5 plats à emporter de notre “Qu’y a-t-il dans le sac?” vidéo avec Kevin Streelman


Andrew Tursky

SCOTTSDALE, Arizona – Récemment, nous avons rencontré Kevin Streelman, double vainqueur du PGA Tour, au Scottsdale AZ Open 2020 pour discuter de l’équipement qui se trouve dans son sac. Bien qu’il soit toujours un habitué du PGA Tour, le résident de Scottsdale a décidé de se mesurer – compte tenu des circonstances mondiales récentes – contre un solide éventail de pros, y compris les autres joueurs du PGA Tour, Joel Dahman, J.J. Spaun, Nate Lashley et autres.

Après la première manche de l’événement, où il a fini par terminer le T10, Streelman m’a expliqué sa configuration actuelle de l’équipement. Dans la vidéo ci-dessous, Streelman a donné un excellent aperçu de ce qu’il y a dans son sac et pourquoi.

Voici cinq de mes principaux points à retenir de notre entrevue avec Streelman.

1) Sac du dimanche amical à distance

En raison des précautions liées à la distanciation sociale, le Scottsdale AZ Open était un peu différent des événements réguliers du Tour. Les joueurs ont pris leurs propres chariots au lieu de marcher et de demander aux cadets de transporter leurs sacs. En tant que tel, de nombreux golfeurs ont laissé leurs sacs de personnel lourds à la maison, optant plutôt pour des sacs de transport plus légers pour réduire la charge.

Andrew Tursky

Avant l’événement, Wilson
a envoyé à Streelman un superbe sac MacKenzie Sunday pour l’événement. En tant que
Originaire de l’Illinois, Streelman était particulièrement fier du logo des Cubs de Chicago qui
a été cousu à l’intérieur de la poche de balle de golf. Découvrez la vidéo complète
ci-dessus pour voir la révélation et ce que Streelman avait à dire sur le sac de transport.

2) Un conducteur ouvert

Remontant de 15 ans à ses jours
avec Cleveland, Streelman dit qu’il a toujours préféré un pilote ouvert.
Il l’appelle sa «sauce secrète».

Le visage étant ouvert, cependant, certains ajustements doivent être effectués. Streelman explique comment son nouveau pilote Ping G410 LST est configuré:

«J’aime regarder en bas et voir
beaucoup de visage donc je sens que je peux le libérer. La clé pour cela est lorsque vous ouvrez
le visage, vous devez avoir beaucoup de grenier. J’ai une tête de 10,5 degrés que je
maximisé ouvert, ce qui fait descendre le grenier. C’est un peu le contraire de ce qu’un
beaucoup de gens pensent. Pour ouvrir le visage, il fait descendre le grenier, donc il
ramène le réel (grenier) à environ 9 degrés. Et parce que c’est tellement ouvert, je
doivent mettre un tas de colle et de poids dans le biais de tirage. je me sens comme ça
stabilise le visage et empêche le flair vers la droite.
été ma sauce secrète depuis 14 ans sur Tour de la façon dont j’ai configuré mon
Conducteurs.”

3) R.I.P. Rocketballz

Regardez dans n’importe quel lecteur PGA Tour
sac, et il est probable que le plus ancien club de leur configuration est un bois de parcours. Pour
de nombreux golfeurs, il est difficile de trouver un bois de parcours auquel ils font vraiment confiance, donc quand
ils en trouvent un, ils s’y tiennent. Et quand quelque chose arrive à ce fairway
le bois, ça peut être bouleversant.

Streelman, par exemple, est
le cœur brisé par un accident avec son ancien TaylorMade Rocketballz
bois de parcours. Depuis, il est passé à quelque chose de nouveau qu’il aime: un TaylorMade
Tête M2 Tour, avec le même manche Oban Kiyoshi Purple qu’il avait dans son Rocketballz.

