Fin du lundi: Hatton décroche sa première victoire au PGA TOUR


Le vent et l’eau font des ravages pour la deuxième fois en deux semaines sur le PGA TOUR, mais Tyrrell Hatton dompte les conditions difficiles et ses nerfs pour s’accrocher avec un tour final 74 pour une victoire d’un coup sur Marc Leishman (73) et deux sur Sungjae Im (73) au Arnold Palmer Invitational présenté par Mastercard. C’est la première victoire de Hatton sur le TOUR à son 60e départ alors qu’il passe de 81e à 14e au classement FedExCup. Il est le premier joueur anglais à remporter l’Arnold Palmer Invitational et obtient une exemption de trois ans sur TOUR. Il devient également le premier joueur depuis Geoff Ogilvy à l’US Open de 2006 à gagner avec deux tours au-dessus du pair ce week-end. Pendant ce temps, Im n’est que le troisième joueur de moins de 22 ans à diriger la FedExCup.

Bienvenue à l’arrivée du lundi.

TROIS CLÉS DU SUCCÈS

1. Une fois qu’il a pris les devants, il n’a pas lâché prise. Les leaders des premier, deuxième et troisième tours ne gagnent souvent pas. Hatton? Tout ce qu’il a fait, c’est de se convertir sur ses premières pistes de 36 et 54 trous sur TOUR, et dans certaines des conditions les plus difficiles que les joueurs verront toute la saison. C’était dur? Même les gagnants, et il y avait plusieurs gagnants, semblaient sonnés. Joel Dahmen, qui a tiré 1-sous 71 pour terminer T5 et obtenir une place au Championnat Open avec Keith Mitchel (71) et Danny Lee (75) au Royal St.George’s en juillet, a déclaré: «Je ne sais pas si je ‘ai déjà joué quatre jours plus difficiles. ” Mitchell ajouté: “Presque impossible.” Pour en savoir plus sur le fait que Hatton devienne le cinquième vainqueur international consécutif à Bay Hill, cliquez ici.

2. Il a apprivoisé les trous de fermeture. Hatton a réussi un doublé de 3 sous le long 17e trou par-3 et potentiellement 18 par-4 potentiellement désastreux pour la semaine, frappant les verts 75% du temps et refusant de faire un seul bogey. C’était 3,5 tirs de mieux que le terrain, et plus que ce qui expliquait sa marge de gain. Pas qu’il était totalement confiant sur ces trous. “Le 5-fer en 17”, a-t-il déclaré dimanche. «C’est incroyable les pensées que vous pouvez avoir à l’impact, car à l’impact, je pensais vraiment que j’avais frappé une coupure filante dans l’eau. Donc, lever les yeux et voir qu’il y a un petit bébé dans la broche, c’est évidemment que j’étais assez soulagé. »

3. Il ne s’est pas auto-détruit. Hatton a admis que David Feherty l’avait parfaitement résumé à l’émission de NBC: “Il est gentil avec tout le monde sauf lui-même.” Hatton a attrapé un coup de vent et a doublé le 11e trou, mais n’a pas débordé comme il aurait pu le faire par le passé. «Oui, c’était vraiment difficile là-bas et, évidemment, j’étais frustré parfois, mais loin des explosions dont je suis capable», a déclaré Hatton, qui a réussi ce qu’il a appelé le meilleur coup de départ de la journée au 12e trou. «C’est juste un de ces jours où tu dois juste rester là-dedans, et la patience est l’une des choses les plus difficiles avec moi. Dire que j’ai tiré, qu’est-ce que c’était? 3-over pour le week-end et a fini par gagner le tournoi. Si tu m’avais dit que vendredi soir, je ne t’aurais pas cru. »

OBSERVATIONS

Leishman profite de la saison stellaire

Gardez un œil sur Marc Leishman au championnat THE PLAYERS et au-delà. Le vainqueur du Farmers Insurance Open plus tôt cette saison, Leishman visait sa deuxième victoire à l’Arnold Palmer Invitational; il aurait été juste là si Hatton avait glissé, ou si le putt du long birdie de Leishman avait chuté au 17e trou. En l’état, la deuxième place signifie qu’il a une victoire (2017), une deuxième (2020) et une troisième place (T3 / 2011) en 11 départs à Bay Hill. “Ce n’était pas le début que je recherchais aujourd’hui et j’ai vraiment combattu”, a déclaré Leishman, qui a ouvert avec deux pairs mais a doublé le troisième trou. «J’ai réussi un birdie sur les par-5 sur les neuf derniers et c’est ce que vous avez à faire ici. Donc, oui, un peu déçu, mais ce fut une semaine forte. Les signes sont bons pour la semaine prochaine. Tyrell a bien joué, a fait ce qu’il devait faire et sur un terrain de golf vraiment très difficile. » Pour en savoir plus sur qui joue bien dans THE PLAYERS, cliquez ici.

McIlroy voit des parallèles avec l’année dernière

Le n ° 1 mondial McIlroy a fait deux doubles bogeys sur les neuf premiers et sortit en 40 en route vers un tour final 76. Pourtant, il n’a pas terminé en dehors du top six lors de ses quatre derniers départs à Bay Hill, et n’a pas ‘ai pas terminé parmi les cinq premiers en six départs de TOUR cette saison. Pour en revenir à sa victoire au TOUR Championship et à FedExCup la saison dernière, cela fait sept d’affilée. McIlroy, qui s’est classé dans le top 10 du classement dans 21 de ses 22 derniers tours sur TOUR, rejoint Tiger Woods en tant que seuls joueurs avec au moins sept top-cinq consécutifs depuis 2000. «Deux coups lâches m’ont coûté en quelque sorte, », A déclaré McIlroy. “Le troisième coup sur 6 puis le coup de départ sur 9.” Mais il n’était pas sans optimisme dans sa défense du titre chez THE PLAYERS. “Il y a beaucoup de similitudes entre le début de cette année et le début de l’année dernière”, a-t-il déclaré. “Beaucoup de chances de ne pas convertir, mais sachant que le jeu est à peu près là.”

QUOTEBOARD

“Vous devez croire en vous, sinon vous n’avez aucune chance.” – Tyrrell Hatton

“Vous aimeriez, mais si vous jouez comme ça, vous avez un long chemin à parcourir.” – Brooks Koepka (81-71 le week-end, T47) sur son désir de revenir au n ° 1 mondial.

“Je l’ai totalement bloqué.” – Bryson DeChambeau (71e, 4e place) lors de son tir d’approche depuis le rough sur 18, qui a à peine franchi le danger avant de rouler dans le birdie de 13 pieds putt

RÉCOMPENSES WYNDHAM

Le Wyndham Rewards Top 10 est une compétition qui dure toute la saison et qui offre un bonus de 10 millions de dollars aux 10 golfeurs qui terminent la saison régulière au Wyndham Championship dans le top 10 des points FedExCup. Le joueur au sommet du classement gagnera 2 millions de dollars, avec des gains variables pour les autres jusqu’à 500 000 $ pour le 10e.

Il y a eu de grands changements après Arnold Palmer Invitational, avec la troisième place Sungjae Im prenant la place de Justin Thomas en pole position. Pendant ce temps, le runner-up Marc Leishman passe de la 13e place au Top 10 des Wyndham Rewards au 7e rang.

Voici à quoi ressemble le classement avant le championnat THE PLAYERS: