Adam Scott PGA TOUR Profile – Nouvelles, statistiques et vidéos


Statut exonéré

  • TOUR DE LA PGA: Gagnant, The Genesis Invitational (jusqu’en 2022-2023)

TOUR JOINT

Victoires PGA TOUR (14)

  • 2003 Championnat de la Deutsche Bank
  • 2004 Championnat des joueurs, Booz Allen Classic
  • 2005 Nissan Open
  • 2006 LE TOUR Championship présenté par Coca-Cola
  • 2007 Shell Houston Open
  • 2008 Championnat EDS Byron Nelson
  • 2010 Valero Texas Open
  • 2011 Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational
  • 2013 Tournoi des Maîtres, The Barclays
  • 2014 Crowne Plaza Invitational at Colonial
  • 2016 Le Honda Classic, Championnats du monde de golf-Championnat de Cadillac
  • 2020 The Genesis Invitational

Victoires internationales (14)

  • 2001 Championnat Alfred Dunhill PGA [SAf]
  • 2002 Qatar Masters [Eur]
  • 2002 Championnat écossais de la PGA de Gleneagles [Eur]
  • 2003 Scandic Carlsberg Scandinavian Masters [Eur]
  • 2005 Johnnie Walker Classic [Eur]
  • 2005 Open de Singapour [Asia]
  • 2006 Open de Singapour [Asia]
  • 2008 Commercialbank Qatar Masters [Eur]
  • 2009 open d’Australie [Aus]
  • 2010 Barclays Singapore Open [Asia]
  • 2012 Talisker Masters [Aus]
  • 2013 Championnat australien de la PGA [Aus]
  • 2013 Talisker Masters [Aus]
  • 2019 Championnat australien de la PGA

Victoires supplémentaires (3)

  • 2005 Nissan Open [unofficial, 36 holes]
  • 2013 PGA Grand Slam of Golf
  • 2013 ISPS Handa World Cup [with Jason Day]

ENREGISTREMENT EN MATCH

TOUR DE LA PGA (4-0)

  • 2005 Vaincu Chad Campbell, Nissan Open
  • 2008 Vaincu Ryan Moore, EDS Byron Nelson Championship
  • 2013 Vaincu Ángel Cabrera, Tournoi des Maîtres
  • 2014 Vaincu Jason Dufner, Crowne Plaza Invitational à Colonial

Équipes nationales

  • Coupe des présidents 2003, 2005, 2007, 2009, 2011, 2013, 2015, 2017, 2019
  • Coupe du monde 2001, 2002, 2013, 2016

Personnel

  • Le héros du golf est son compatriote Greg Norman, qui, avec l’ancien entraîneur Butch Harmon, l’a exhorté à jouer plusieurs saisons sur le circuit européen.
  • Le premier entraîneur était son père Phil, un ancien pro du club.
  • Possède des résidences aux Bahamas et en Suisse.
  • Épouse mariée, Marie, lors d’une cérémonie surprise aux Bahamas après les Masters 2014.

Intérêts particuliers

  • Musique, design, architecture, photographie, surf, montres

FAITS SAILLANTS DE L’ANNÉE ACTUELLE

  • The Genesis Invitational: A remporté son 14e titre PGA TOUR à The Genesis Invitational, gagnant par deux coups après une finale de 70 tours. Win est arrivé à son 325e départ à l’âge de 39 ans, 215 jours. Détenu une part de l’avance de 54 trous, convertissant une avance / co-avance de 54 trous en victoire pour la huitième fois en 12 tentatives. Confronté à un déficit de huit coups après le premier tour (72), le plus grand dépassé par un vainqueur depuis Kevin Na à A Military Tribute à The Greenbrier en 2018. Devenu le troisième Australien à gagner sur TOUR en six étapes et le premier pour gagner The Genesis Invitational depuis 2011.
  • Safeway Open: Tenu co-leader du premier tour après une ouverture de 65 au Safeway Open avant de terminer T17. Tombé à 2 pour 13 dans sa carrière, convertissant le leader / co-leader de 18 trous en victoire. A marqué son score le plus bas au premier tour depuis l’Invitational Arnold Palmer 2014 présenté par Mastercard. Co-dirigé le peloton à Eagles (2) avec Rafael Campos et Roger Sloan.

Faits saillants de carrière

Saison 2020

  • The Genesis Invitational: A remporté son 14e titre PGA TOUR à The Genesis Invitational, gagnant par deux coups après une finale de 70 tours. Win est arrivé à son 325e départ à l’âge de 39 ans, 215 jours. Détenu une part de l’avance de 54 trous, convertissant une avance / co-avance de 54 trous en victoire pour la huitième fois en 12 tentatives. Confronté à un déficit de huit coups après le premier tour (72), le plus grand dépassé par un vainqueur depuis Kevin Na à A Military Tribute à The Greenbrier en 2018. Devenu le troisième Australien à gagner sur TOUR en six étapes et le premier pour gagner The Genesis Invitational depuis 2011.
  • Safeway Open: Tenu co-leader du premier tour après une ouverture de 65 au Safeway Open avant de terminer T17. Tombé à 2 pour 13 dans sa carrière, convertissant le leader / co-leader de 18 trous en victoire. A marqué son score le plus bas au premier tour depuis l’Invitational Arnold Palmer 2014 présenté par Mastercard. Co-dirigé le peloton à Eagles (2) avec Rafael Campos et Roger Sloan.

Saison 2019

Qualifié pour les Playoffs FedExCup pour la 13e fois, accédant au championnat TOUR pour la huitième fois à l’ère FedExCup et terminant la saison n ° 6 au classement FedExCup. Est devenu l’un des neuf joueurs à se qualifier pour les séries éliminatoires dans chacune des 13 premières saisons de l’ère FedExCup. A représenté le troisième résultat dans le top 10 du classement de FedExCup et son meilleur depuis qu’il a terminé n ° 4 en 2015-16, obtenant également son plus grand top-10 (9) depuis cette saison. A terminé deux finalistes et effectué 14 coupes en 18 départs.

  • Championnat australien de la PGA: Est devenu deux fois vainqueur du championnat australien de la PGA avec une victoire en deux temps au RACV Royal Pines Resort. Gagné pour la première fois dans son pays d’origine, l’Australie, depuis sa victoire au championnat australien de la PGA 2013, marquant un intervalle de 2 266 jours entre les deux victoires. A décroché son 11e European Tour et sixième PGA Tour of Australasia avec un total de 72 trous de 13 sous 275.
  • Championnat BMW: A terminé T9 au Championnat BMW, obtenant son 17e top-10 dans les séries éliminatoires de FedExCup depuis la création de la FedExCup en 2007, une marque que Dustin Johnson avait atteinte plus tôt.
  • LA FIDUCIE DU NORD: Tiré à 13 sous le total pour terminer cinquième à THE NORTHERN TRUST, son troisième top-cinq à ses trois derniers départs lors de l’événement. A égalé Kevin Tway pour le score le plus bas au tour final (65).
  • le tournoi commémoratif présenté par Nationwide: Tourné à 17 sous le total pour terminer en solo deuxième au tournoi commémoratif présenté par Nationwide. A marqué son quatrième top-cinq en 12 départs à Muirfield Village. A joué le par 5 en 12 sous, à égalité pour le meilleur dans le domaine.
  • Championnat PGA: A terminé T8 au championnat PGA, son deuxième consécutif et son sixième top-10 au total à l’événement. Le deuxième tour 64 était la troisième carrière à 64 ans ou mieux dans un tournoi majeur et le premier depuis l’US Open 2015 (64 / R4).
  • Genesis Open: A ouvert le Genesis Open avec des scores de 66-65 pour détenir une part de l’avance de 36 trous avant de terminer T7.
  • Farmers Insurance Open: À ses débuts en tournoi au Farmers Insurance Open, il a terminé deuxième de Justin Rose, son meilleur résultat sur TOUR depuis sa victoire en 2016 aux Championnats du monde de golf-Championnat du Mexique. Jouant dans le groupe final dimanche et à trois coups derrière Rose, a réussi un oiselet à ses quatre derniers trous pour terminer deuxième avec un score de 19 sous les 269. Avec un chèque de 766 800 $, est devenu le premier Australien à dépasser les 50 millions de dollars de gains en carrière sur TOUR (50 184 184 193 $).
  • LA COUPE CJ @ NINE BRIDGES: Fermé THE CJ CUP @ NINE BRIDGES avec un dernier tour de 9 sous 63 pour remonter de 32 places dans le classement et terminer T10.

Saison 2018

Seulement trois coupures manquées en 21 départs. Était sur la bulle de FedExCup avant le championnat PGA, mais une troisième place au Bellerive Country Club l’a propulsé au 70e rang du classement, assurant sa place dans les séries éliminatoires de FedExCup pour la 12e saison consécutive (chaque saison de l’ère FedExCup) . A terminé sa saison au 51e rang du classement général, manquant le championnat TOUR pour la deuxième saison consécutive.

  • LA FIDUCIE DU NORD: Terminé T5 à THE NORTHERN TRUST pour récupérer son 15e top-10 en carrière dans les Playoffs de FedExCup. Mené le peloton dans Strokes Gained: Putting (+8.464).
  • Championnat PGA: En compétition en tant qu’invitation spéciale de la PGA of America, a clôturé avec un 3-under 67 au Bellerive Country Club pour terminer en solo troisième avec 13-under 267. L’arrivée, qui est arrivée à son 299e début de carrière sur TOUR, a marqué son meilleur le PGA TOUR depuis qu’il a remporté le Championnat WGC-Mexique 2016. L’arrivée en T3 était son cinquième top-10 avec 18 départs consécutifs en championnat PGA.
  • AT&T Byron Nelson: Avec une semaine marquée par des bogey-free 65 à moins de 65 ans dans la deuxième et dernière manche, a terminé T9 à l’AT & T Byron Nelson pour son premier top-10 de la saison. Frappez 18 des 18 verts dans le tour final.

Saison 2017

Avancé aux éliminatoires FedExCup pour la 11e saison consécutive, l’un des 13 joueurs à réaliser cet exploit au cours des 11 saisons des éliminatoires FedExCup. Entré dans les séries éliminatoires au n ° 62, cependant, a choisi de ne pas participer à l’événement d’ouverture des séries éliminatoires, THE NORTHERN TRUST, restant en Australie pour la naissance de son fils, Byron. Étonnamment, a décidé de revenir pour participer à la deuxième épreuve des éliminatoires au TPC Boston dans un effort pour progresser, mais a raté la coupe au Dell Technologies Championship et a terminé la saison n ° 79. A effectué 13 coupes en 16 départs pour la saison tout en enregistrant quatre meilleurs -10 finitions, dont un T9 au Masters Tournament et un meilleur T6 de la saison chez THE PLAYERS.

  • Coupe des présidents: A représenté l’équipe internationale à la Coupe des présidents pour la huitième fois consécutive, affichant un dossier de 1-3-0 au Liberty National pour porter son bilan global à 14-20-5. Jumelé avec la recrue Jhonattan Vegas pour deux défaites les deux premiers jours. Perdu à nouveau, au troisième jour du quatuor, avec la recrue Adam Hadwin avant de passer une séance de quatre balles l’après-midi. A inscrit une victoire 3 et 2 sur Brooks Koepka en simple en dimanche.
  • FedEx St. Jude Classic: Lors de son premier départ dans la FedEx St. Jude Classic en 10 ans, il a terminé le T10 à Memphis, mis en évidence par un deuxième tour de 64. A marqué son deuxième top-10 en deux départs au TPC Southwind, après un effort de septième place dans son premier et seulement d’autres démarrent en 2007.
  • Championnat des joueurs: Le champion des JOUEURS 2004 a obtenu son quatrième top 10 lors de son 16e départ au championnat des JOUEURS 2017. Avec des manches de 70-72-71-70, il a terminé à cinq coups du vainqueur Si Woo Kim, qui l’a supplanté en tant que plus jeune vainqueur du tournoi.
  • Tournoi des maîtres: À son 16e départ au Masters, le champion de 2013 a surmonté un 3 sur 75 au premier tour avec des scores de 69-69-73 pour terminer T9 à 2 sous 286 avec Ryan Moore. L’arrivée a marqué son cinquième top-10 à Augusta.
  • Coupe du monde de golf ISPS HANDA: Fini T9 à la Coupe du monde ISPS HANDA avec son coéquipier Marc Leishman dans l’équipe australienne du Kingston Heath Golf Club en Australie fin novembre.
  • CIMB Classic: Après avoir terminé parmi les 10 premiers dans les quatre événements des séries éliminatoires de FedExCup en 2015-2016, a ouvert la saison avec un T10 au CIMB Classic en Malaisie. A marqué son deuxième top 10 consécutif au TPC Kuala Lumpur après sa deuxième place en 2015.

Saison 2016

Avancé aux séries éliminatoires FedExCup pour la 10e saison consécutive, l’un des 16 joueurs à réaliser cet exploit au cours des 10 saisons des séries éliminatoires FedExCup. A atteint le championnat TOUR pour la septième fois. Entré dans la finale des séries éliminatoires dans la position n ° 3 au classement FedExCup et terminé T8 à East Lake pour terminer sa saison n ° 4 au classement FedExCup. A enregistré 14 top-25 en 20 départs. Parmi ceux-ci, sept figuraient parmi les cinq premiers, y compris des victoires consécutives au Honda Classic et au Championnat du monde de golf-Championnat de Cadillac.

  • Open d’Australie: À l’Open d’Australie, fin novembre, a inscrit un 6 de moins de 65 ans lors de la finale de dimanche pour remporter une part de la deuxième place avec le champion en titre Jordan Spieth à 7 sous 277. La performance du runner-up a marqué son troisième classement consécutif parmi les cinq premiers dans l’éventualité.
  • Japan Open Golf Championship: Jouant au Japan Open Golf Championship à la mi-octobre sur le Japan Golf Tour, a débuté avec une paire de 70 et s’est terminé avec un 3-under 69 à T7 avec Hideto Tanihara et K.T. Kim.
  • Championnat de TOUR: Rugit à la maison avec un birdie-eagle au T8 au TOUR Championship, devenant ainsi le quatrième joueur à terminer dans le top 10 des quatre événements FedExCup Playoffs en une seule saison (T4 / The Barclays, 4 / Deutsche Bank Championship, T4 / BMW Championship, T8 / TOUR Championship), rejoignant Rory Sabbatini en 2007 (terminé n ° 4 de FedExCup); Padraig Harrington en 2009 (n ° 7); et Dustin Johnson en 2012 (n ° 8). Sa position de n ° 4 dans la FedExCup correspondait à son précédent record de 2013.
  • Championnat BMW: A enregistré sa troisième quatrième place consécutive, égalisant quatrième au Championnat BMW à Crooked Stick. A commencé la cinquième semaine de la FedExCup, mais est passé à la troisième position dans le championnat TOUR. La semaine a été marquée par un bogey-free, 5-under 67 au deuxième tour.
  • Championnat de la Deutsche Bank: Le vainqueur du Championnat de la Deutsche Bank 2003 est retourné au TPC Boston, où ses 6-moins de 65 ans dans la ronde finale ont égalé la ronde la plus basse de la journée avec le gagnant Rory McIlroy. Son quatrième solo à 11 sous 273 a marqué son sixième top 10 en 11 départs. Dans le tour final, a ouvert avec neuf pairs droits avant de faire un birdie sur six de ses neuf trous vers l’intérieur, y compris ses trois derniers. Malgré des vents forts, a réussi à frapper 17 des 18 verts en régulation dans la ronde finale.
  • Les Barclays: Tiré au troisième tour 6-sous 65 à The Barclays, creusant 150 pieds de putts, contre 89 pieds combinés dans les tours un et deux. Avec la ronde finale 71 (E), a terminé T4 après être entré en troisième ronde solo en finale, deux coups en arrière. Classé T2 dans les Verts dans le Règlement pour la semaine avec 54 des 72 verts.
  • Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational: A terminé T10 au Championnat du monde de golf-Bridgestone Invitational lors de son 48e Championnat du monde de golf.
  • Championnats du monde de golf-Championnat de Cadillac: Arrivé de trois coups en arrière de Rory McIlroy dans la ronde finale pour remporter le Championnat du monde de golf-Championnat de Cadillac pour des victoires consécutives au cours des semaines consécutives, le premier joueur à le faire depuis que Billy Horschel a remporté le Championnat BMW 2014 et le Championnat TOUR par Coca-Cola. A surmonté les doubles bogeys sur les n ° 3 et 5 dans le tour final pour tirer un 4-sous 32 sur le neuf de retour. Son deuxième tir au 18e par-4 a atterri sur la rive à l’intérieur de l’obstacle d’eau à gauche du green et il a lancé à 6 ‘8 “sous le trou pour sauver la normale et une victoire d’un coup pour son deuxième titre de champion du monde de golf à remporter. avec sa victoire aux Championnats du monde de golf 2011 – Bridgestone Invitational.
  • La Honda Classic: À son cinquième départ au Honda Classic, il a réussi sept birdies et aucun bogeys à travers 14 trous du troisième tour. Sur le 15e trou intimidant, par-3, a pris un quadruple bogey-7 pour tomber dans une éventuelle égalité avec Sergio Garcia à travers 54 trous à 9 sous-201. Un pair-70 à la ronde finale de dimanche s’est avéré suffisant pour lui donner un victoire sur coup sur Garcia. Avec cette victoire, il est devenu le deuxième Australien à remporter la Honda Classic, rejoignant Stuart Appleby (1997). Avec cette victoire, il est également devenu le premier joueur à gagner sur le PGA TOUR, malgré un quadruple bogey au cours de la semaine, depuis Phil Mickelson au TOUR Championship 2009 par Coca-Cola.
  • Northern Trust Open: Tenu en tête pendant les tronçons de la ronde finale de l’Open du Northern Trust en février et a réussi un birdie au 72e trou, mais a fini par terminer T2 derrière le vainqueur Bubba Watson au Riviera Country Club. A commencé son dernier tour avec un aigle au premier trou par-5 d’ouverture. Il a effectué plus de 100 pieds de putts dans les quatre premiers trous de sa ronde finale, mais seulement 142 pieds de putts pour le total de la ronde.
  • Hero World Challenge: Jouant à Albany (sa deuxième résidence), il a obtenu des rondes de 67-70-66-69 pour un total de 16 sous 272 et une finale T10 au Hero World Challenge. Il ne s’agissait que de son deuxième départ à l’événement organisé par Tiger Woods, après avoir terminé le T14 en 2006.
  • CIMB Classic: À son premier départ de la saison du PGA TOUR, il a terminé deuxième derrière Justin Thomas au CIMB Classic au Kuala Lumpur G&CC en Malaisie. Pendant les quatre tours, putting avec un putter de longueur conventionnelle utilisant une poignée à griffe.

Saison 2015

Sur 11 coupes effectuées en 14 départs par le biais du championnat de Wyndham, amassé trois top-10 PGA TOUR et a remporté un voyage de retour aux séries éliminatoires de FedExCup pour une neuvième saison consécutive. Une coupure manquée au Barclays l’a gardé en dehors du top 100 qui s’est qualifié pour le championnat de la Deutsche Bank de la semaine suivante, lieu de sa première victoire au TOUR de l’année inaugurale de l’événement en 2003. La saison n’a marqué que son troisième départ manqué au TPC Boston (2005 et 2009). ).

  • Le Championnat Open: Assis à 15 sous avec seulement cinq trous à jouer, est apparu en bonne position pour hisser la cruche bordeaux jusqu’à ce qu’une finition désastreuse (bogey-bogey-par-bogey-double bogey) mène à une finition T10 à l’Open Championship. Il s’agissait de son quatrième top 10 consécutif lors de l’événement. A eu quatre top 10 dans ses 39 premiers départs en championnat, mais a depuis ajouté 11 dans ses 19 derniers départs, y compris sa victoire au Tournoi des Maîtres 2013. A participé 1-2-2 à ses quatre matches de Coupe des Présidents lors de la défaite de l’équipe internationale de 15½-14½ en Corée du Sud.
  • US Open: Avec le cadet Stevie Williams de retour dans son sac, a affiché la ronde de la semaine à l’US Open à Chambers Bay, avec une ronde finale, 6 sous 64, passant du T19 au T4. Il a marqué le score le plus bas au tour final à l’US Open depuis que Vijay Singh et Tom Kite ont tiré le même score à Southern Hills en 2001, et il a égalé son meilleur tour en majeur, établi précédemment lors du premier tour de l’Open Championship 2012. . Le 64 n’a marqué que son quatrième score de moins de 70 ans en 44 rounds de l’US Open, avec son précédent record à 67 lors du deuxième round en 2014. Il est entré dimanche à sept coups derrière les quatre co-leaders et espérait égaler Arnold Palmer (sept coups en 1960) pour la plus grande victoire de derrière de l’histoire de l’US Open. A joué les 23 derniers trous à Chambers Bay sans bogey.
  • Championnats du monde de golf-Championnat de Cadillac: A terminé T4 à son 14e départ aux Championnats du monde de golf-Championnat de Cadillac, son cinquième top-10 dans l’événement. À l’aide d’un putter conventionnel, a terminé la semaine 12e en coups gagnés: putting (+0,775 par tour) et a totalisé 114 putts .

Saison 2014

Il a réussi la coupe en 15 des 16 départs, enregistrant 10 top-10, égalant son meilleur total en carrière de 2006 (et plus tard 2014). Saison soulignée par sa victoire au Crowne Plaza Invitational at Colonial (la 11e victoire de sa carrière PGA TOUR), remportant la même semaine où il atteignait pour la première fois le n ° 1 du classement mondial officiel du golf. A revendiqué la place de n ° 1 dans le classement officiel mondial de golf le 19 mai, devenant le deuxième australien à accéder au classement n ° 1. Greg Norman a conservé la première place pendant 331 semaines, jusqu’au 4 janvier 1998. Il s’est séparé du cadet Steve Williams à la fin de la saison.

  • Championnat australien de la PGA: Pour défendre son championnat australien de la PGA en décembre 2014, il a terminé le règlement à égalité avec Wade Ormsby et Greg Chalmers au RACV Royal Pines Resort Gold Coast. Regardé Ormsby abandonner la session supplémentaire sur le quatrième trou supplémentaire, puis s’incliner contre Chalmers au septième trou des séries éliminatoires quand il a fait trois coups roulés pour un bogey à partir de 20 pieds.
  • BetEasy Masters: A commencé lentement au BetEasy Masters sur le PGA Tour of Australasia en novembre 2014. Il a tiré une ouverture, 1 sur 73 au Metropolitan GC. A été 9 sous le reste du chemin (68-71-68) mais n’a pas réussi à rattraper Nick Cullen, qui a remporté l’épreuve d’un coup. Je me suis installé pour un T2 avec Josh Younger et James Nitties. Pour la deuxième semaine consécutive, était en lice dans son pays natal, cette fois à l’Emirates Australian Open de Sydney. Terminé cinquième solo après un démarrage lent. Tir une ouverture, 2-sur 74 puis récupéré avec des tours de 66-69-71. Encore terminé à neuf coups de feu derrière le vainqueur Jordan Spieth.
  • Championnat TOUR de Coca-Cola: Ramassé un T9 au championnat TOUR par Coca-Cola (la cinquième saison consécutive qu’il a avancé à East Lake GC) en route vers une finition FedExCup n ° 12.
  • Championnat BMW: Terminé T8 au championnat BMW à Cherry Hills CC à l’extérieur de Denver, tournage de 71-66-69-66.
  • Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational: A terminé T8 au Bridgestone Invitational mais a perdu sa place de n ° 1 dans l’OWGR face à McIlroy.
  • Le Championnat Open: Amélioré sur cette finition dans le prochain tournoi majeur de la saison, l’Open Championship, grâce à une ronde finale, 6 sous 66 au Royal Liverpool GC. Deux ans de retard sur sa défaite décevante en finale au Royal Lytham & St. Annes, a compensé un double bogey au septième trou par-4 avec huit birdies dimanche en route vers un T5 avec son compatriote australien Marc Leishman. À son 15e départ du Championnat ouvert, l’arrivée était son quatrième top 10 et son troisième consécutif.
  • US Open: A remporté un T9 à l’Open des États-Unis pour son premier top 10 dans cette épreuve, avec des tours de 73-67-73-69. En 13 départs à l’US Open, il ne détient que trois manches dans les années 60 (sur 40 au total; 69 contre la première en 2009). Le meilleur résultat précédent était T15 en 2012. A terminé dans le top 15 en 11 de ses 14 derniers départs en championnat.
  • le tournoi commémoratif présenté par Nationwide Insurance: A terminé T4 au Memorial Tournament pour son troisième top-10 en neuf départs au Muirfield Village GC.
  • Crowne Plaza Invitational at Colonial: A remporté son 11e tournoi PGA TOUR, un titre en séries éliminatoires au Crowne Plaza Invitational at Colonial. En gagnant à Fort Worth, est devenu le premier joueur à remporter le Texas Grand Slam, après avoir remporté le Shell Houston Open 2007, le HP Byron Nelson Championship 2008, le Valero Texas Open 2010. A commencé le jour deux coups en arrière, mais est sorti vainqueur à la suite d’un 66 de moins de 4 coups. Jason Dufner a survécu avec un birdie-3 au troisième trou supplémentaire (n ° 18). Amélioré à 3-0 en séries éliminatoires sur TOUR. Le score gagnant de 9-moins de 271 est le plus élevé au Colonial depuis qu’Olin Browne a gagné en 1999 à 8-moins de 272. A remporté la 11e épreuve de son 221e TOUR à l’âge de 33 ans, 10 mois, 9 jours. Il est le sixième vainqueur consécutif du Colonial et le septième depuis 2001. Il rejoint Sergio Garcia (2001), Steve Stricker (2009), Johnson (2010 et 2012), David Toms (2011) et Boo Weekley ( 2013). Est le premier vainqueur international à Colonial depuis Rory Sabbatini en 2007. A été le premier numéro un mondial actuel à jouer à Colonial depuis Nick Price en 1995 (terminé T12). Est le 15e joueur à remporter le “DFW Double” (Ben Crenshaw, Roberto De Vicenzo, Ben Hogan, Sam Snead, Bruce Devlin, Jack Nicklaus, Lanny Wadkins, Tom Watson, Bruce Lietzke, Price, Phil Mickelson, Garcia, Sabbatini et Julius Boros).
  • Arnold Palmer Invitational présenté par MasterCard: A terminé troisième au Arnold Palmer Invitational après avoir détenu une avance de trois coups après le premier tour, une avance de sept coups après le deuxième tour et une avance de trois coups à travers 54 trous. N’a pas réussi à convertir ses deux derniers fils de 54 trous. A remporté six des 10 victoires avec la tête / co-tête de troisième ronde, plus récemment au Bridgestone Invitational 2011. Sa troisième place est arrivée à son septième départ lors de l’événement. A égalé son meilleur résultat précédent de l’événement, un T3 en 2004.
  • Sony Open à Hawaï: A terminé T8 à l’Open Sony à Hawaï pour rejoindre Zach Johnson et Matt Kuchar en tant que seuls joueurs avec des top-10 dans les deux événements d’Hawaï. A été son deuxième top-10 lors de l’événement (T2 en 2009).
  • Tournoi des champions Hyundai: Clôturé avec des 69 de moins de 4 ans assortis au Tournoi des champions Hyundai pour une finition T6, cinq coups derrière Zach Johnson. A fait une charge dominicale, aiguisant le 15e trou par-5 pour tirer à un coup des leaders. Mais un par-par-bogey a mené à son quatrième top-10 en six départs à Kapalua.
  • Coupe du monde de golf ISPS HANDA: En équipe avec son compatriote australien Jason Day pour tirer 17 sous la normale pour remporter la compétition par équipe à la Coupe du monde ISPS Handa. A terminé troisième (7 sous) dans la compétition individuelle, tandis que le total de 10 sous la journée a été bon pour le titre individuel. Cette victoire marque la cinquième fois que l’Australie remporte la compétition par équipe en Coupe du monde, égalant l’Afrique du Sud à la deuxième place. L’équipe australienne a commencé la dernière journée avec un avantage d’un coup. Il s’est terminé par une victoire de 10 coups dans la compétition par équipe. La dernière fois que l’équipe du pays hôte a remporté la Coupe du monde, c’était en 1996 lorsque l’équipe sud-africaine d’Ernie Els et Wayne Westner a remporté l’événement au Cap.

Saison 2013

Saison marquée par des victoires au Masters Tournament (son premier championnat majeur) et The Barclays. A terminé l’année un quatrième record en carrière dans la FedExCup (égalé plus tard en 2016). A été nommé Joueur masculin de l’année par la Golf Writers Association of America.

  • Open d’Australie: Finaliste finaliste d’un coup à Rory McIlroy à l’Open d’Australie, échouant dans sa tentative de rejoindre Robert Allenby en tant que seuls joueurs à remporter la triple couronne australienne (Australian Open, Australian Masters et Australian PGA Championship) dans la même saison. A ouvert avec un record du parcours, 10 sous la normale 62 lors de son premier tour, puis a ajouté des tours de 70-68 pour entrer dans le tour final avec une avance de quatre temps sur McIlroy. Son coup d’approche a survolé le green dans le dernier trou, entraînant un bogey et une perte d’un coup à McIlroy (qui a réussi un birdie dans le dernier trou).
  • Talisker Masters: A ajouté une quatrième victoire australienne une semaine plus tard quand il a défendu avec succès son titre de Talisker Masters, battant Matt Kuchar par deux coups au Royal Melbourne GC. Ne pouvait que rassembler un tour final, un pair égal à 71 et a finalement chuté d’un coup derrière Kuchar à mi-chemin du tour final. Mais le double bogey du trou de finition de Kuchar et une ouverture 67-66-66 dans les trois premiers tours lui ont donné suffisamment de coussin. Cette victoire était son 13e titre international.
  • Championnat australien de la PGA: De retour en Australie pour la première fois depuis qu’il a remporté le tournoi des maîtres, il a réalisé une performance supérieure au RACV Royal Pines Resort pour capturer le championnat australien de la PGA par quatre tirs au-dessus de Rickie Fowler. Ouvert avec un 6-sous 65 pour suivre Fowler par deux coups à travers 18 trous. A pris les devants après un deuxième tour de 67 et n’a jamais renoncé à son avantage, terminant avec un autre 4-moins de 67 le dernier jour. Cette victoire était sa troisième dans son pays natal. Il a également remporté l’Open d’Australie 2009 et le Talisker Masters 2012.
  • Coupe des présidents: À la Coupe des Présidents, a enregistré un dossier de 2-2-1 pour l’équipe internationale.
  • Championnat TOUR de Coca-Cola: Sauté hors de la porte au championnat TOUR par Coca-Cola avec un 5 de moins de 65 ans pour suivre le champion éventuel Henrik Stenson d’un coup. A de nouveau terminé deuxième après 36 trous, quatre en arrière, avant de tomber malade pendant la nuit avant le troisième tour. A reçu un traitement intraveineux dans les vestiaires avant le troisième tour, mais a eu du mal à un 74 sur 4. Jamais récupéré, terminant T14 à East Lake et quatrième dans la FedExCup.
  • Les Barclays: A enregistré la plus grande victoire par derrière de l’histoire de The Barclays, obtenant un dernier tour, 5 sous 66 pour une victoire de retour en six temps pour vaincre Graham DeLaet, Tiger Woods, Justin Rose et Gary Woodland d’un coup, faisant de lui le quatrième Australien à remporter The Barclays, rejoignant Bruce Crampton (1970), David Graham (1976) et Wayne Grady (1989). Sa 10e victoire officielle sur le PGA TOUR (qui a également remporté l’Open non officiel du Northern Trust 2005 à 36 trous) est survenue à l’âge de 33 ans, 1 mois et 9 jours dans son 210e début de carrière. En conséquence, a récolté 2 500 points et est passé du n ° 11 au n ° 2 au classement FedExCup, traînant Woods de 162 points. Cette victoire, sa première en 21 tournois FedExCup Playoffs, a fait de lui le cinquième multiple vainqueur de la saison. Avec cette victoire, ils ont rejoint Rory McIlroy (2012) et Woods (2007) en tant que seuls joueurs à avoir remporté un championnat majeur et un événement des séries éliminatoires FedExCup au cours de la même saison. Il est également devenu le quatrième joueur à remporter un championnat du monde de golf (2011 Bridgestone Invitational), un événement FedExCup Playoffs (2013 Barclays) et THE PLAYERS (2004), rejoignant Mickelson, Woods et Kuchar.
  • Championnat PGA: Détenu une part de la première ronde au championnat de la PGA, mais a terminé T5. A rejoint son compatriote australien Jason Day en tant que deux seuls joueurs avec trois top 10 dans les quatre tournois majeurs de la saison.
  • Le Championnat Open: Un an après que les bogeys sur les quatre derniers trous ont mené à Ernie Els, vice-champion de l’Open Championship, ont repris la tête lors de la même épreuve dans le dos neuf avant que quatre bogeys consécutifs sur les n ° 13-16 conduisent à un T3 terminer. Il a marqué son troisième top-10 à l’Open, lui donnant également huit top-15 dans ses 11 derniers départs en championnat.
  • Tournoi des maîtres: Vaincu Angel Cabrera avec un birdie-3 au deuxième trou des séries éliminatoires (n ° 10) pour remporter le tournoi des maîtres. A réalisé un birdie de 12 pieds sur le n ° 10 après avoir vu Angel Cabrera manquer son putt birdie. A remporté sa neuvième victoire au classement général et sa première grande victoire dans son 202e début de carrière en TOUR à l’âge de 32 ans, 8 mois, 28 jours. Devenu le premier Australien à remporter le Masters. L’éventuel champion des Masters est sorti de la dernière paire de dimanche 19 des 23 dernières années, mais il est l’un des quatre qui n’ont pas, avec Zach Johnson (2007), Charl Schwartzel (2011) et Bubba Watson (2012 ). A le sixième plus grand nombre de victoires d’un Australien sur TOUR, derrière seulement Greg Norman (20), Jim Ferrier (18), Bruce Crampton (14), Steve Elkington (10) et Stuart Appleby (10). A fait 10 coupes en 12 départs en carrière au Masters. Avec la victoire, compte quatre top 10, dont trois consécutifs (T8 en 2012 et T2 en 2011, ainsi que T9 en 2002). A terminé dans le top 15 à chacun de ses six derniers départs en majeures. A remporté 47 tournois consécutifs sans victoire avant de remporter le Masters.
  • Championnats du monde de golf-Championnat de Cadillac: A tiré la ronde de la semaine avec une finale, sans bogey, 8 sous 64, passant de T19 à T3 au Championnat de Cadillac. Il s’agissait de sa meilleure manche depuis qu’il avait affiché le même score lors de la première manche du Championnat Open 2012. Amélioré chaque jour, avec des séries de 72-70-68-64.
  • Northern Trust Open: A terminé T10 à l’Open de Northern Trust lors de son premier début de tournée de la saison.

