEAN & DELUCA Invitational a décroché un sans faute en finale de 5 sous 65 à Colonial pour passer du T8 au T2, un coup en arrière du champion Kevin Kisner. Il s’agissait de la 11e performance de deuxième place de sa carrière. Espérait rejoindre Ben Hogan en tant que seuls joueurs à remporter deux matchs consécutifs DEAN & DELUCA Invitationals, Hogan effectuant l’exploit deux fois (1946-47 et 1952-53). En cinq départs au DEAN & DELUCA Invitational, son record au Colonial comprend désormais cinq top-15 (T2-2017, Won-2016, T2-2015, T14-2014, T7-2013).
  • Zurich Classic de la Nouvelle-Orléans: A fait équipe avec son compatriote texan Ryan Palmer pour terminer quatrième à 22 ans sous la nouvelle équipe de deux hommes, Foursomes / Quatre balles, à la Zurich Classic de la Nouvelle-Orléans. C’était sa deuxième apparition au TPC Louisiana après avoir raté la coupe en 2013.
  • Tournoi des maîtres: Malgré des scores d’ouverture et de clôture de 3 sur 75 lors de sa quatrième participation aux Masters, il a réussi à terminer à 1 sous les 287 et T11 sur la base des scores des deuxième et troisième rondes de 69 à 68, respectivement. A seulement deux coups de la tête après 54 trous, avant que le Sunday 75 ne lui laisse huit coups en arrière. Le 12ème trou par-3, qui a causé sa disparition lors de la phase finale de 2016 (quadruple bogey), a de nouveau frappé lors de la phase finale de 2017 (double bogey). L’arrivée a marqué sa première fois à Augusta pour terminer en dehors des deux premiers.
  • AT&T Pebble Beach Pro-Am: En faisant son 100e départ professionnel PGA TOUR (108 au total, y compris les départs amateurs), il a terminé 19-moins 268 au AT&T Pebble Beach Pro-Am pour une victoire en quatre temps sur Kelly Kraft. À l’âge de 23 ans, 6 mois, 16 jours, a rejoint Tiger Woods (23-5-7) comme les deux seuls joueurs à avoir remporté neuf fois avant l’âge de 24 ans (depuis la Seconde Guerre mondiale). De plus, il est devenu le deuxième plus jeune vainqueur de l’événement, derrière le champion de 1981, John Cook (23 ans et 4 mois). L’athlète parrainé par AT&T a remporté son cinquième départ au Pro-Am AT&T Pebble Beach où il a terminé dans le top 25 à chaque départ: Won-2017, T21-2016, T7-2015, T4-2014 et T22-2013. Avec cette victoire, Spieth a étendu le nombre de joueurs nés aux États-Unis pour remporter le Pro-Am AT&T Pebble Beach à 13, le dernier vainqueur international de l’événement étant Vijay Singh en 2004. Amélioré à sept des 12 en portant le rôle principal / co -lead dans le tour final, y compris sept de ses huit dernières tentatives.
  • Gestion des déchets Phoenix Open: Progressivement, il a gravi les échelons du classement de l’Open de gestion des déchets de Phoenix, ouvrant avec un 1 sous 70 avant de tirer 68-67-67 pour terminer à 12 sous 272 et à égalité pour la neuvième place.
  • Sony Open à Hawaï: Ayant raté la coupe lors de son seul autre départ de l’Open de Sony à Hawaï (2014), il a tiré un 63e de finale pour terminer troisième et huit coups derrière le vainqueur Justin Thomas. A été jumelé avec Thomas les deux premiers jours, obtenant une vue à vol d’oiseau de l’ouverture de Thomas 11-moins 59.
  • Tournoi des Champions SBS: Faisant ses débuts dans la saison PGA TOUR, il a terminé avec un 8 de moins de 65 ans pour terminer T3 au Tournoi des Champions SBS dans sa tentative de devenir le premier joueur à défendre avec succès à Kapalua depuis Geoff Ogilvy (2009-2010). En tête avec 26 birdies, un de plus que le champion Justin Thomas. A marqué son troisième top-trois en autant de départs à l’épreuve réservée aux vainqueurs: 2e-2014, 1er-2016, T3-2017.

Saison 2016

Avancé aux séries éliminatoires FedExCup pour la quatrième saison consécutive, progressant au championnat TOUR à chaque fois. Entré dans la finale de la saison en position n ° 7 au classement FedExCup et terminé T17 à East Lake pour terminer sa saison n ° 9 au classement FedExCup (la meilleure finition par un champion FedExCup en titre). A enregistré 16 top-25 en 21 départs. Parmi ceux-ci, quatre figuraient parmi les cinq premiers, dont des victoires au Tournoi des champions Hyundai et à l’invitation DEAN & DELUCA.

  • Open d’Australie: Ajout de son nom à une liste qui inclut des champions tels que Jack Nicklaus, Gary Player et Greg Norman parmi les joueurs ayant remporté l’Open d’Australie à plusieurs reprises (2014, 2016), battant les Australiens Cameron Smith et Ash Hall lors du premier trou des éliminatoires (le par- 4 18 au Royal Sydney Golf Club) avec un birdie de 15 pieds. A commencé la ronde finale derrière Geoff Ogilvy par deux coups, mais s’est frayé un chemin dans les séries éliminatoires avec un birdie sur le n ° 16 et la parité d’embrayage sauve les deux derniers trous de la réglementation.
  • Ryder Cup: Faisant sa deuxième apparition en Ryder Cup, il est allé 2-2-1 lors de ses cinq matchs lors de la victoire des États-Unis 17-11 à la biennale. A joué dans les cinq matchs à Hazeltine, à égalité pour le plus de joueurs du côté américain (avec Patrick Reed). En partenariat avec Reed lors de chacune des quatre premières séances, 2-1-1.
  • Championnat de TOUR: Le champion en titre de FedExCup est entré dans le championnat TOUR n ° 7 au classement de FedExCup. C’est la deuxième fois que le champion en titre de FedExCup revient à la finale des Playoffs (Brandt Snedeker).
  • Championnat BMW: A ouvert le Championnat BMW avec un 68 sans bogey en route vers une neuvième place dans la deuxième épreuve des éliminatoires FedExCup.
  • Les Barclays: A frappé 17 des 18 verts dans un tour final 69 au Barclays pour terminer T10 avec Justin Thomas, son septième top-10 de la saison et le 39e de sa carrière TOUR.
  • Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational: Terminé T3 au WGC-Bridgestone Invitational malgré les rondes intermédiaires de 71-71. A été 2-over après avoir touché seulement deux greens en régulation sur 12 trous au premier tour avant de frapper les cinq derniers greens en régulation sur les quatre derniers trous birdie et après l’ouverture 68. Le troisième round 71 comprenait 8 (+3) au par-5 16e trou . Il y avait la plupart des coups roulés à un tour, sauf le deuxième tour (13 / R1, 12 / R3, 11 / R4), et n’a nécessité que 95 coups roulés toute la semaine, le moins grand nombre de coups roulés pour n’importe quel joueur du TOUR en 2015-2016. T3 a été le meilleur résultat en trois départs au Bridgestone Invitational et le meilleur résultat en 12 départs aux Championnats du monde de golf.
  • DEAN & DELUCA sur invitation: Il est revenu la semaine suivante avec une victoire de trois coups sur Harris English lors de l’invitation DEAN & DELUCA, ravissant la foule de Fort Worth alors qu’il remportait sa première victoire professionnelle dans son Texas natal. Avec la victoire, son huitième sur le PGA TOUR, est devenu le cinquième Texan à remporter le DEAN & DELUCA Invitational, rejoignant Ben Hogan (1946, 1947, 1952, 1953, 1959), Homero Blancas (1970), Lee Trevino (1976, 1978 ) et Ben Crenshaw (1977, 1990). Sa huitième victoire l’a propulsé au-dessus de Tiger Woods (7) pour la plupart des victoires sur TOUR avant l’âge de 23 ans, derrière seulement Horton Smith qui avait 14 ans. Entré dans la ronde finale avec une avance d’un coup sur le membre du Colonial Country Club Ryan Palmer et Webb Simpson , améliorant son record à six sur 11 en conservant la tête / le co-lead avant le tour final (dont six de ses sept dernières tentatives). La victoire a également mis fin à une séquence de sept vainqueurs consécutifs de la victoire à Colonial. Fini pas pire que le T14 en quatre départs au DEAN & DELUCA Invitational (T7-2013, T14-2014, T2-2015, 1-2016).
  • AT&T Byron Nelson: Avec des rounds de 64-65 dans sa ville natale, AT&T Byron Nelson, s’est retrouvé un coup en arrière du leader après chacun des deux premiers rounds. Avec un 67 de troisième ronde, il est de nouveau entré en finale à la deuxième place, cette fois à deux coups derrière Brooks Koepka. A lutté pour un 4-over 74 en ronde finale pour terminer T18 et cinq coups derrière le champion Sergio Garcia.
  • Tournoi des maîtres: Faire sa défense du titre lors du tournoi des maîtres, a ouvert avec un 6-sous 66 pour prendre une avance de deux coups sur Danny Lee et Shane Lowry. Avec les tours suivants de 74-73, a également tenu la tête du classement après les deuxième et troisième tours. A perdu une avance de cinq tirs sur le neuf de retour à Augusta National, avec un quadruple bogey au 12e trou par-3. A terminé la semaine en partageant la deuxième place avec Lee Westwood, à trois coups du champion Danny Willett. Cherchait à remporter le Masters pour la deuxième saison consécutive de façon fil à fil.
  • Championnats du monde de golf – Match play Dell: Avancé hors du jeu de groupe au match play WGC-Dell avec des victoires sur Jamie Donaldson (3 et 2), Victor Dubuisson (5 et 4) et le bon ami Justin Thomas (3 et 2) avant de perdre contre l’éventuel finaliste Louis Oosthuizen ( 4 et 2) en huitièmes de finale pour un résultat T9. Arrivant au 11e trou par-3 dans son match contre Oosthuizen, les deux joueurs ont frappé l’eau du tee. Oosthuizen a pu gagner le trou avec bogey et mener 2-up, poursuivant sur cette lancée jusqu’à la fin du match. Était l’un des six joueurs à remporter les trois matchs en groupe.
  • Semaines consécutives à l’étranger: Après une semaine de congé après avoir gagné à Maui, a joué deux semaines consécutives à l’étranger, terminant T5 au championnat de golf HSBC d’Abu Dhabi et finaliste à l’Open de Singapour. Dans ce dernier événement, était l’un des 13 joueurs qui n’ont pas réussi à terminer dimanche en raison des orages. Nous sommes revenus lundi matin pour enfoncer un putt de birdie de cinq pieds dans le dernier trou pour couronner un 5 de moins de 66, prenant la tête du club à 11 de moins de 273. Le sud-coréen Song Young-han a clôturé avec trois pairs lundi (y compris un embrayage) Putt de 12 pieds sur le 16e trou) pour remporter l’épreuve co-sanctionnée du Tour d’Asie et du Japon. Avec son caddie régulier reposant d’une blessure à la cheville subie à Abu Dhabi, le manager Jay Danzi a remplacé le cadet à Singapour. L’ancien golfeur du collège de Dartmouth était également sur le sac pour Spieth au Dunlop Phoenix 2014, ce qui a également entraîné une deuxième place.
  • Tournoi des champions Hyundai: A couru loin du terrain au Tournoi des Champions Hyundai, gagnant par huit coups (un timide du record du tournoi pour la plus grande marge de victoire) sur le champion en titre Patrick Reed. À 30 ans et moins de 262, il est devenu le deuxième joueur de l’histoire du TOUR à remporter un événement de 72 trous avec un score de 30 sous la normale ou mieux, Ernie Els remportant le Tournoi des champions Hyundai 2003 à 31 ans et moins de 261. La victoire était le septième de sa carrière, le liant avec Tiger Woods pour le plus de victoires à l’âge de 22 ans ou moins. Seul Horton Smith, avec 14, en a plus avant d’atteindre 23 ans. Amélioré son record en détenant l’avance de 54 trous / co-lead à cinq des neuf, remportant pour la cinquième fois consécutive en détenant au moins une part de la tête avant la dernière manche d’une épreuve TOUR.
  • Hero World Challenge: A terminé l’année civile 2015 avec une quatrième place en solo dans sa défense du titre au Hero World Challenge en décembre, à cinq coups du champion Bubba Watson. La semaine comprenait un trou en un sur le deuxième trou de normale 3 lors du premier tour (6 fers).
  • Championnats du monde de golf-Champions HSBC: À ses débuts dans la saison, il a obtenu un brevet de 68-72 pour ouvrir le Championnat du monde de golf-HSBC Champions à Shanghai. A grimpé en lice avec un troisième tour, sans bogey, 9-moins 63, son plus bas tour sur TOUR depuis un 10-moins 61 dans le troisième tour de la John Deere Classic 2015. Reprend la place de n ° 1 au classement mondial officiel de golf avec sa performance T7.

Saison 2015

Couronné une saison historique de cinq victoires qui comprenait deux victoires majeures en remportant le TOUR Championship by Coca-Cola pour devenir le champion FedExCup. A réalisé 21 des 25 coupes avec 15 top-10 au cours d’une saison où il a remporté les honneurs du joueur de l’année.

  • Open d’Australie: À l’Open d’Australie fin novembre, le champion en titre a eu la chance de forcer la mort subite avec Matt Jones avec un eagle-3 au 72e trou. Incapable de se convertir, s’est contenté d’un birdie et d’une part de la deuxième place avec l’Aussie Adam Scott à 7-moins de 277.
  • Coupe des présidents: A gagné 3-2-0 lors de ses cinq matches de Coupe des Présidents lors de la victoire de l’équipe américaine 15½-14½ en Corée du Sud.
  • Championnat TOUR de Coca-Cola: Entré à East Lake GC pour la finale de la saison au n ° 2 au classement FedExCup avant de repartir avec une victoire de quatre coups au TOUR Championship par Coca-Cola. Devenu le plus jeune vainqueur de la FedExCup et du TOUR Championship by Coca-Cola, à l’âge de 22 ans et 2 mois. A réclamé sa sixième victoire sur le PGA TOUR lors de son 83e départ sur le PGA TOUR et a décroché sa cinquième victoire de la saison, devenant le sixième joueur depuis 1980 à remporter cinq fois ou plus dans une saison: Tom Watson (1980), Nick Price (1994), Vijay Singh (2004), Woods (1999-2003, 2005-07, 2009 et 2013) et Jason Day (2014-15). Devenu le plus jeune joueur depuis Horton Smith (a eu 21 ans au milieu de la saison) en 1929 pour gagner cinq fois en une saison. A battu le record du PGA TOUR pour le plus d’argent gagné en une saison, avec 12 030 465 $. Singh (2004) détenait le record précédent (10 905 166 $). Est le troisième joueur à remporter le championnat américain Open et TOUR la même année, rejoignant Curtis Strange (1988) et Retief Goosen (2004). La victoire à Atlanta le ramène au n ° 1 du classement mondial officiel du golf, marquant la première fois que le joueur n ° 1 du classement officiel mondial du golf change en six semaines consécutives.
  • Championnat PGA: A terminé deuxième au championnat PGA à Whistling Straits. Grâce à cette performance et McIlroy terminant en dehors du top six (17e), a dépassé la première place mondiale au classement officiel mondial de golf à 22 ans et 20 jours. A revendiqué la première place mondiale après le début du 71 PGA TOUR, ce qui en fait le 18e joueur à occuper la position de n ° 1 et le deuxième plus jeune, derrière Woods, à avoir réussi l’exploit. Avec son deuxième solo au dernier championnat majeur de l’année, il n’est devenu que le troisième joueur depuis 2005 à se classer parmi les cinq premiers dans chacune des quatre tournois majeurs de la saison (Rickie Fowler en 2014 et Woods en 2005). Avec des scores de 71-67-65-68 (17 en-dessous), a disputé les 16 tours de championnat majeurs de la saison dans un total combiné de 54 en-dessous du par. Avec ses quatre scores inférieurs au pair dans le Wisconsin, il a complété les quatre tournois majeurs de la saison avec 14 rounds de scores inférieurs au pair, dont 11 dans les années 60.
  • Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational: Tourné dans son 14e top-10 de la saison après un 66e de finale, il lui a laissé T10 au Championnat du monde de golf-Bridgestone Invitational.
  • Le Championnat Open: Il a effectué une course galante mais a terminé le T4 et n’était qu’à un coup des éliminatoires de l’Open Championship dans sa tentative de remporter les trois premières étapes du Grand Chelem. Avec trois rondes dans les années 60 à St. Andrews, a affiché 10 des 12 rondes sous le par dans les tournois majeurs cette saison, avec un troisième tour 1 sur 71 à Chambers Bay et le troisième tour 72 cette semaine marquent les seules exceptions. L’arrivée en T4 est arrivée à son troisième départ en Championnat Open.
  • John Deere Classic: Vaincu Tom Gillis au deuxième trou des séries éliminatoires au John Deere Classic pour remporter sa deuxième victoire au tournoi tout en remportant sa quatrième victoire de la saison. Il est devenu le premier joueur à avoir remporté quatre fois au cours d’une saison avant l’Open Championship depuis que Woods a remporté cinq fois en 2000. Il a converti l’avance de 54 trous lors de ses trois dernières victoires, le Masters Tournament, l’US Open et le John Deere Classic. Est devenu le huitième joueur différent à gagner quatre fois ou plus au cours d’une saison au cours des 25 dernières années, datant de la saison 1991. A enregistré un record de carrière de moins de 10 ans sous 61 ans samedi au TPC Deere Run, y compris un record personnel deux aigles en un tour.
  • US Open: A inscrit un 1 sous 69 lors de la ronde finale de l’US Open, rebondissant d’un double bogey sur le 71e trou avec un birdie à deux coups roulés sur le dernier pour terminer 5 sous 275, un coup sûr de Louis Oosthuizen et Dustin Johnson . Il a dû attendre le dernier groupe pour jouer avant de pouvoir remporter sa quatrième victoire sur le TOUR après que Dustin Johnson ait effectué un coup roulé d’un peu plus de 12 pieds. Entré dans le tour final dans une égalité à quatre voies pour la tête, mais a émergé pour devenir juste le sixième joueur à remporter le tournoi des maîtres et l’US Open dans la même saison, rejoignant Woods (2002), Nicklaus (1972), Palmer (1960), Ben Hogan (1951, 1953) et Wood (1941). Dans l’ensemble, il est le 16e à remporter la veste verte et l’US Open en carrière. De plus, est devenu le plus jeune joueur à remporter deux tournois majeurs depuis Gene Sarazen en 1922, le plus jeune à remporter l’US Open depuis Bobby Jones en 1923 (neuvième plus jeune au classement général) et le premier joueur depuis Rory McIlroy (Open Championship 2014, 2014 PGA Championship) pour gagner deux majors en un an. A rejoint Woods en tant que deux seuls joueurs depuis 1940 avec quatre victoires avant l’âge de 22 ans (21 ans, 10 mois, 25 jours par rapport à Woods remportant son quatrième titre au Masters à 21 ans, 3 mois, 14 jours). Avec la victoire, est devenu le premier champion de l’US Open du Texas depuis Tom Kite en 1992 et le premier Texan à mener après 54 trous et à remporter l’US Open depuis Hogan en 1953. A enregistré la sixième victoire consécutive en majeur par le leader des 54 trous . Détenait également une part de l’avance au deuxième tour. Sa victoire a marqué le cinquième titre consécutif de championnat majeur par un joueur de moins de 30 ans, la meilleure séquence depuis 1924.
  • le tournoi commémoratif présenté par Nationwide: Dimanche, il a gagné 21 places au classement du tournoi commémoratif, grâce à une finale de 7 sous 65, terminant troisième en solo à son troisième départ de Muirfield Village. A terminé sa ronde un peu moins de deux heures et demie avant que le dernier groupe ne termine le jeu.
  • Crowne Plaza Invitational at Colonial: Le favori local a ouvert avec une part de la tête du premier tour au Crowne Plaza Invitational après un 6 de moins de 64 ans. Il a glissé à un 3-plus de 73 le deuxième jour, mais a rebondi avec des rondes de week-end de 67-65 (dont un de 19 pieds birdie au 72e trou) pour terminer un coup derrière le champion Chris Kirk. Seul bogey de la ronde finale est venu au 16e trou par-3, où il a vu une séquence de 183 trous sans un putt à trois se terminer.
  • Tournoi des maîtres: A mené le Tournoi des Maîtres par quatre tirs contre Justin Rose avant la finale avant de tirer un 2-sous 70 pour gagner par quatre tirs contre Phil Mickelson et Rose pour remporter la cinquième victoire fil à fil de l’histoire de l’événement. Depuis 1900, rejoint Woods, Gene Sarazen et Tom Creavy en tant que joueurs pour remporter trois tournois PGA TOUR, avec au moins un tournoi majeur, avant d’avoir 22 ans depuis 1900. Devient le troisième joueur différent (Woods et Sergio Garcia) depuis 1940 à remporter trois fois sur le PGA TOUR avant d’atteindre leur 22e anniversaire. Est également devenu le deuxième plus jeune vainqueur du Masters derrière Woods (1997). Est le premier joueur à atteindre 19 sous à tout moment au cours d’un tour de maîtrise. Est le premier joueur à entamer sa carrière de maître avec huit tours consécutifs au pair ou mieux.Tied Woods (1997) pour le meilleur score de 72 trous du tournoi (270, 18-under). Il a battu le record de 54 trous de Raymond Floyd et Woods avec un 16 de moins de 200. Il a tiré un 130 pour battre le record des Floyd (1976) Masters pour les 36 premiers trous les plus bas d’un coup. A égalé le score d’ouverture le plus bas à 36 trous dans un championnat majeur, rejoignant Martin Kaymer (2014 U.S. Open et 2014 Open Championship), Brandt Snedeker (2012 Open Championship) et Nick Faldo (1992 Open Championship). Correspond à la plus grande avance de 36 trous au Masters (cinq coups) établie à l’origine par Herman Keizer (1946), Jack Nicklaus (1975) et Floyd (1976). Les quatre joueurs ont ensuite gagné. Est le plus jeune leader de 18 trous (2015) et le leader de 54 trous (2014) de l’histoire des maîtres. Avec 28, a enregistré le plus de birdies par n’importe quel joueur au Masters. Il est également devenu le cinquième gagnant du fil à fil, avec Craig Wood (1941), Arnold Palmer (1960), Nicklaus (1972) et Floyd (1976). Amélioré à un pour cinq lorsque vous maintenez la tête / co-tête de troisième ronde sur TOUR. A détenu au moins une part de la tête après cinq (y compris le tour final) de ses huit tours au Masters. Coups de 71-70-70-72 lors de son premier départ au Masters en 2014 (T2). Avant sa victoire, Ben Crenshaw était le dernier natif du Texas à remporter le Masters. Est le 13e plus jeune vainqueur du championnat majeur depuis 1900.
  • Shell Houston Open: Une semaine plus tard, au Shell Houston Open, il a repris là où il s’était arrêté à San Antonio, prenant une avance de trois coups en finale. En route vers un match des moins de 70 ans dimanche, a coulé un putt de 12 pieds sur le 72e trou pour rejoindre les séries éliminatoires avec J.B.Holmes et le vainqueur du Shell Houston Open de 2008 Johnson Wagner. Quand il n’a pas pu sauver un pair sur le premier trou supplémentaire, le n ° 18, a chuté de la session de prolongation. Se dirigerait vers le Masters la semaine suivante avec une victoire et deux finalistes à ses trois départs menant à Augusta. Had his parents and sister in the gallery for the first time when he had a real chance at victory.
  • Valero Texas Open: In his next start, at the Valero Texas Open, birdied four of his last five holes Sunday at TPC San Antonio, but the late charge wasn’t enough to catch hometown favorite Jimmy Walker, who won by four strokes. His second-place finish moved the Texas native to No. 4 in the Official World Golf Ranking.
  • Championnat Valspar: Two years after his T7 finish at the Valspar Championship en route to earning Special Temporary Membership to the PGA TOUR, took it to the next level. In 2013, he holed a flop shot on the par-3 17th hole Sunday to help notch the T7. In 2015, that proved to be the pivotal hole to securing his second career PGA TOUR win. Began the final round trailing 54-hole leader Ryan Moore by a stroke at 8-under 205. His 2-under 69 Sunday was good enough to join a playoff with Patrick Reed and 2008 Valspar Championship winner Sean O’Hair. Following pars by the trio on the first two extra holes, sank a 28-foot birdie-2 on the third hole of sudden death, No. 17, to clinch the victory over O’Hair and Reed. Two years earlier, succumbed to Reed in a playoff at the Wyndham Championship. With the win, joined Woods, Sergio Garcia and Robert Gamez as the only players to claim two PGA TOUR titles before age 22.
  • Northern Trust Open: Bogeyed the 72nd hole at the Northern Trust Open to finish one shot out of the James Hahn-Dustin Johnson-Paul Casey playoff, recording a T4 finish with three others at Riviera CC. It marked his third top-10 of the season.
  • AT&T Pebble Beach National Pro-Am: Two weeks later, made a charge at the AT&T Pebble Beach National Pro-Am, posting four rounds in the 60s. Recorded back-to-back, 4-under 68s on the weekend at Pebble Beach to claim a T7 with Matt Jones and 54-hole leader Jim Furyk at 16-under 271.
  • Gestion des déchets Phoenix Open: In his first start at the Waste Management Phoenix Open, posted four sub-par scores (70-68-70-65) to finish at 11-under 273 at TPC Scottsdale, good for a T7 with Freddie Jacobson and Graham DeLaet. Immediately after signing his scorecard Sunday, hopped in a rented SUV with several other PGA TOUR players to attend the Super Bowl between the Seattle Seahawks and New England Patriots in nearby Glendale later that afternoon.
  • Hero World Challenge: The following week, maintained his momentum by overwhelming the field at the Hero World Challenge outside Orlando. Opened with a 6-under 66 at Isleworth G&CC to take the first-round lead and never looked back. Led by two at the halfway mark then took control of the event with a 9-under 63 in the third round. Coasted from there, shooting another 66 on the final day to defeat Henrik Stenson by a tournament-record-breaking 10 shots. His 26-under 262 was also a tournament record, and he became the first wire-to-wire winner in tournament history. The previous margin-of-victory record came courtesy of Tiger Woods in 2007, when he defeated Zach Johnson by seven strokes. Woods also watched his previous tournament 72-hole scoring record disappear (266 at Sherwood CC in 2007).

2014 Season

Extremely consistent sophomore season, making the cut in 24 of 27 starts and recording eight top-10 finishes (one shy of the nine he recorded in 2013). Campaign highlighted by a berth on the U.S. Ryder Cup team, as well as runner-up finishes at the Masters Tournament and Hyundai Tournament of Champions and a T4 outing at THE PLAYERS Championship.

  • Emirates Australian Open: Broke free from a crowded leaderboard after 54 holes of the Emirates Australian Open at The Australian GC to capture his first international victory. Shot a final-round 63 that included nine birdies and no bogeys to overwhelm the field and win by six shots. Defeated Rod Pampling after shooting rounds of 67-72-70-63 in Sydney.
  • Dunlop Phoenix: Had four rounds in the 60s at the Japan Golf Tour’s Dunlop Phoenix in late-November 2014. After opening 69-64-68 at Phoenix CC, trailed Hideki Matsuyama by two strokes. Dropped from his tie-for-second position on the final day when he shot a 2-under 69 to T3 with Brendan Jones, a stroke out of the Matsuyama-Hiroshi Iwata playoff that Matsuyama won.
  • Ryder Cup: At the Ryder Cup, went 2-1-1 in his four matches in the European victory in the biennial event at Gleneagles in Scotland.
  • Championnat TOUR de Coca-Cola: Closed the season with a T27 at the TOUR Championship by Coca-Cola and a No. 15 finish in the FedExCup standings.
  • Championnat BMW: Finished T8 at the BMW Championship at Cherry Hills CC outside Denver with rounds of 67-70-68-67.
  • Championnat des joueurs: Was tied for the lead with Martin Kaymer after 54 holes of THE PLAYERS Championship, his first start at TPC Sawgrass. It marked the eighth time in his short career that he began a final round inside the top five. En route to doing so, was the only player in the field to play his first 54 holes bogey-free. The streak ended with a bogey on the fifth hole Sunday, giving him a total of 58 holes (and 73 overall dating to the fourth hole of the final round of the RBC Heritage). After taking the lead at 14-under-par with a birdie on the fourth hole, posted five bogeys over the next 11 holes (Nos. 5, 9, 10, 14 and 15) without making a birdie. Fell out of contention and finished T4 with Justin Rose, good for his sixth top-10 of the season. Defending John Deere Classic champion returned to TPC Deere Run, where he followed an opening-round, even-par 71 with scores of 64-67-66 to finish at 16-under and T7. Began the third and final rounds five and six strokes back, respectively, exactly as he had done the year before in the event, before winning in sudden death.
  • Tournoi des maîtres: Finished T2 in his first career start in the Masters Tournament, with rounds of 71-70-70-72. Joined a list of five other players to open their Masters career with three consecutive sub-par rounds. Held a share of the third-round lead with eventual winner Bubba Watson. Watson closed with a 69 to his 72. Is the fifth first-year player to hold the third-round lead at the Masters. The others are Horton Smith (1934), Ralph Guldahl (1937), Bert Yancey (1967) and Brian Henninger (1995). Smith was the only to go on to victory.
  • Valero Texas Open: In March, returned to TPC San Antonio for his third consecutive start in the Valero Texas Open. Overcame bogeys on six of his first seven holes and a 3-over 75 in his opening round, with scores of 70-68-71 to claim a T6 with three others.
  • AT&T Pebble Beach National Pro-Am: Posted rounds of 67-67-78-67 to finish at 8-under and T4 in his second start at the AT&T Pebble Beach National Pro-Am (T22 in 2013).
  • Farmers Insurance Open: Held the second-round lead at the Farmers Insurance Open but finished T19 after weekend rounds of 75-75.
  • Humana Challenge en partenariat avec la Fondation Clinton: Finished runner-up at the Hyundai Tournament of Champions, one stroke behind champion Zach Johnson. The runner-up performance was the fourth of his career, with three during the 2013 season, most recently at the TOUR Championship by Coca-Cola.

Saison 2013

Turned in one of the top rookie performances in the history of the PGA TOUR, with highlights including a victory at the John Deere Classic (one of nine top-10 finishes) and his selection by captain Fred Couples to be on the U.S. Presidents Cup team. Finished the year No. 7 in the FedExCup, with 18 made cuts in 23 starts.

  • Coupe des présidents: Was picked by U.S. team captain Fred Couples for his first Presidents Cup team. Became the first rookie to play for the U.S. team in the biennial event. Won two matches and lost two in his initial Presidents Cup appearance playing for the U.S. team.
  • Championnat TOUR de Coca-Cola: FedExCup Playoffs season included a T19 finish at The Barclays, T4 at the Deutsche Bank Championship, T16 at the BMW Championship and T2 at the TOUR Championship by Coca-Cola. The latter included an electrifying 6-under 64 in the final round at East Lake, leading to a seventh-place finish in the FedExCup, the best performance by a rookie. Became the lone rookie and the youngest in TOUR history to qualify for the event (20 years, 1 month, 26 days).