«Je jouais au Rocketballz il y a quelques années», explique Strelman. «Super 3 bois, et j’ai adoré. Il a volé en éclats à Bay Hill. Je ne l’oublierai jamais. Il s’est juste fissuré en haut. La ligne de front entière de mon Rocketballz était juste brisée, et j’étais en larmes essentiellement. Alors TaylorMade était comme, ‘Laissez-nous vous en faire un nouveau’, et je me suis dit, ‘Non, non.’ Je tire cet arbre de ma tête Rocketballz … ils ont jeté cette tête là-bas, et c’est comme mon bébé depuis. Mais cet arbre est littéralement dans mon sac depuis cinq ou six ans maintenant. »

4) Un hybride à 5 bois

Comme l’explique Streelman, il a eu un peu de mal à trouver le bon club pour combler l’écart entre son bois 3 et son fer le plus long. Pour lui, les hybrides ont tendance à s’accrocher, et les 5 bois ont tendance à monter en ballon et à se prendre dans le vent.

Sa solution est une modification
Bois de parcours Ping G qui se trouve au milieu entre une configuration hybride et un
5-bois.

«Mon bois 5 est également un peu sournois», explique Streelman. «C’est un Ping G… Je voulais un club polyvalent. C’est assis à 17,5-18 degrés. Une sorte de 5 bois standard, mais je l’ai eu très court et très lourd. C’est un arbre de 110 grammes et c’est un pouce et demi court, donc je trouve que ça stabilise vraiment ce facteur de spin supplémentaire qui me causait des chagrins. “

5) Un gros changement de putter

Andrew Tursky

Tout au long de sa carrière de golfeur,
Streelman a toujours préféré les putters de style lame avec des lignes
cou de plombier. Il a utilisé des putters Wilson 8802, Scotty Cameron Newports, Swag
Putters de lames de golf et plus encore. C’est un bricoleur de putter qui change souvent de putter,
mais il est toujours resté dans la timonerie des pales.

Après une mauvaise saison de putting
en 2019, cependant, Streelman a décidé d’obtenir un putter fit à Ping avec un
esprit complètement ouvert. Voici ce qui s’est passé:

«Je suis allé à Ping en novembre», explique Streelman. “Je leur ai dit:” Je ne vais pas vous dire ce que j’aime. Je ne vais pas vous dire ma longueur, je ne vais rien vous dire. Je veux que vous me disiez où je me situe. »Et c’était incroyable de passer de mon Newport 2 à (un maillet Ping PLD). La stabilisation du visage. C’est un arbre à double courbure. J’ai toujours été plus un mec de cou de plombier. Cela m’a pris une tonne de rotation du visage. La ligne du dessus est bien plus épaisse que ce à quoi je suis habitué. Ce fut un grand changement pour moi, mais je leur faisais juste confiance et je fais de grands progrès depuis. “

Complet “Qu’y a-t-il dans le sac?”

Voici la configuration complète de Streelman (il a également un fer à repasser Wilson D7 3 avec lequel il remplace son 5-bois, selon les conditions du parcours):

Chauffeur: Ping G410 LST (arbre Aldila Rogue Silver 70X), 10,5 degrés

3-Bois: TaylorMade M2 ​​Tour (arbre Oban Kiyoshi Purple 75X), 15 degrés

5-Bois: Ping G (Graphite Design Tour AD-DI 110 Hybrid), 17,5 degrés

Fers: Wilson
Personnel FG Tour V6 (fer 3-9; puits Project X 6.5)

Compensées: Wilson
Tour du personnel FG (48, 54 et 60 degrés)

Putter: Ping
Prototype PLD

Balle de golf: Titleist Pro V1x

Pour entendre plus d’informations sur l’équipement de Jonathan Wall et de Tim Briand de True Spec, abonnez-vous et écoutez chaque semaine le podcast entièrement équipé de GOLF: iTunes | SoundCloud | Spotify | Stitcher

image de profil générique

Andrew Tursky

Photographe Golf.com

Andrew Tursky est rédacteur en chef de l’équipement chez GOLF Magazine et GOLF.com.