Saison 2012

A terminé n ° 25 au classement FedExCup, sa troisième année consécutive dans le top 25. A remporté un tournoi pour la 12e saison consécutive lorsqu’il a remporté le Talisker Masters en novembre. Traîné Ian Poulter d’un coup par 54 au Kingston Heath GC à Melbourne. Tourné un tour final, 5-sous 67 pour finalement atteindre une victoire en quatre temps.

  • Barclays Singapore Open: Lors de l’Open de Barclays à Singapour, a effectué un deuxième tour 66 au Sentosa GC pour terminer en T5, à cinq coups des éliminatoires Matteo Manassero-Louis Oosthuizen.
  • Championnats du monde de golf-Champions HSBC: À son troisième départ consécutif aux Championnats du monde de golf – Champions HSBC, il a affiché quatre rondes inférieures à la normale pour décrocher la huitième place. Au premier tour du parcours Olazabal de Mission Hills GC, a frappé un conducteur et un fer à repasser à 10 pieds au neuvième normale 5, son dernier trou de la journée, pour qu’un aigle ouvre la semaine avec un 7 de moins de 65 ans, son tour bas du tournoi.
  • Championnat BMW: A terminé T6 au Championnat BMW, à quatre coups du score gagnant. Entré dans la ronde finale à deux coups de la tête.
  • Championnat de la Deutsche Bank: A inscrit quatre manches dans les années 60, dont une finale de 5 sous 66 (égal à la manche la plus basse de la journée), pour terminer T7 au Deutsche Bank Championship, marquant le cinquième top-10 en huit départs à l’événement (gagné en 2003, T2 en 2004, T5 en 2010 et T8 en 2011).
  • Le Championnat Open: Entré dans la ronde finale de l’Open Championship avec une avance de quatre coups sur Graeme McDowell et Brandt Snedeker, mais a cardé des bogeys sur ses quatre derniers trous en route vers un 5 sur 75 pour perdre par un coup à Ernie Els. A chuté à six sur neuf en portant la tête ou la co-tête dans le tour final sur TOUR. Tourné 32 lundi de la semaine du tournoi, puis a commencé l’Open Championship avec un 6-sous 64, égalant le meilleur tour à Royal Lytham & St Annes. Le finaliste, le neuvième de sa carrière, a égalé son meilleur résultat en 46 départs de championnat majeurs (T2 au Masters 2011). A terminé dans le top 15 des trois premiers tournois de la saison: (T8 au Masters et T15 à l’US Open).
  • AT&T National: A terminé troisième au AT&T National à seulement trois coups du score gagnant. Ouvert avec un 75 après s’être réveillé 30 minutes avant son heure de départ et arrivé sur le parcours alors que son groupe partait. Répondu avec des rounds de 67-70-67 pour grimper le classement.
  • Tournoi des maîtres: Le premier top 10 de la saison est arrivé en avril, alors que T8 était au Masters Tournament pour son deuxième top 10 consécutif au Augusta National GC. Coups de feu de 75-70-73-66. La ronde finale a été soulignée par un trou d’un coup au numéro 16.

Saison 2011

Tourné dans une saison solide, avec sa première victoire lors d’un championnat du monde de golf. A réalisé 14 des 18 coupes pour terminer n ° 16 dans la FedExCup. Sept top-10 sont ses meilleurs depuis 2006 (10).

  • Coupe des présidents: Il a affiché un dossier de 2-3-0 à sa cinquième apparition pour l’équipe internationale à la Coupe des présidents. Était l’un des cinq Australiens de l’équipe internationale.
  • Open d’Australie: À l’Open d’Australie, il avait quatre rondes sous la normale au Lakes GC pour terminer T4.
  • Championnat TOUR de Coca-Cola: A détenu la tête de 36 trous au championnat TOUR par Coca-Cola avant les tours de week-end de 74-68 a conduit à une finition T6. A terminé la saison n ° 16 en FedExCup, sa meilleure performance depuis qu’il était n ° 12 en 2007.
  • Championnat de la Deutsche Bank: A terminé T8 pour son quatrième top 10 en sept départs au Deutsche Bank Championship. Il a partagé l’avance du deuxième tour à 10 sous le total avant que les rondes égales de 71 à égalité lui aient laissé cinq coups derrière les éliminatoires Webb Simpson-Chez Reavie.
  • Championnat PGA: Tentant de devenir le premier joueur depuis Tiger Woods à remporter un tournoi majeur la semaine après avoir remporté un tournoi (Championnats du monde de golf 2007 – Bridgestone Invitational et PGA Championship), a terminé septième au PGA Championship, avec des manches de 69-69-70-68 . One of only six players with multiple top-10 finishes in the 2011 major championships (T2 at the Masters his best finish).
  • Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational: Picked up his eighth TOUR win by four strokes at the World Golf Championships-Bridgestone Invitational, finishing at 17-under 263. Joined Phil Mickelson, Tiger Woods and Henrik Stenson as the only four players to win THE PLAYERS Championship and a World Golf Championships event in their careers. Has the fourth most wins by an Australian on TOUR: Greg Norman (20), Steve Elkington (10), Stuart Appleby (10). Held at least a share of the lead after each round of the Bridgestone Invitational. Only lead in a World Golf Championships event coming into Akron was after the first round of the Bridgestone Invitational in 2006 (finished T10). Has now won six of eight events when holding the 54-hole lead/co-lead. It was his ninth start at the Bridgestone Invitational. In eight previous starts at Firestone CC, he had only finished under par twice (2006, 5-under and 2010, 5-under). Won in his fourth event with Steve Williams caddying for him. Williams was on the bag for all seven of Tiger Woods’ victories at the Bridgestone Invitational. His opening-round 62 is the lowest start by a winner at the Bridgestone Invitational, breaking Stewart Cink’s mark of 63 set in 2004. Is the third Australian to win a World Golf Championships event, joining Geoff Ogilvy (2006 and 2009 Accenture Match Play Championship) and Craig Parry (2002 Bridgestone Invitational). Moved back into the top 10 in the Official World Golf Ranking for the first time since the week after the 2008 Bridgestone Invitational. Became the 20th different player to win a World Golf Championships event.
  • AT&T National: He notched his third top-10 of the season, and first since finishing runner-up at the Masters Tournament, with a T3 at the AT&T National. Opened with a 4-under 66 to share the first-round lead with Hunter Haas.
  • Masters Tournament: Appeared headed toward Australia’s first Masters Tournament champion but was denied when Charl Schwartzel birdied the final four holes to defeat him and fellow Aussie Jason Day by two strokes. Closed with matching 5-under 67s, his best scores in 36 rounds at Augusta National GC (only previous sub-70 score was a first-round 3-under 69 in 2010). His T2 came in his 10th start at the Masters, with his only other top-10 finish coming in his first start in 2002 (T9).
  • Championnats du monde de golf-Championnat de Cadillac: Making his fifth start of the season, he earned his first top-10 with a T6 at the World Golf Championships-Cadillac Championship, his third top 10 in 10 starts at the event. Four under-par rounds led to a 72-hole total of 11-under 277, five strokes behind Nick Watney.