  • Championnat de la Deutsche Bank: Highlighted by a career-low 9-under 62 in the final round, finished T4 at the Deutsche Bank Championship, five strokes behind Henrik Stenson. It equaled the lowest final-round score in the 11-year history at TPC Boston (Charley Hoffman in 2010). The performance also marked his eighth top-10 finish of the season.
  • Championnat de Wyndham: Lost to Patrick Reed in a playoff at the Wyndham Championship when Reed made a birdie-3 on the second extra hole (No. 10). On the first playoff hole (No. 18), he drained a putt from 26 feet to save par and force a second extra hole. Reed had a chance to win on the first playoff hole from just over 7 feet but missed.
  • John Deere Classic: Made history at the John Deere Classic when, at age 19 years, 11 months, 18 days, became the youngest winner on the PGA TOUR since Ralph Guldahl won the 1931 Santa Monica Open at age 19 years, 2 months, 4 days. Since 1900, is only the fourth player under age 20 to win on TOUR. Win came in 24th career PGA TOUR start, his 16th as a professional. Birdied his last three holes in the final round, highlighted by a holed 45-foot bunker shot on the 72nd hole to force sudden death with defending champion Zach Johnson and David Hearn. Won with a par-4 on the fifth extra hole (No. 18). With the win, earned full membership status on TOUR and became eligible for the FedExCup Playoffs. Had 614 Non-Member FedExCup points added to the 500 points earned for the win and moved to 11th in the FedExCup standings. The win also earned him the last invitation into The Open Championship at Muirfield.
  • AT&T National: Notched his fifth top-10 finish of the season, with a sixth-place effort at the AT&T National. At 7-under, shared the lead at the midway point.
  • US Open: Shared medalist honors at the U.S. Open qualifying event at Dallas’ Lakewood CC in early June. Tied with Edward Loar and Matt Weibring at 8-under 134. Shot rounds of 67-67 to earn his second consecutive U.S. Open invitation (T21 in 2012).
  • Crowne Plaza Invitational at Colonial: Local favorite finished T7 in his first start at the Crowne Plaza Invitational at Colonial. The last player to win the event in his first start at Colonial was Sergio Garcia in 2001.
  • RBC Heritage: Earned his third top-10 finish in his seventh start of the season, finishing T9 at the RBC Heritage.
  • Tampa Bay Championship presented by EverBank: A week later, kept the heat on at the Tampa Bay Championship. Following a 1-over 72 in the first round at the Copperhead Course, rallied with rounds of 68-69-70 to claim a share of seventh place with six others. The finish was highlighted by a chip-in birdie Sunday at the par-3 17th. With the top-10, earned Special Temporary Member status, making him eligible for unlimited sponsor exemptions for the remainder of the year in his attempt to earn his PGA TOUR card.
  • Puerto Rico Open presented by seepuertorico.com: Finished T2 at the Puerto Rico Open to record his first career top-10 on TOUR in only three starts as a professional (played eight as an amateur). Finished one shot behind Scott Brown, who made birdie-5 on the last hole to claim the win and avoid a playoff. Came close to becoming the second-youngest winner in TOUR history. During the third round, on No. 11, made his first career PGA TOUR hole-in-one.
  • Championnat de Colombie: A week later, at the Colombia Championship, opened and closed with 67s to T4 in Bogota.
  • Panama Claro Championship: Played in two early season Korn Ferry Tour events, turning in top-10s in both. Fired a final-round 66 at the Panama Claro Championship to T7.

Faits saillants amateurs

  • Won the Texas Class 5A High School State Championship in 2009, 2010 and 2011.
  • Played college golf at the University of Texas. In freshman year won three events and led the team in scoring average. Helped his team win the NCAA championship, was named to the All-Big 12 Team, Big 12 Freshman of the Year and Player of the Year, and was
  • Won the U.S. Junior Amateur twice (2009 and 2011) to become the only golfer other than Tiger Woods to have won that championship multiple times.
  • Finished T16 at the 2010 HP Byron Nelson Championship, becoming the sixth-youngest player to make a cut on TOUR, at 16 years, 9 months, 24 days.
  • Made five starts as an amateur on the PGA TOUR, highlighted by a T21 (low amateur) at the 2012 U.S. Open. Earned a spot in the 2012 U.S. Open as an alternate after Brandt Snedeker withdrew. Became the No. 1-ranked player in the World Amateur Golf Ranking
  • Was an AJGA first-team All-American in 2008, 2009 and 2010. Named AJGA Rolex Player of the Year in 2009.