Saison 2010

Finished 19th in the FedExCup Playoffs and returned to the TOUR Championship for the first time since 2007. Bounced back with a victory and four top-10 finishes after posting only one top-10 in 2009. One of three players to record top-10 finishes in each of the first two PGA TOUR Playoff events, finishing T9 at The Barclays and T5 at the Deutsche Bank Championship.

  • Barclays Singapore Open: Picked up his second title of the season when he opened with a pair of 65s at the Barclays Singapore Open and then cruised with a 69-68 finish at Sentosa GC. He defeated Anders Hansen by three strokes in winning in Singapore for the third time (2005 and 2006).
  • THE TOUR Championship presented by Coca-Cola: Finished 27th at the TOUR Championship in his first start in the Playoffs finale since 2007.
  • Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational: Posted final-round 67 to finish T9 at the World Golf Championships-Bridgestone Invitational.
  • Valero Texas Open: Rallied from four strokes back on the final, marathon day at the Valero Texas Open for his first TOUR victory in two years, Was 11-under in a 36-hole Sunday finale, edging Fredrik Jacobson by a stroke on the new Oaks Course at TPC San Antonio. The busy finish was necessitated by a Friday rainout. The course was designed by his hero, fellow countryman Greg Norman, who sent a congratulatory message after his first win since the Australian Open in December. Finished at 14-under 274 and earned $1,098,000 for his seventh TOUR victory and first since the 2008 HP Byron Nelson Championship. He overcame two early bogeys with an eagle on the par-4 17th in his third-round 66, then built his lead with six birdies en route to a closing 67. Survived a closing bogey–his only one in the final round–when Jacobson missed a 16-footer from the fringe on No. 18 that would have forced a playoff. His last three TOUR victories have come in Texas–the Shell Houston Open in 2007 and the 2008 HP Byron Nelson Championship.

Saison 2009

Finished 108th on the final money list, his worst career finish, with one top-10 finish and nine made cuts in 19 starts.

  • Australian Open: Won the Australian Open in late December, beating Stuart Appleby by five strokes for his first professional victory in his home country.
  • Coupe des présidents: Was a Captain’s Selection by International Captain Greg Norman for The Presidents Cup. Had a 1-4-0 record in U.S. win.
  • Sony Open in Hawaii: Shot a final-round 64 to finish as the runner-up at the Sony Open in Hawaii. Finished tied with David Toms, two strokes behind winner Zach Johnson.
  • Injury: Bothered by a knee ailment during the season.

Saison 2008

Won on the PGA TOUR and European Tour despite setbacks from injury and illness.

  • Injury: Couldn’t play in the Australian Open in December after suffering a knee injury while surfing.
  • U.S. Open Championship: Paired with Tiger Woods (No. 1 in the world) and Phil Mickelson (No. 2) in first two rounds of U.S. Open where he finished T26. Nearly had to withdraw because of a broken right pinky finger that he injured when it was slammed in a car door.
  • EDS Byron Nelson Championship: After losing a three-stroke lead he carried into the final round, sank a 9-foot birdie putt on No. 18 to force a playoff at 7-under par, then made a 48-footer playing it again on the third playoff hole to beat Ryan Moore in the EDS Byron Nelson Championship. In shooting 68-67-67-71–273 to capture his sixth PGA TOUR victory, made four birdies in six tries on the 429-yard, par-4 finishing hole at TPC Four Seasons Resort, the last of which he made after hitting his drive into a fairway bunker. Moore barely missed a tying birdie putt on the third playoff hole.
  • Commercialbank Qatar Masters: Fired a final-round, 11-under-par 61, which broke the course record and set a new personal low, to win the Commercialbank Qatar Masters in late January on the European Tour. Became the tournament’s only two-time winner as he beat Henrik Stenson by three strokes at Doha GC.

2007 Season

Competed in all four FedExCup Playoffs events and finished 12th on the season-long points list. Won his fifth career PGA TOUR title at the Shell Houston Open and earned a spot on his third Presidents Cup team.

  • The Presidents Cup: Was 1-3-1 in his third Presidents Cup, bringing his career record at that time to 7-6-2.
  • the Memorial Tournament presented by Morgan Stanley: Second-round 62 at the Memorial Tournament propelled him into the 36-hole lead. Final-round birdies at 15 and 16 brought him into contention before bogeys at 17 and 18 left him T5, three shots behind champion K.J. Choi.
  • Shell Houston Open: Earned fifth career official TOUR victory at the Shell Houston Open, defeating Stuart Appleby and 54-hole leader Bubba Watson by three strokes with rounds of 69-71-65-66–271. Clinging to a one-stroke lead over Appleby on the 72nd tee, hit tee shot into water hazard but made an up-and-down par on the 488-yard par 4, holing a 48-foot putt to clinch the win as Appleby found a hazard and made double bogey on the hole. Became the sixth Australian to win the Shell Houston Open.
  • Mercedes-Benz Championship: Runner-up to Vijay Singh at the Mercedes-Benz Championship, his third top-10 in three career starts at The Plantation Course.

2006 Season

  • THE TOUR Championship presented by Coca-Cola: Finished the season with a victory at the TOUR Championship. Posted rounds of 69-67-67-66–269 to defeat runner-up Jim Furyk by three strokes. First Aussie and youngest player to win the TOUR Championship since Tiger Woods in 1999 (Champions GC) at age 23 years, 10 months, 1 day. Third-youngest winner of the TOUR Championship, behind Woods and David Duval (1997, 25 years, 11 months and 24 days).
  • World Golf Championships-American Express Championship: Posted four rounds in the 60s at the World Golf Championships-American Express Championship, finishing T2, his best finish in a World Golf Championships event.
  • World Golf Championships-American Express Championship: Posted four rounds in the 60s at the World Golf Championships-American Express Championship, finishing T2, his best finish in a World Golf Championships event.
  • Singapore Open: On the Asian Tour, successfully defended Singapore Open over rain-shortened 54 holes, defeating Ernie Els in a playoff.
  • Championnats du monde de golf-Bridgestone Invitational: Finished T10 at the World Golf Championships-Bridgestone Invitational. Held first-round lead after a 63, matching Stewart Cink’s record for low first round at the tournament in 2004.
  • Championnat PGA: Posted back-to-back top-10s in majors for the first time in his career with his T3 at the PGA Championship. It was his best finish at the PGA, topping a T9 in 2000, and it was his fourth career top-10 in a major.
  • The Open Championship: Posted his first top-10, a T8, in his seventh The Open Championship start. Has made the cut four times and his previous best finish was a T34 in 2005.
  • Barclays Classic: Posted his second runner-up finish of the season thanks to an eagle on the 72nd hole, one of two on the day, which left him two strokes behind Vijay Singh at the Barclays Classic. Opened with a 6-under 65 to hold a one-stroke lead through 18 holes. Trailed Billy Andrade by one heading into final round. Was his fourth consecutive top-four finish on TOUR.
  • the Memorial Tournament: Finished T4 at the Memorial Tournament, his fourth top-five finish of the season.
  • EDS Byron Nelson Championship: Shared the lead after each of the first three rounds at the EDS Byron Nelson Championship, but a closing 1-over 71 dropped him to T3 in his first start at the event.
  • Wachovia Championship: Finished third at the Wachovia Championship thanks to closing rounds of 66-71, for his second top-five finish.
  • Nissan Open: Followed unofficial win at the 2005 Nissan Open with a runner-up finish, one stroke behind winner Rory Sabbatini. Posted a final-round 7-under 64 at Riviera CC to sit at 12-under par in the clubhouse about one and one-half hours before the final group. Waited for possible playoff but Sabbatini made birdie on the par-3 16th hole to take the tournament.

2005 Season

Earned unofficial victory at the Nissan Open, captured fourth career European Tour victory and was one of the International Team stars at The Presidents Cup.

  • The Presidents Cup: Posted a 3-1-1 record in second Presidents Cup. Undefeated (3-0-1) when paired with Retief Goosen in first four matches.
  • Singapore Open: Captured the Singapore Open on the Asian Tour by seven strokes over Lee Westwood in September.
  • Booz Allen Classic: In title defense of Booz Allen Classic at Congressional, finished T2, two shots behind Sergio Garcia, after posting four rounds in the 60s. Within two shots of leader Garcia at the 71st hole, flew sand wedge from 133 yards over green into water hazard and made bogey.
  • Championnat des joueurs: In defense of THE PLAYERS Championship, finished T8, four shots behind winner Fred Funk, the sixth player to finish in the top-10 the year after winning THE PLAYERS.
  • Nissan Open: Captured unofficial victory at rain-shortened Nissan Open, where he posted rounds of 67-66 to tie Chad Campbell for the 36-hole lead at 9-under-par. Unable to complete the third and final rounds, Scott and Campbell played off on Monday morning with Scott prevailing on the first playoff hole. Victory was worth $864,000 in official money.

2004 Season

Totaled two TOUR wins, including a victory at THE PLAYERS Championship. Totaled seven top-10s in only 16 starts.

  • Championnat PGA: Earned second career top-10 in a major with his T9 at the PGA Championship, matching the T9 at the 2002 Masters.
  • Booz Allen Classic: Won the Booz Allen Classic in his first appearance at TPC Avenel. Equaled the tournament record of 21-under 263 held by Billy Andrade and Jeff Sluman in 1991. First three official TOUR victories came on TPC courses–Deutsche Bank Championship (TPC Boston), THE PLAYERS (TPC Sawgrass) and Avenel.
  • Championnat des joueurs: At age 23 years, 8 months and 12 days, became the youngest winner of THE PLAYERS, with rounds of 65-72-69-72–276, one shot ahead of runner-up Padraig Harrington. Held the 18- and 54-hole leads and led by as many as five strokes in the final round. At the 72nd hole with a two-stroke lead over Harrington, pull-hooked 6-iron approach shot from 213 yards into water hazard, forcing up-and-down recovery from 39 yards. Clinched title with 10-foot bogey putt to earn $1.44 million.

2003 Season

Earned first TOUR title in 34th career TOUR start at age 23 years, 1 month, 16 days (youngest since Sergio Garcia won the 2002 Mercedes Championships at 21 years, 11 months, 27 days) at the inaugural Deutsche Bank Championship. Led Vijay Singh by two strokes after 36 holes, thanks to a course record 9-under-par 62. Maintained three-stroke lead over Jonathan Kaye through 54 holes, and brought home a four-stroke victory over runner-up Rocco Mediate. Joined the TOUR as a Special Temporary Member in late April.

  • The Presidents Cup: Representing the International team, was the youngest player on either Presidents Cup squad.
  • Scandic Carlsberg Scandinavian Masters: Claimed his fourth European Tour victory with a final-round 3-under-par 69 to win the Scandic Carlsberg Scandinavian Masters by two shots over Nick Dougherty.
  • World Golf Championships-Accenture Match Play Championship: Lost to eventual champion Tiger Woods in 20 holes in the semifinals of the World Golf Championships-Accenture Match Play Championship. Finished third after defeating fellow Australian Peter Lonard 1-up in the consolation match.

2002 Season

Earned second European Tour victory, at the Qatar Maters, with a 19-under-par 269. Became the youngest winner of that event, at 21 years. Earned Masters invitation based on being ranked in the top 50 in the Official World Golf Ranking at end of 2001. Finished T9 at Augusta National. Earnings of $151,200 put season PGA TOUR winnings at $288,642, earning an invitation to join the PGA TOUR as a Special Temporary Member for the remainder of the 2002 season.

  • Qatar Masters: Also captured the Qatar Masters on the European Tour for second victory of the season.

2001 Season

Finished 13th in the Order of Merit in first full season on European Tour. In 16 European Tour events, compiled five top-10s, including three third-place finishes. Also played in United States, Japan and Australia.

  • Alfred Dunhill PGA Championship: Captured the Alfred Dunhill PGA Championship on the Southern Africa Tour.

2000 Season

Secured European Tour card for 2001 in just eight starts as a professional, clinching his place with a T6 at the Linde German Masters in October.

Faits saillants amateurs

  • As a junior, captured both Australian and New Zealand Junior titles, and fired a course-record 62 at Los Coyotes CC at the U.S. Junior Amateur.
  • Spent one year playing collegiately at UNLV.